Quatorze communes iséroises intégrées dans le programme Petites villes de demain

sep article

 

FLASH INFO — « Conforter le rôle éminent des petites villes dans la transition écologique et l’équilibre territorial afin d’améliorer le cadre de vie en milieu rural et hors métropoles ». Tel est l’objectif affiché par le programme Petites villes de demain, au sein duquel 14 communes iséroises ont été intégrées.

 

C’est à l’oc­ca­sion du congrès annuel de l’Association des petites villes de France que le pro­gramme a été lancé le 1er octobre 2020 par la ministre de la Cohésion des ter­ri­toires Jacqueline Gourault. Un appel à mani­fes­ta­tion d’in­té­rêt a été orga­nisé à des­ti­na­tion des com­munes concer­nées, et relayé par les pré­fets dépar­te­men­taux. 31 com­munes isé­roises (sur 45 éli­gibles) ont pré­senté leur can­di­da­ture.

 

Aux cri­tères déjà spé­ci­fiés par le pro­gramme, le comité de sélec­tion régio­nal a ajouté « des attentes (…) rela­tives à la tran­si­tion éco­lo­gique, aux impacts sociaux et éco­no­miques de la crise sani­taire et à la par­ti­ci­pa­tion citoyenne », indique la pré­fec­ture de l’Isère. Et ceci pour qu’elles soient mieux inté­grées dans les pro­jets de ter­ri­toires pré­sen­tés dans le cadre du pro­gramme gou­ver­ne­men­tal.

 

 

Les 14 com­munes isé­roises rete­nues ? Le Bourg-d’Oisans, Mens, La Mure, Pontcharra, Saint-Laurent-du-Pont, Saint-Marcellin, Tullins, Villard-de-Lans, Crémieu, Le Pont-de-Beauvoisin, La Tour-du-Pin, Beaurepaire, Chasse-sur-Rhône et La Côte-Saint-André. Un comité de lan­ce­ment, pré­sidé par le pré­fet de l’Isère et les sous-pré­fets, sera orga­nisé dès le début du mois de jan­vier pour les arron­dis­se­ments de Grenoble, La Tour-du-Pin et Vienne.

 

Concrètement, le pro­gramme décrit « trois piliers » : un sou­tien en ingé­nie­rie « pour don­ner aux col­lec­ti­vi­tés les moyens de défi­nir et mettre en œuvre leur pro­jet de ter­ri­toire ». Ainsi que l’ac­cès au réseau du club des Petits villes de demain, pour favo­ri­ser l’é­change d’ex­pé­riences et le par­tage de bonnes pra­tiques. Et enfin « des finan­ce­ments sur des mesures thé­ma­tiques ciblées » selon les actions à mettre en place.

 

commentez lire les commentaires
1588 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.