Masques chirurgicaux et FFP2 : des chercheurs grenoblois étudient leur réemploi sans risque

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

 

FOCUS – Fini le gaspillage des masques chirurgicaux et FFP2 qui doivent être jetés après quelques heures d’utilisation ? Piloté par le chercheur grenoblois Philippe Cinquin, un consortium de scientifiques, médecins et industriels explore les pistes permettant de les recycler. Une véritable course contre la montre en cette période de pénurie, mais les premiers résultats sont encourageants.

 

 

Alors que la pan­dé­mie de Covid-19 met en lumière la ten­sion sur les masques de pro­tec­tion, un consor­tium inter­dis­ci­pli­naire piloté par le cher­cheur gre­no­blois Philippe Cinquin1Lauréat de la médaille de l’in­no­va­tion du CNRS en 2013, Philippe Cinquin est pro­fes­seur en santé publique (infor­ma­tique médi­cale), pra­ti­cien hos­pi­ta­lier, direc­teur du labo­ra­toire Techniques de l’in­gé­nie­rie médi­cale et de la com­plexité – infor­ma­tique, mathé­ma­tiques et appli­ca­tions de Grenoble (TIMC-Imag – unité CNRS/Université Grenoble Alpes / Grenoble Institut natio­nal poly­tech­nique / VetagroSup) et codi­rec­teur du Centre d’in­ves­ti­ga­tion cli­nique – Innovation tech­no­lo­gique de Grenoble (CIC-IT1406 Inserm/DGOS/CHU de Grenoble/ Université Grenoble Alpes). explore depuis début mars les pistes per­met­tant de les réuti­li­ser sans risque. Mis en place par le Centre natio­nal de la recherche scien­ti­fique (CNRS) et le Commissariat à l’éner­gie ato­mique et aux éner­gies alter­na­tives (CEA), il ras­semble des méde­cins, des scien­ti­fiques et des indus­triels de Grenoble et de toute la France.

 

Des chercheurs grenoblois étudient le réemploi des masques

DR

 

Afin de rendre l’action pos­sible à l’échelon natio­nal, le consor­tium2Ce consor­tium implique prin­ci­pa­le­ment le CNRS, le CEA, IMT Atlantique, l’Institut natio­nal de la santé et de la recherche médi­cale (Inserm) et l’Université Grenoble Alpes (UGA). vient de rejoindre le groupe de tra­vail inter­mi­nis­té­riel tout juste créé et piloté par l’Agence natio­nale de sécu­rité sani­taire de l’a­li­men­ta­tion, de l’en­vi­ron­ne­ment et du tra­vail (Anses). Mais aussi la force d’intervention (ou task force) inter­na­tio­nale nom­mée « ReUse » tra­vaillant sur le même sujet. Les cher­cheurs vont ainsi par­ta­ger leurs résul­tats.

 

 

Vers un réemploi des masques chirurgicaux et FFP2 ?

 

Les deux types de masques tes­tés ? Les masques chi­rur­gi­caux visant à évi­ter la pro­jec­tion de sécré­tions des voies aériennes par celui qui le porte afin de pro­té­ger l’entourage lors des inter­ac­tions. Et le masque de pro­tec­tion res­pi­ra­toire indi­vi­duelle (de type FFP2) qui pro­tège le por­teur contre les risques d’inhalation d’agents infec­tieux trans­mis­sibles par voie aérienne.

 

Julien, agent d'entretien aux urgences du CHU de Grenoble. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Julien, agent d’en­tre­tien aux urgences du CHU de Grenoble. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

Plusieurs pistes sont à l’étude pour éli­mi­ner la charge virale après une pre­mière uti­li­sa­tion, tout en garan­tis­sant le main­tien de leur niveau de per­for­mance.

 

« Nous explo­rons actuel­le­ment les avan­tages com­pa­rés d’un lavage avec un déter­gent à 60 ou 95 °C, d’un pas­sage en auto­clave à 121 °C pen­dant 50 minutes, d’une irra­dia­tion par des rayon­ne­ments gamma ou bêta, d’une expo­si­tion à l’oxyde d’éthylène et d’un chauf­fage à 70 °C en cha­leur sèche ou dans l’eau », énu­mère le pro­fes­seur Cinquin.

 

 

« Une perte d’efficacité de filtration inférieure à 2 % »

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
5394 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. C’est drôle ces cher­cheurs qui cherchent des choses qu’on a déjà trouvé, et validé par la CDC

    « La semaine du 23 mars 2020, deux pro­to­coles dis­tincts de ré-uti­li­sa­tion des masques ont été vali­dés, cha­cun par deux orga­ni­sa­tions indé­pen­dantes. Ces deux pro­to­coles per­mettent cha­cun de trai­ter un très grand nombre de masques sous des délais très courts. »

    Il y a même un référé liberté qui vise ) enjoindre le gou­ver­ne­ment à appli­quer les deux pro­to­coles exis­tants !
    https://www.vududroit.com/2020/04/pouvoir-reutiliser-les-masques-ffp2-a-grande-echelle/
    et
    https://docs.google.com/document/d/1KZVcRC8s5pqPMzHvaiTvu9ueLz72OyrA6EskKnwLAm0/edit

    On conti­nue à réin­ven­ter la roue…
    Il va fal­loir que ça s’ar­rête !

    sep article