Une quinzaine de vélos supposés volés découverts dans un squat à Grenoble par la police nationale

sep article



 

FLASH INFO – La police nationale annonce avoir découvert dimanche 9 août une quinzaine de vélos volés à Grenoble, dont certains d’une valeur de plusieurs milliers d’euros.

 

Une décou­verte for­tuite : les vélos ont été retrou­vés dans un « squat » situé impasse Eymard à Grenoble, alors que les poli­ciers étaient à la recherche d’une per­sonne sus­pec­tée de « vol à la rou­lotte ». L’individu, appré­hendé et placé en garde à vue, aurait brisé la vitre d’une voi­ture pour voler des objets se trou­vant à l’in­té­rieur. Le tout rue Lieutenant de Quinsonnas, soit à quelques mètres du bâti­ment occupé. Et de son “petit” stock de vélos.

 

Une quinzaine de vélos « supposés volés » ont été découverts à Grenoble par la police nationale © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une quin­zaine de vélos « sup­po­sés volés » ont été décou­verts à Grenoble par la police natio­nale © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

La police a par la suite sol­li­cité l’aide de la Ville de Grenoble. « Le cadre d’as­treinte a accepté de prê­ter son concours, à notre demande et gra­cieu­se­ment, pour le trans­port des nom­breux vélos jusqu’à l’hôtel de police », indiquent les ser­vices de la police natio­nale. Les véhi­cules ont été trans­por­tés à l’aide d’un camion des­tiné aux espaces public. Le Groupe d’ap­pui judi­ciaire, en charge notam­ment de la ges­tion des plaintes, a été avisé de la décou­verte.

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
8006 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. Le ’sup­posé volé ’ c’est pour être poli­ti­que­ment cor­rect ?

    Parce que 15 vélos valant plu­sieurs mil­liers d’euros que l’on trouve dans un squatt pour moi il n’y a aucune sup­po­si­tion juste une cer­ti­tude.

    Et ne venait pas me par­ler de pré­somp­tion d’innocence dans ce cas là.

    sep article
    • Sans répondre pour PGN, il y a une obli­ga­tion de réserve, tant que ce n’est pas prouvé. Qui plus es il n’y a pas eu d’en­quete du media prou­vant preuve à l’ap­puie qu’il y a eu lar­cin. Accuser une per­sonne de vol sans preuve consti­tue de la dif­fa­ma­tion. il y a des ins­ti­tu­tions pour cela d’où la réserve, c’est du pro­fes­sion­na­lisme de leur part.
      On pour­rait tom­ber sur un col­lec­tion­neur com­pul­sif (hum hum).
      Bon sérieu­se­ment ça pue le vol -> ce n’est pas à un jour­nal de juger.
      Donc ledit squat­teur occu­pant un loge­ment sans droit ni payer et peut être consom­mant l’eau et l elec gra­tui­te­ment sur le dos de la com­mu­nauté (c’est donc les autres abon­nés qui raquent pour lui).
      Et sans pré­sa­ger il va se faire gron­der… puis pourra recom­men­cer etc..

      sep article
      • FM

        12/08/2020
        9:06

        Bonjour, pour infor­ma­tion, la for­mu­la­tion « sup­posé volé » est issue du compte-rendu de la police natio­nale et n’est pas de notre fait. Cordialement.

        sep article
    • PT

      16/08/2020
      8:55

      Pour com­plé­ter le pro­pos, la pré­somp­tion d’in­no­cence s’ap­plique même en cas d’é­vi­dence abso­lue. Une per­sonne qui serait arrê­tée sur une scène de crime cou­verte de sang avec un pis­to­let à la main et qui cla­me­rait sa culpa­bi­lité aux poli­ciers n’en serait pas moins pré­su­mée inno­cente jus­qu’à l’é­noncé d’un ver­dict défi­ni­tif par un tri­bu­nal com­pé­tent.

      sep article
  2. ne me dites rien.
    Il va avoir un rap­pel à la loi.
    Au bout de 26 rap­pels à la loi un ser­mon.
    Tous les 62 semons la jus­tice va faire les gros yeux.
    Et au bout de 72 fois les gros yeux fait.…
    Etc…
    je ne suis pas pour la pri­son mais pour le tra­vail d’intérêt géné­ral.
    La ville est sale, l agglo et les villes ont des pro­jets mais pas de moyens, cela peut être une solu­tion (certes ce n’est pas simple il faut enca­drer etc… mais cela donne / marque sans pour autant pas­ser par la case pri­son qui ne sert à rien ou amende qui ne sera peut être pas payée… ou qui pour être payée devra néces­si­ter des moyens détour­nés).

    sep article