La Métropole de Grenoble candidate à l’expérimentation du retour du public dans les stades

sep article

 

FLASH INFO – La Métropole de Grenoble est candidate à l’expérimentation du retour du public dans les stades.

 

Brûleurs de Loups rencontrent les Dragons de Rouen. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

La Métropole de Grenoble et la pati­noire Pôle sud can­di­dates à l’ex­pé­ri­men­ta­tion du retour du public © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Dans un cour­rier adressé à la ministre des Sports, le séna­teur de l’Isère Michel Savin et le pré­sident de la Métro Christophe Ferrari pro­posent d’ac­cueillir des évè­ne­ments tests au stade des Alpes et à la pati­noire Pôle sud.

 

Une pro­po­si­tion sou­te­nue par les pré­si­dents du Grenoble Foot 38 Stéphane Rosnoblet, du FC Grenoble Rugby Nicolas Cuynat et des Brûleurs de loups Jacques Reboh. Proposition qui avait été quelques jours aupa­ra­vant fait l’ob­jet d’un vœu en conseil métro­po­li­tain.

 

A l’ins­tar de ce qui est prévu dans le monde de la culture avec des concerts-test à Marseille et Paris, les enceintes spor­tives devraient voir le retour des sup­por­ters. Une pre­mière annonce début décembre pour un retour du public dans les stades le 15 décembre n’é­tait pas allée plus loin.

 

 

A l’étranger, plusieurs pays ont déjà testé le retour gradué du public

 

A l’é­tran­ger, plu­sieurs pays ont déjà testé le retour gra­dué du public. En Allemagne le 22 août der­nier, l’ex­pé­rience Restart-19 avait conclu à des risques de trans­mis­sion faibles voire très faibles. Le 12 décembre, à Barcelone, un concert-test sans dis­tan­cia­tion sociale, mais avec test anti­gé­nique, port du masque et gel hydro-alcoo­lique n’a­vait conclu à aucune conta­mi­na­tion.

 

Le stade des Alpes était paré des couleurs du FCG. © Laurent Genin

Le stade des Alpes éga­le­ment can­di­dat à l’ex­pé­ri­men­ta­tion du retour du public, sous contraintes. © Laurent Genin

 

« On va pou­voir sur des pro­to­coles bien sérieux, bien pré­cis qu’ils nous pré­sen­te­ront, étu­dier la pos­si­bi­lité dans cer­taines villes, dans cer­tains clubs de reprendre avec des pro­to­coles vali­dés par la pré­fec­ture et l’ARS (Agence régio­nale de santé, ndlr) », avait pré­cisé la ministre des sports le 19 février der­nier.

 

Des pro­to­coles qui pour­raient inclure  « la pos­si­bi­lité de faire des vac­cins, de faire des tests beau­coup plus for­te­ment qu’on ne pou­vait le faire avant, la pos­si­bi­lité aussi d’a­voir des QR codes pour pou­voir repé­rer les per­sonnes qui ont été en contact et per­mettre un iso­le­ment (des per­sonnes) », ajou­tait Roxane Maracineanu.

 

 

Un rapport sur les risques sanitaires aux oubliettes ?

 

« Les stades sont des lieux ouverts, ce qui consti­tue un avan­tage indé­niable contre les conta­mi­na­tions, et les salles fer­mées res­pectent les mêmes normes que les salles de spec­tacle dont il est ques­tion », sou­li­gnait Michel Savin à l’a­dresse de la ministre des Sports le 16 février, en réfé­rence à l’expé­ri­men­ta­tion d’un concert debout à l’Accor Arena de Paris.

 

Tout en rap­pe­lant au pas­sage que le conseil scien­ti­fique aurait dû rendre au 30 juin 2020 un rap­port sur les risques sani­taires et les pré­cau­tions à prendre pour l’or­ga­ni­sa­tion maté­rielle des com­pé­ti­tions et l’ac­cueil du public. « Rapport qui n’a jamais été publié alors même que les acteurs du monde spor­tif se sont enga­gés avec des pro­to­coles sani­taires stricts », sou­li­gnait le séna­teur de l’Isère.

 

 

PC

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1233 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.