Tarification solidaire nouvelle formule sur le réseau Tag

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

DÉCRYPTAGE – A compter du mardi 1er septembre, le SMTC modifie son dispositif de tarification solidaire sur l’ensemble du réseau Tag. Les tarifs, calculés depuis 2014 sur la base du quotient familial des bénéficiaires pour tenir compte de la situation financière globale du ménage et non plus du statut, vont ainsi évoluer. L’objectif de cette mesure ? Améliorer la justice de la grille tarifaire, notamment à destination des 18 – 25 ans. Explications.

 

 

 

Nouveau réseau SMTC ©Métromobilité

Nouveau réseau SMTC. © Métromobilité

Une tari­fi­ca­tion plus juste, équi­table et soli­daire : c’est ce qu’es­time mettre en place, dès le 1er sep­tembre, le Syndicat mixte des trans­ports en com­mun de l’agglomération gre­no­bloise sur l’ensemble du réseau Tag. La mesure a été adop­tée à l’unanimité le 9 juillet der­nier, lors d’une réunion du comité syn­di­cale du SMTC.

 

Des déci­sions qui « visent à amé­lio­rer encore la jus­tice de notre grille tari­faire et à ren­for­cer l’ef­fi­ca­cité de la tari­fi­ca­tion soli­daire de notre réseau de trans­ports en com­mun », expli­quait alors Yann Mongaburu, pré­sident du SMTC.

 

 

Une tari­fi­ca­tion soli­daire limi­tée

 

 

La tari­fi­ca­tion soli­daire appli­quée depuis 2009 dans l’agglomération gre­no­bloise était jus­qu’a­lors cal­cu­lée sur la base du quo­tient fami­lial des béné­fi­ciaires. Dans les faits, 88.000 habi­tants de la métro­pole y étaient éli­gibles.

 

Reste que ce mode de cal­cul sem­blait pré­sen­ter des carences et des insuf­fi­sances. Une étude réa­li­sée en 2015 par l’Agence urba­nisme de la région gre­no­bloise a ainsi révélé que les 18 – 25 ans étaient confron­tés à une pré­ca­rité plus forte et à une insta­bi­lité du niveau de leurs reve­nus et de leur situa­tion per­son­nelle.

 

Selon cette étude, seuls 20 % des moins de 30 ans béné­fi­cient en réa­lité de la tari­fi­ca­tion soli­daire, alors que leurs reve­nus sont en moyenne plus faibles que ceux des 26 – 49 ans, dont 50 % béné­fi­cient de la tari­fi­ca­tion soli­daire.

 

« Cette situa­tion est d’au­tant plus dom­ma­geable que c’est pen­dant cette tranche d’âge que les habi­tudes de dépla­ce­ment se forgent », esti­mait ainsi Yann Mongaburu, le 9 juillet der­nier. Le SMTC a ainsi décidé d’instaurer « une mesure tari­faire forte et juste en direc­tion de la popu­la­tion des 18 – 25 ans, en répar­tis­sant plus équi­ta­ble­ment l’ef­fort finan­cier entre toutes les tranches d’âge ».

 

 

L'étude de l'AURG montrant le décalage entre le niveau de ressources et le prix acquitté par l'usager. © SMTC - INSEE (étude de l'AURG)

L’étude de l’AURG mon­trant le déca­lage entre le niveau de res­sources et le prix acquitté par l’u­sa­ger. © SMTC – Insee (étude de l’AURG)

 

 

Répartir plus équitablement l’effort financier

 

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
3486 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.