Le CEA-Leti de Grenoble sur la piste d’un nou­veau vac­cin contre le sida

Le CEA-Leti de Grenoble sur la piste d’un nou­veau vac­cin contre le sida

EN BREF – Le CEA de Grenoble a offi­ciel­le­ment annoncé, le 27 février der­nier, la mise au point d’une nou­velle approche vac­ci­nale contre le virus du sida. Cette approche s’appuie sur des nano­par­ti­cules lipi­diques, nom­mées lipi­dots, qui amé­liorent la réponse immu­ni­taire chez la sou­ris et le pri­mate. Les résul­tats de ces tra­vaux ont été publiés dans la revue npj Vaccines en octobre 2018.

Depuis la décou­verte des pre­miers cas de sida il y a plus de trente-cinq ans, 78 mil­lions de per­sonnes ont été infec­tées par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine res­pon­sable du sida) et 35 mil­lions en sont mortes, selon le Programme com­mun des Nations unies sur le VIH-sida (Onusida).

Le CEA-Leti annonce la mise au point d’une nouvelle approche vaccinale contre le virus du sida. VIH vus en microscopie électronique à transmission. DR

VIH vus en micro­sco­pie élec­tro­nique à trans­mis­sion. DR

« Malgré les efforts consi­dé­rables de la com­mu­nauté scien­ti­fique pour mettre au point des vac­cins contre le VIH, le virus conti­nue d’in­fec­ter des per­sonnes chaque jour », déplore Fabrice Navarro, res­pon­sable du Laboratoire des sys­tèmes micro­flui­diques et de bio-ingé­nie­rie du centre de recherche et tech­no­lo­gie spé­cia­lisé dans les micro et nano­tech­no­lo­gies du Commissariat à l’énergie ato­mique et aux éner­gies alter­na­tives (CEA-Leti).

Une nou­velle page est-elle en passe de se tour­ner ? Une chose est sûre, le CEA-Leti, en col­la­bo­ra­tion avec l’Institut natio­nal de la santé et de la recherche médi­cale (Inserm), a mis au point une approche vac­ci­nale pro­met­teuse contre le VIH. Celle-ci consiste à uti­li­ser un sys­tème inédit de trans­port et de déli­vrance du vac­cin : les nano­par­ti­cules lipi­diques nom­mées lipidots.

Publiés dans la revue scien­ti­fique amé­ri­caine npj Vaccines en octobre 2018, les résul­tats* obte­nus chez les sou­ris et les pri­mates non humains valident cette approche qui pour­rait bien consti­tuer la pre­mière étape vers un vac­cin effi­cace contre le VIH.

À base d’huiles et de cires, les lipi­dots encap­sulent le vaccin

De fait, les ten­ta­tives d’é­la­bo­ra­tion d’un trai­te­ment vac­ci­nal contre le sida n’ont jus­qu’ici pas été pro­bantes. En cause, une réponse immu­ni­taire insuf­fi­sante chez les patients infec­tés par le virus. Pour le cher­cheur Fabrice Navarro, « les vac­cins expé­ri­men­taux font face à des obs­tacles immu­no­lo­giques qui ne peuvent être sur­mon­tés qu’en intro­dui­sant des inno­va­tions dans la concep­tion des for­mu­la­tions du vac­cin ».

Le CEA-Leti annonce la mise au point d’une nouvelle approche vaccinale contre le virus du sida s'appuyant sur des nanoparticules lipidiques nommées lipidotsLipidot. © CEA

Représentation d’un lipi­dot. © CEA

Quid de l’in­no­va­tion mise au point par le CEA-Leti ? À base d’huiles et de cires, les lipi­dots encap­sulent le vac­cin. Ainsi logé à l’intérieur de ces nano-gout­te­lettes de lipides, le médi­ca­ment anti-viral est dès lors pro­tégé de la dégra­da­tion pen­dant son trans­port dans le sang et la lymphe.

Les lipi­dots ciblent les cel­lules dendritiques

L’autre avan­tage des lipi­dots ? Ces der­niers ont été spé­cia­le­ment conçus pour déli­vrer le vac­cin uni­que­ment dans les tis­sus cibles, c’est-à-dire dans les gan­glions lym­pha­tiques. Là où sont notam­ment loca­li­sées les « cel­lules den­dri­tiques pré­sen­ta­trices d’anti­gènes (sub­stances étran­gères au corps) et média­trices des réponses immu­ni­taires induites ».

Photographie d'une cellule dendritique sous microscope. DR

Photographie d’une cel­lule den­dri­tique sous micro­scope. DR

Autrement dit, ces cel­lules du sys­tème immu­ni­taire aux pro­lon­ge­ments cyto­plas­miques sem­blables à ceux des cel­lules ner­veuses ont pour fonc­tion de pré­sen­ter les sub­stances étran­gères aux glo­bules blancs. Ici, l’antigène est p24, la pro­téine du VIH conte­nue dans le vaccin.

En pré­sen­tant ainsi p24 aux glo­bules blancs, les cel­lules den­dri­tiques per­mettent à ces der­niers d’apprendre à recon­naître ladite protéine.

Pour qu’en­suite, ces cel­lules de défense de l’organisme puissent plus faci­le­ment iden­ti­fier le VIH por­teur de l’an­ti­gène. Et l’attaquer pour le détruire.

Des résul­tats posi­tifs chez la sou­ris et le primate

Afin d’aug­men­ter la réponse immu­ni­taire, c’est-à-dire de sti­mu­ler davan­tage les cel­lules du sys­tème de défense de l’or­ga­nisme, le vac­cin intègre éga­le­ment un agent immu­no­sti­mu­lant : le CpG.

Les différentes parties d'un lipidot. © CEA (modifié)

Les dif­fé­rentes par­ties d’un lipi­dot. © CEA (modi­fié)

Résultat des courses ? Les expé­riences menées avec les lipi­dots chez la sou­ris et le pri­mate prouvent qu’en plus de ren­for­cer la réponse immu­ni­taire contre la pro­téine p24, leur usage ciblé sur les gan­glions lym­pha­tiques dimi­nue éga­le­ment les effets secon­daires du vaccin.

La pro­chaine étape ? Afin d’op­ti­mi­ser le trai­te­ment vac­ci­nal, les cher­cheurs pro­jettent de « fixer sur les par­ti­cules lipi­diques d’autres anti­gènes du virus. En par­ti­cu­lier, les anti­gènes issus des gly­co­pro­téines (pro­téines liées à un sucre) situés dans l’enveloppe virale. C’est-à-dire sur la par­tie [la plus] externe du virus », pré­cise le CEA.

Véronique Magnin

* ​Overcoming immu­no­ge­ni­city issues of HIV p24 anti­gen by the use of inno­va­tive nano­struc­tu­red lipid car­riers as deli­very sys­tems : evi­dences in mice and non-human pri­mates, Emilie Bayon, Jessica Morlieras, Nathalie Dereuddre-Bosquet, Alexis Gonon, Leslie Gosse, Thomas Courant, Roger Le Grand, Patrice N. Marche & Fabrice P. Navarro

La mise au point des lipi­dots par le CEA-Leti remonte à 2006

Malgré de gros efforts de com­mu­ni­ca­tion, il n’est pas de noto­riété publique que le CEA se pré­oc­cupe aussi du sida.

© Corevih

© Corevih

Néanmoins, depuis plu­sieurs décen­nies, ce der­nier s’implique dans la recherche et le déve­lop­pe­ment d’approches thé­ra­peu­tiques et pré­ven­tives des mala­dies infectieuses.

La mise au point des lipi­dots par le CEA-Leti remonte pour sa part à 2006. Ce, dans le cadre d’une col­la­bo­ra­tion avec le Centre natio­nal de la recherche scien­ti­fique (CNRS). L’objectif ? Rendre injec­tables des médi­ca­ments qui ne le sont pas par des moyens conventionnels.

Véronique Magnin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Malene Jensen © CEA - www.levetchristophe.fr
Malene Jensen, cher­cheuse de l’IBS de Grenoble lau­réate du pro­gramme Impulscience de la fon­da­tion Bettencourt Schueller

EN BREF - Malene Jensen, chercheuse à l'Institut de biologie structurale de Grenoble (IBS), a été lauréate, en fin d'année 2022, du nouveau programme Impulscience® Lire plus

Constellation de satellites smallsat du programme GESat d’Absolut Sensing pour la détection des émissions de méthane © Absolut
Le groupe isé­rois Absolut lan­cera son satel­lite de mesure des gaz à effet de serre en 2024

EN BREF - Le groupe isérois Absolut a sélectionné en décembre 2022 le constructeur lituanien Nanoavionics pour son satellite de démonstration, Gen1. Celui-ci, mesurant les Lire plus

Covid-19 : des mili­tants de GreLiVe ras­sem­blés à Grenoble pour dénon­cer les effets secon­daires des vac­cins, en hom­mage aux « victimes »

FOCUS - Une quinzaine de militants du collectif GreLive se sont réunis ce samedi 10 décembre 2022, rue Félix-Poulat, à Grenoble, dans le cadre de la Lire plus

Près de 200 points de charge électrique sur la métropole à la fin de l'année 2022, en attendant de nouveaux déploiements
Près de 200 points de charge élec­trique sur la métro­pole à la fin de l’an­née 2022, en atten­dant de nou­veaux déploiements

FLASH INFO - Le Smmag et la Métropole de Grenoble dressent le bilan des points de charge électriques accessibles sur le territoire. D'ici la fin Lire plus

Lunettes Jules Verne ©Elise Cuenot-Hodister
Réalité aug­men­tée : les lunettes Jules Verne pour décou­vrir Grenoble sous un autre jour

FOCUS - La compagnie de théâtre grenobloise La Fabrique des petites utopies et l’Agence Grenoble Alpes ont présenté les nouvelles lunettes de réalité augmentée Jules Lire plus

L'école Grenoble INP - Génie industriel fête ses 30 ans depuis le 14 octobre jusqu'au 30 novembre
Constatant des « ano­ma­lies de grande ampleur », Grenoble INP a isolé l’en­semble de son sys­tème d’information

FLASH INFO - Depuis le 2 décembre 2022, le site internet de Grenoble INP ne répond plus aux requêtes des internautes. Par ailleurs, selon des Lire plus

Flash Info

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Abonnement| Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

Agenda

Je partage !