Vincent Fristot, Lucille Lheureux, Éric Piolle, Antoine Back et Salima Djidel ont présenté le 27 janvier 2023 le bouclier social et climatique de la Ville de Grenoble financé par la hausse de la taxe foncière. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

FOCUS – Trois jours avant le conseil muni­ci­pal du 30 jan­vier, la Ville de Grenoble a apporté des pré­ci­sions sur le bud­get 2023 et la hausse de 25 % de la taxe fon­cière. La moi­tié de la contri­bu­tion des pro­prié­taires per­met­tra de faire face à l’inflation, au coût de l’énergie et à la hausse du point d’indice des agents. Le reste finan­cera la mise en place d’un « bou­clier social et cli­ma­tique », le ren­for­ce­ment du ser­vice public et un « plan d’investissement pour demain ». À la clé, notam­ment la gra­tuité des trois musées muni­ci­paux, le coût réduit des can­tines et un « chan­tier du siècle » à la Villeneuve.

« Il fal­lait se don­ner les moyens d’a­gir avec un bou­clier social et envi­ron­ne­men­tal, pou­voir ampli­fier les inves­tis­se­ments et main­te­nir le ser­vice public, mal­gré une infla­tion très forte. La hausse de la taxe fon­cière est un choix déli­béré. »

Ainsi Éric Piolle, maire de Grenoble, assume-t-il la hausse record de 25 % de la part com­mu­nale de la taxe fon­cière, en plus de l’aug­men­ta­tion natio­nale de 7 % des bases. Sujet qui sera au centre du débat d’o­rien­ta­tion bud­gé­taire du conseil muni­ci­pal du 30 jan­vier, avant le vote du bud­get prévu le 13 mars.

L'augmentation de 25 % de la taxe foncière avait déjà donné lieu à de vifs échanges entre les oppositions et la majorité lors du conseil municipal du 7 novembre 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’augmentation de 25 % de la taxe fon­cière avait déjà donné lieu à de vifs échanges entre les oppo­si­tions et la majo­rité lors du conseil muni­ci­pal du 7 novembre 2022. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Une manière de démi­ner le ter­rain ? Ce, trois jours avant d’i­né­vi­tables passes d’armes entre oppo­si­tions et majo­rité. Toujours est-il qu’Éric Piolle et plu­sieurs adjoints ont pré­senté un « bou­clier social et cli­ma­tique » assorti d’un plan d’in­ves­tis­se­ment 2023 – 2027 pour expli­quer à quoi allait ser­vir la hausse de la contri­bu­tion deman­dée aux pro­prié­taires gre­no­blois. En l’oc­cur­rence, le « seul levier fis­cal » à dis­po­si­tion de la muni­ci­pa­lité pour « ren­for­cer la jus­tice sociale et cli­ma­tique et pro­té­ger les per­sonnes comme le cli­mat », jus­ti­fie la Ville.

Le bou­clier social et cli­ma­tique, un « tour­nant historique »

L’enjeu ? Lever près de 44 mil­lions d’eu­ros, sachant que la moi­tié « per­met­tra de faire face à l’inflation, au coût de l’énergie ou encore à la hausse du point d’indice des agents », indique la Ville. Quant aux 50% res­tants, ils per­met­tront de ren­for­cer le plan d’investissement « pour demain »1Soit envi­ron 12 mil­lions d’euros., de ren­for­cer le ser­vice public et de mettre en place ledit bou­clier2 Environ 11 mil­lions d’euros..

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 78 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

6 réflexions sur « Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière »

  1. Monsieur le Maire, les Grenoblois ne veulent pas de musées gra­tuits mais plus de sécu­rité, les Grenoblois ne veulent pas de can­tines mais veulent être tran­quilles sur des trot­toirs sans vélos et sans tro­ti­nettes. Les Grenoblois veulent des trot­toirs sans crottes de chien. Les Grenoblois veulent être bien dans leur ville qui est de plus en plus discréditée.
    Allons, réagis­sez et enle­vez vos oeillères.

    sep article
  2. Gratuité des musées ? revoir la décla­ra­tion de Lheureux : la culture est au ser­vice de la municipalité..Le chan­tier du siècle ?comme le Cadran solaire ? Foutaise ! Bref le bla­bla habi­tuel pour se faire mous­ser cacher leur incom­pé­tence camou­fler leur choix bud­gé­taires déplo­rables : squats per­gola GJ fête des Tuiles et cadeau aux copains et bien sûr ns faire payer ses procès…FM

    sep article
  3. Faut arrê­ter de nous prendre pour des cré­tins, c’est du racket, point barre !

    sep article
  4. Parce qu’il y a encore des gogos qui gobent ce genre d’an­nonces ??? Ce sont de mau­vais ges­tion­naires qui n’ont rien fait depuis 30 ans

    sep article
  5. Pauvre éco­lo­gie que ces incom­pé­tents excellent à dis­cré­di­ter à coups de hausse record des impôts, de bur­qini, de crasse et de tags par­tout, de polé­miques sté­riles et per­ma­nentes. Et pauvre ville de Grenoble.

    sep article
  6. Haut niveau de dépenses de fonctionnement.
    Haut niveau de taxes et d’impôts.
    Haut niveau de dette.
    Pourtant E. Piolle ne réforme rien et aug­mente encore les dépenses ! Avec la com­plai­sance de sa majorité.

    Sinistre fuite en avant… !

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les élus Chloé Pantel, Vincent Firsto, Lucille Lheureux et Gilles Namur ont présenté, le 13 janvier 2023, le Rapport d'orientation budgétaire (Rob) de la Ville de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Taxe fon­cière à Grenoble : une hausse record de 25 % ins­crite au bud­get 2023… mais contestée

FOCUS - Lors de la présentation du rapport d'orientation budgétaire (Rob) le 13 janvier 2023, la Ville de Grenoble a confirmé la hausse de 25 Lire plus

Vente des actions Grenoble habitat de la Ville de Grenoble: premières réactions des oppositions grenobloises
Scénario d’aug­men­ta­tion de la taxe fon­cière : débats hou­leux lors du conseil muni­ci­pal de Grenoble

FOCUS - Des échanges houleux et diamétralement opposés au sujet de l'augmentation de la taxe foncière ont marqué le conseil municipal de Grenoble, lundi 7 Lire plus

Le groupe d'opposition municipal Société civile, divers droite et centre. © Joël Kermabon - Place Gre'net
A Grenoble, l’op­po­si­tion de droite veut fer­railler sur la hausse de la taxe fon­cière, la vidéo­pro­tec­tion et l’é­du­ca­tion populaire

FOCUS - Le groupe d'opposition Société civile, divers droite et centre a affûté ses arguments au cours d'une conférence de presse en préambule du conseil Lire plus

Colère et dépit des oppositions face à la hausse de la taxe foncière décidée par la Ville de Grenoble
Colère et dépit des oppo­si­tions face à la hausse de la taxe fon­cière déci­dée par la Ville de Grenoble

FOCUS - L'annonce par la Ville de Grenoble d'une hausse, à compter de 2023, de la taxe foncière qui se situerait entre 15 et 25 % Lire plus

La Ville de Grenoble annonce une hausse de la taxe foncière entre 15 et 25 % pour son budget 2023
La Ville de Grenoble annonce une hausse de la taxe fon­cière de 15 à 25 % pour son bud­get 2023

FOCUS - La Ville de Grenoble annonce une hausse de la taxe foncière comprise entre 15 et 25 % dans son prochain budget. Le but? Lire plus

Eybens réduit de 50 % la taxe fon­cière pour les loge­ments béné­fi­ciant d’une réno­va­tion thermique

  FIL INFO – La Ville d'Eybens annonce mettre en place une réduction de 50 % de taxe foncière pour les logements anciens bénéficiant d'une rénovation Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !