Edwy Plenel lors des « Six heures pour nos libertés ». © Joël Kermabon - Place Gre'net

“Six heures pour nos liber­tés” : Grenoble terre d’ac­cueil de la contestation

“Six heures pour nos liber­tés” : Grenoble terre d’ac­cueil de la contestation

REPORTAGE VIDÉO - Mediapart, journal d'information numérique indépendant, organisait ce dimanche 7 février, en partenariat avec la ville de Grenoble, son événement « Six heures pour nos libertés », ou « l'autre discours de Grenoble ». Six heures de conférences pour défendre les libertés individuelles, jugées menacées par l'état d'urgence, et pour dénoncer le projet d'extension de la déchéance de nationalité.

 

 

 

Une salle comble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les “Six heures pour nos libertés” ont fait salle comble à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

« Pour l'état d'urgence, que fallait-il faire ? Ne pas l'instaurer, ne pas le prolonger parce que d'un coup de baguette magique, deux mois après le 13 novembre, il n'y aurait plus aucun danger terroriste ? »

 

Telle est la question qu'a posée à l'assistance François Giroud, le père de Matthieu Giroud, géographe isérois mort assassiné au Bataclan. Assurément un moment fort de ces « Six heures pour nos libertés » organisées par Mediapart au Palais de sports de Grenoble le dimanche 7 février.

 

Très ému, François Giroud a interrogé l'auditoire. « Menaces sur les libertés individuelles ? La première des libertés n'est-elle pas celle de pouvoir rester en vie et en sûreté ? » Et de conclure : « Nous, les victimes du 13 novembre, nous avons l'étrange impression que l'ennemi à combattre ce n'est plus le terrorisme mais l'état d'urgence et finalement l'État tout court. »

 

Des mots qui dissonaient au beau milieu de la partition quasi consensuelle jouée jusque-là par les différents intervenants. Des intervenants tous très critiques –  comme l'on pouvait s'y attendre – vis-à-vis de l'état d'urgence et du projet gouvernemental d'extension de la déchéance de nationalité.

 

 

 

Grenoble, terre d'accueil de la contestation ?

 

 

Ce fut, à notre connaissance, le seul participant à apporter un éclairage vraiment contradictoire au cours de cet « autre discours de Grenoble ». Un événement, à l'initiative de Mediapart – mais largement soutenu par la Ville –, animé par Edwy Plenel, directeur de la rédaction, et François Bonnet, directeur éditorial.

 

De nombreux orateurs appartenant aux mondes politique, judiciaire, associatif, universitaire ou encore de simples citoyens de la société civile se sont ainsi exprimés devant plus d'un millier de personnes. Toutes réparties dans deux salles du Palais des sports mises à disposition par la municipalité.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 67 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouvel accident mortel entre cycliste et automobiliste à Grenoble dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 août
Un jeune homme de 18 ans blessé à la jambe par arme à feu près d’un arrêt de tram­way à Fontaine

FLASH INFO - Un jeune homme a été pris pour cible dans la soirée du 3 février 2023, près d'un arrêt de tramway à Fontaine. Lire plus

Tournois ITF du Grenoble Tennis : l’Engie Open de l’Isère et le Trophée de la Ville de Grenoble débutent dimanche 5 février 2023

EN BREF - Les deux tournois internationaux ITF du Grenoble Tennis se tiennent du dimanche 5 au dimanche 12 février 2023, sur les courts du Lire plus

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : qua­trième jour de blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat étu­diant de droite Uni réagit

EN BREF - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de 19 coups de cou­teau, son com­pa­gnon mis en exa­men et écroué

EN BREF - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu 19 coups de couteau, mercredi 1er février 2023, Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

Incendie d'Échirolles: après l'accueil au gymnase La Butte, les résidents évacués sont relogés à l'auberge de jeunesse
Incendie à Échirolles : après l’ac­cueil en gym­nase, les rési­dents éva­cués sont relo­gés à l’au­berge de jeunesse

FLASH INFO - Quelles suites de l'incendie à Échirolles, survenu dans un parking souterrain  jeudi 2 février 2023? Le sinistre a entraîné l'évacuation de plus Lire plus

Flash Info

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Abonnement| Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

Agenda

Je partage !