Parc des Oiseaux Villars les Dombes. Sortie famille, été. Spectacle marabout. © Patricia Cerinsek - placegrenet.fr

Observer les oiseaux : avec ou sans barreaux ?

Observer les oiseaux : avec ou sans barreaux ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

SORTIES ENFANTS – Version zoo animalier, le parc des oiseaux de Villars-les-Dombes est assurément ce qui se fait de mieux en Rhône-Alpes. Spectacle et exotisme assurés, d’autant que les pensionnaires sont aussi des vedettes du grand écran. Mais pour voir les oiseaux autrement que derrière des barreaux, on peut plus simplement gagner les sites d’observation listés par la LPO autour de Grenoble…

 
 
 

 

 

Parc des Oiseaux Villars les Dombes. Sortie famille, été. Crédit parc des oiseaux

Un spec­tacle de haut vol à Villars-les-Dombes. © Parc des oiseaux Villars-les-Dombes.

L’été venu, dif­fi­cile de ne pas cra­quer devant la mine éplo­rée de vos petits qui vous réclament de visi­ter un énième parc animalier. 
 
Alors, pour ten­ter de ména­ger la chèvre et le choux, nous avons opté pour les parcs à oiseaux, avec l’idée (peut-être naïve) que les ani­maux y seront mieux trai­tés que dans un zoo lambda.
 
De là à vivre et à s’épanouir libres comme l’air, il y a plus d’un bat­te­ment d’ailes mais cer­tains parcs font visi­ble­ment des efforts pour don­ner un sem­blant de liberté à leurs pen­sion­naires à plumes.
 
 
Oiseaux pré­his­to­riques et exotiques
 
 
Le dépar­te­ment de l’Isère ne dis­po­sant pas de parc sur cette thé­ma­tique, il faut pous­ser plus loin pour aller décou­vrir les­dits volatiles.
En Haute-Savoie, celui des Aigles du Léman s’est spé­cia­lisé dans les rapaces quand Tropicaland, éga­le­ment haut-savoyard, joue la carte de l’a­na­chro­nisme en fai­sant se côtoyer espèces pré­his­to­riques en car­ton pâte et oiseaux exo­tiques. Libre à cha­cun d’apprécier…
 
Plus près, le Jardin aux oiseaux d’Upie dans la Drôme com­bine visites et spec­tacles. Attention ! Au vu du prix d’entrée (de 10 à 14 euros), mieux vaut ne pas rater les deux démons­tra­tions de la jour­née, avec rapaces et per­ro­quets. Et sachant que ces oiseaux, notam­ment les rapaces, sont sen­sibles au vent, mieux vaut ne pas pré­voir la sor­tie en cas de mis­tral annoncé.
 

 

Parc des Oiseaux Villars les Dombes. Sortie famille, été.

Perruches, aras, oiseaux migra­teurs, man­chots… en plus ou moins grande liberté. © Patricia Cerinsek – pla​ce​gre​net​.fr

Mais sur­tout, mieux vaut visi­ter Upie avant Villars-les-Dombes (de 7 à 16 euros), au risque de voir vos petits affi­cher une mine conster­née devant les volières drômoises.
 
Car le parc des oiseaux de l’Ain, c’est la poin­ture au-des­sus. Quasiment la réfé­rence en la matière. Nombre des pen­sion­naires du parc sont des stars du grand écran. Le peuple migra­teur de Jacques Peyrin, Nicostratos le péli­can signé Olivier Horlait, Il était une forêt de Luc Jacquet… sont pas­sés par là.
 
Un conseil : pré­voyez la jour­née et plu­sieurs heures de marche. Car le site, conçu autour d’un vaste plan d’eau pris d’assaut par les oiseaux migra­teurs, vaut le détour. 
 

 

Parc des Oiseaux Villars les Dombes. Sortie famille, été. Spectacle marabout.

Le mara­bout, spec­ta­cu­laire © Patricia Cerinsek – pla​ce​gre​net​.fr

Le clou de la jour­née ? Sur ce point, les avis sont par­ta­gés. Le spec­tacle est assu­ré­ment de haute volée et vous per­met de voir les oiseaux de (très) près. Quand la volière des loris vous donne la sen­sa­tion étrange d’être un arbre à oiseaux.
A condi­tion tou­te­fois d’éviter les rushs d’été. Les oiseaux, gavés de nec­tar à lon­gueur de jour­née, vous ignorent alors superbement…
 
 
En cap­ti­vité… ou en liberté
 
 
Cela étant, le parc a beau être immense, les actions pour la pré­ser­va­tion de la bio­di­ver­sité sou­li­gnées, les pay­sages recons­ti­tués, dif­fi­cile de ne pas s’émouvoir de la situa­tion de cer­tains pen­sion­naires. Comme celle des tou­cans, vivant dans les zones tro­pi­cales, qui dis­posent de fait d’un espace réduit.
 

 

Parc des oiseaux de Vilar les Dombes.

Marre de voir des oiseaux en cage ? Suivez les conseils de la LPO ! © Patricia Cerinsek – pla​ce​gre​net​.fr

Un zoo reste un zoo. Pour obser­ver les oiseaux en totale liberté, au prix d’un peu de patience et d’at­ten­tion sans recher­cher l’exotisme, le mieux est de se fier à la Ligue de pro­tec­tion des oiseaux de l’Isère. Cette der­nière liste en effet les sites d’observation autour de Grenoble.
 
Vous pou­vez aussi par­ti­ci­per aux sor­ties orga­ni­sées par les asso­cia­tions locales. Si vous avez envie d’en savoir plus sur les mam­mi­fères volants que sont les chauves sou­ris, une nuit leur est dédiée ce 30 août à Bourg-d’Oisans, Saint-Laurent-du-Pont, Lans-en-Vercors et Choranche dans l’Isère.
 
Et si vous vou­lez davan­tage vous impli­quer, la LPO a besoin de vous le samedi 23 août pour une opé­ra­tion comp­tage des vau­tours fauves dans les Alpes fran­çaises. Comme quoi, il existe dif­fé­rentes façons de voir et de décou­vrir les oiseaux, pas for­cé­ment incompatibles…
 
 
 
Patricia Cerinsek
 
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Tags : | | | |

A lire aussi sur Place Gre'net

Un zoo de 40 hectares pourrait voir le jour sur le plateau du Revard. © Florian Pépellin/Wikimedia Commons
Le projet de zoo de montagne au Revard, en Savoie, inquiète les associations environnementales

  FOCUS – Dans la forêt du Revard, près d'Aix-les-Bains en Savoie, 40 hectares pourraient devenir un zoo de montagne… à 1 500 m d’altitude. Lire plus

La LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle invitent les personnes disposant d'un jardin à participer à un comptage d'oiseaux les 26 et 27 mai 2018.
La LPO invite les Isérois à recenser les oiseaux de leur jardin les 26 et 27 mai

FIL INFO – Connaissez-vous les espèces d'oiseaux qui peuplent vos jardins ? La LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle proposent aux particuliers de prendre Lire plus

La LPO cherche des bénévoles pour voler au secours des busards cendrés à Saint-Hilaire-de-la-Côte

FIL INFO — La LPO organise une action de sauvegarde des nichées de busards cendrés à Saint-Hilaire-de-la-Côte, les 1er et 2 juin 2019. L'espèce de Lire plus

Depuis 2001, les populations d'oiseaux des villes et villages mais aussi des milieux agricoles ont chuté de près de 15 % en Auvergne Rhône-Alpes.
Le déclin des oiseaux des villes et villages se poursuit en Auvergne Rhône-Alpes alerte la LPO

  FIL INFO - Depuis 2001, les populations d'oiseaux des villes et villages mais aussi des milieux agricoles ont chuté de plus de 15 % Lire plus

Flash Info

|

14/06

16h51

|

|

14/06

16h12

|

|

14/06

14h40

|

|

14/06

11h40

|

|

12/06

16h21

|

|

11/06

15h36

|

|

11/06

10h06

|

|

11/06

9h34

|

|

09/06

19h27

|

|

08/06

18h19

|

Les plus lus

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

À voir| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Culture| Du vélo au Sénégal, deux expositions présentées au Musée dauphinois à l’occasion de sa réouverture

Culture| Grenoble Calling, une « histoire orale » du punk (et des punks) à Grenoble, des années 80 à nos jours

Abonnement| Régionales 2021 : la liste « Agir pour ne plus subir » souhaite faire entendre la voix des musulmans lors des élections

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin