Le CEA-Leti de Grenoble sur la piste d’un nou­veau vac­cin contre le sida

Le CEA-Leti de Grenoble sur la piste d’un nou­veau vac­cin contre le sida

EN BREF – Le CEA de Grenoble a offi­ciel­le­ment annoncé, le 27 février der­nier, la mise au point d’une nou­velle approche vac­ci­nale contre le virus du sida. Cette approche s’appuie sur des nano­par­ti­cules lipi­diques, nom­mées lipi­dots, qui amé­liorent la réponse immu­ni­taire chez la sou­ris et le pri­mate. Les résul­tats de ces tra­vaux ont été publiés dans la revue npj Vaccines en octobre 2018.

Depuis la décou­verte des pre­miers cas de sida il y a plus de trente-cinq ans, 78 mil­lions de per­sonnes ont été infec­tées par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine res­pon­sable du sida) et 35 mil­lions en sont mortes, selon le Programme com­mun des Nations unies sur le VIH-sida (Onusida).

Le CEA-Leti annonce la mise au point d’une nouvelle approche vaccinale contre le virus du sida. VIH vus en microscopie électronique à transmission. DR

VIH vus en micro­sco­pie élec­tro­nique à trans­mis­sion. DR

« Malgré les efforts consi­dé­rables de la com­mu­nauté scien­ti­fique pour mettre au point des vac­cins contre le VIH, le virus conti­nue d’in­fec­ter des per­sonnes chaque jour », déplore Fabrice Navarro, res­pon­sable du Laboratoire des sys­tèmes micro­flui­diques et de bio-ingé­nie­rie du centre de recherche et tech­no­lo­gie spé­cia­lisé dans les micro et nano­tech­no­lo­gies du Commissariat à l’énergie ato­mique et aux éner­gies alter­na­tives (CEA-Leti).

Une nou­velle page est-elle en passe de se tour­ner ? Une chose est sûre, le CEA-Leti, en col­la­bo­ra­tion avec l’Institut natio­nal de la santé et de la recherche médi­cale (Inserm), a mis au point une approche vac­ci­nale pro­met­teuse contre le VIH. Celle-ci consiste à uti­li­ser un sys­tème inédit de trans­port et de déli­vrance du vac­cin : les nano­par­ti­cules lipi­diques nom­mées lipidots.

Publiés dans la revue scien­ti­fique amé­ri­caine npj Vaccines en octobre 2018, les résul­tats* obte­nus chez les sou­ris et les pri­mates non humains valident cette approche qui pour­rait bien consti­tuer la pre­mière étape vers un vac­cin effi­cace contre le VIH.

À base d’huiles et de cires, les lipi­dots encap­sulent le vaccin

De fait, les ten­ta­tives d’é­la­bo­ra­tion d’un trai­te­ment vac­ci­nal contre le sida n’ont jus­qu’ici pas été pro­bantes. En cause, une réponse immu­ni­taire insuf­fi­sante chez les patients infec­tés par le virus. Pour le cher­cheur Fabrice Navarro, « les vac­cins expé­ri­men­taux font face à des obs­tacles immu­no­lo­giques qui ne peuvent être sur­mon­tés qu’en intro­dui­sant des inno­va­tions dans la concep­tion des for­mu­la­tions du vac­cin ».

Le CEA-Leti annonce la mise au point d’une nouvelle approche vaccinale contre le virus du sida s'appuyant sur des nanoparticules lipidiques nommées lipidotsLipidot. © CEA

Représentation d’un lipi­dot. © CEA

Quid de l’in­no­va­tion mise au point par le CEA-Leti ? À base d’huiles et de cires, les lipi­dots encap­sulent le vac­cin. Ainsi logé à l’intérieur de ces nano-gout­te­lettes de lipides, le médi­ca­ment anti-viral est dès lors pro­tégé de la dégra­da­tion pen­dant son trans­port dans le sang et la lymphe.

Les lipi­dots ciblent les cel­lules dendritiques

L’autre avan­tage des lipi­dots ? Ces der­niers ont été spé­cia­le­ment conçus pour déli­vrer le vac­cin uni­que­ment dans les tis­sus cibles, c’est-à-dire dans les gan­glions lym­pha­tiques. Là où sont notam­ment loca­li­sées les « cel­lules den­dri­tiques pré­sen­ta­trices d’anti­gènes (sub­stances étran­gères au corps) et média­trices des réponses immu­ni­taires induites ».

Photographie d'une cellule dendritique sous microscope. DR

Photographie d’une cel­lule den­dri­tique sous micro­scope. DR

Autrement dit, ces cel­lules du sys­tème immu­ni­taire aux pro­lon­ge­ments cyto­plas­miques sem­blables à ceux des cel­lules ner­veuses ont pour fonc­tion de pré­sen­ter les sub­stances étran­gères aux glo­bules blancs. Ici, l’antigène est p24, la pro­téine du VIH conte­nue dans le vaccin.

En pré­sen­tant ainsi p24 aux glo­bules blancs, les cel­lules den­dri­tiques per­mettent à ces der­niers d’apprendre à recon­naître ladite protéine.

Pour qu’en­suite, ces cel­lules de défense de l’organisme puissent plus faci­le­ment iden­ti­fier le VIH por­teur de l’an­ti­gène. Et l’attaquer pour le détruire.

Des résul­tats posi­tifs chez la sou­ris et le primate

Afin d’aug­men­ter la réponse immu­ni­taire, c’est-à-dire de sti­mu­ler davan­tage les cel­lules du sys­tème de défense de l’or­ga­nisme, le vac­cin intègre éga­le­ment un agent immu­no­sti­mu­lant : le CpG.

Les différentes parties d'un lipidot. © CEA (modifié)

Les dif­fé­rentes par­ties d’un lipi­dot. © CEA (modi­fié)

Résultat des courses ? Les expé­riences menées avec les lipi­dots chez la sou­ris et le pri­mate prouvent qu’en plus de ren­for­cer la réponse immu­ni­taire contre la pro­téine p24, leur usage ciblé sur les gan­glions lym­pha­tiques dimi­nue éga­le­ment les effets secon­daires du vaccin.

La pro­chaine étape ? Afin d’op­ti­mi­ser le trai­te­ment vac­ci­nal, les cher­cheurs pro­jettent de « fixer sur les par­ti­cules lipi­diques d’autres anti­gènes du virus. En par­ti­cu­lier, les anti­gènes issus des gly­co­pro­téines (pro­téines liées à un sucre) situés dans l’enveloppe virale. C’est-à-dire sur la par­tie [la plus] externe du virus », pré­cise le CEA.

Véronique Magnin

* ​Overcoming immu­no­ge­ni­city issues of HIV p24 anti­gen by the use of inno­va­tive nano­struc­tu­red lipid car­riers as deli­very sys­tems : evi­dences in mice and non-human pri­mates, Emilie Bayon, Jessica Morlieras, Nathalie Dereuddre-Bosquet, Alexis Gonon, Leslie Gosse, Thomas Courant, Roger Le Grand, Patrice N. Marche & Fabrice P. Navarro

La mise au point des lipi­dots par le CEA-Leti remonte à 2006

Malgré de gros efforts de com­mu­ni­ca­tion, il n’est pas de noto­riété publique que le CEA se pré­oc­cupe aussi du sida.

© Corevih

© Corevih

Néanmoins, depuis plu­sieurs décen­nies, ce der­nier s’implique dans la recherche et le déve­lop­pe­ment d’approches thé­ra­peu­tiques et pré­ven­tives des mala­dies infectieuses.

La mise au point des lipi­dots par le CEA-Leti remonte pour sa part à 2006. Ce, dans le cadre d’une col­la­bo­ra­tion avec le Centre natio­nal de la recherche scien­ti­fique (CNRS). L’objectif ? Rendre injec­tables des médi­ca­ments qui ne le sont pas par des moyens conventionnels.

Véronique Magnin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Muséum de Grenoble propose un bond de 300 millions d'années dans le passé à la rencontre du carbonifère
Le Muséum de Grenoble pro­pose un bond de 300 mil­lions d’an­nées dans le passé à la ren­contre du carbonifère

ÉVÉNEMENT - Le Muséum de Grenoble invite à un voyage dans le temps... pour remonter très (très) loin dans le passé de notre planète. Avec Lire plus

Le vide et ses métiers sont à l’hon­neur à Grenoble avec la pre­mière édi­tion du Vacuum Technologies For Tomorrow

FLASH INFO - L'annonce a de quoi surprendre, mais le vide sera à l'honneur à Grenoble les mercredi 29 et jeudi 30 mai 2024 au Lire plus

Dominique Labbé, co-auteur du livre « Un autre regard sur le Covid-19 » : « Nous ne sommes plus dans un pays libre »

FOCUS - Ancien enseignant-chercheur à Sciences Po Grenoble, Dominique Labbé est venu présenter, le 10 avril 2024, à Grenoble, le livre collectif Un autre regard Lire plus

Recherche et création vidéoludique: Grenoble accueille sa dixième édition de la Scientific Game Jam
Recherche et créa­tion vidéo­lu­dique : Grenoble accueille sa dixième édi­tion de la Scientific Game Jam

FLASH INFO - L'auditorium de Grenoble-INP, situé au cœur de Minatec, accueille (de nouveau) la Scientific Game Jam, du vendredi 5 au dimanche 7 avril Lire plus

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Sylvie Retailleau, était en visite à Grenoble pour donner le coup d'envoi du programme de recherche France 2030 en intelligence artificielle. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : Sylvie Retailleau lance un pro­gramme pour la recherche dédiée à l’in­tel­li­gence artificielle

REPORTAGE VIDÉO - Sylvie Retailleau, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a donné le coup d'envoi du programme de recherche France 2030 en Lire plus

Le Synchrotron de Grenoble passe au crible "Il Cannone", le célèbre violon de Paganini
Le Synchrotron de Grenoble passe au crible Il Cannone, le célèbre vio­lon de Paganini

FLASH INFO - Après les papyrus d'Égypte antique ou Le Cri d'Edvard Munch, le Synchrotron de Grenoble s'est penché samedi 9 et dimanche 10 mars Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !