La mystérieuse bague du dauphin Guigues VIII à découvrir au Musée de l’Ancien Évêché

sep article



FOCUS – Visible jusqu’au 28 octobre prochain, la nouvelle exposition du musée de l’Ancien Évêché présente une mystérieuse bague ayant appartenu au dauphin Guigues VIII. Mais aussi le chemin pour le moins surprenant qu’a parcouru le joyau, avant qu’un Britannique ne la découvre par hasard.

 

 

La mys­té­rieuse bague du dau­phin Guigues VIII est en ce moment expo­sée au musée de l’Ancien Évêché. Le joyau et l’ex­po­si­tion qui lui est consa­cré sont visibles dès à pré­sent et ce jus­qu’au 28 octobre pro­chain.

 

La mystérieuse bague du dauphin Guigues VIII au musée de l'ancien Évêché de Grenoble. DR

La mys­té­rieuse bague du dau­phin Guigues VIII visible au musée de l’Ancien Évêché de Grenoble. DR

Cette expo­si­tion arrive en même temps que les vingt ans du musée, comme le sou­ligne Aymeric Perroy, direc­teur de la culture et du patri­moine du dépar­te­ment de l’Isère. Voilà pour­quoi il était « très impor­tant de pou­voir fêter cet anni­ver­saire en rela­tant l’his­toire du Dauphiné à tra­vers cette magni­fique bague et de pou­voir rap­pe­ler avec cette expo­si­tion que la mis­sion pre­mière du musée est de faire connaître le patri­moine de l’Isère ».

 

L’exposition est excep­tion­nelle à bien des égards, comme l’a expli­qué Isabelle Lazier, conser­va­trice en chef du patri­moine du Musée de l’Ancien Évêché, lors de la pré­sen­ta­tion de l’ex­po­si­tion. Il ne reste en effet qua­si­ment pas de ves­tiges du patri­moine maté­riel des dau­phins vien­nois. De sorte que la décou­verte de cette bague par un Britannique a été une sacrée sur­prise.

 

Jeffrey Cadby et Isabelle Lazier lors de la présentation de l'exposition © Emilan Tutot - Place Gre'net

Jeffrey Cadby et Isabelle Lazier lors de la pré­sen­ta­tion de l’ex­po­si­tion © Emilan Tutot – Place Gre’net

Le bague prin­cière, ayant appar­tenu au dau­phin Viennois et comte d’Albon Guigues VIII, porte les marques d’une réa­li­sa­tion typique du XIVe siècle.

 

Pourquoi Guigues VIII – qui a vécu très peu de temps, de 1309 à 1333 – a‑t-il pos­sédé un tel joyau ? Parce que le jeune homme, pro­mis en mariage à la fille du roi, a très vite été appelé à rejoindre la cour de France.

 

 

Une découverte à peine croyable

 

Personne ne s’at­ten­dait à la décou­verte de cette bague en or fin ser­tie d’un camée d’a­gate. C’est lors d’un séjour à Paris, il y a une dizaine d’an­nées, en fai­sant le tour des anti­quaires avec ses petits-enfants, que Jeffrey Cadby, col­lec­tion­neur bri­tan­nique et his­to­rien de la joaille­rie, l’a trou­vée, comme il l’a lui-même raconté lors de la pré­sen­ta­tion de l’ex­po­si­tion.

 

Jeffrey Cadby, collectionneur et historien de la joaillerie © Emilan Tutot - Place Gre'net

Jeffrey Cadby, col­lec­tion­neur et his­to­rien de la joaille­rie © Emilan Tutot – Place Gre’net

Chez un petit anti­quaire ven­dant prin­ci­pa­le­ment des armes d’é­poque, se trou­vait une mince col­lec­tion de bijoux : au milieu, la fameuse bague de Guigues VIII. Remarquant la sin­gu­la­rité de cette bague, Jeffrey Cadby demanda immé­dia­te­ment des infor­ma­tions sur sa pro­ve­nance à l’an­ti­quaire, qui resta très éva­sif.

 

À tra­vers son prix et le manque d’in­for­ma­tions donné par le pro­prié­taire de la bou­tique sur l’ob­jet, le Britannique com­prend que l’an­ti­quaire ne sait pas qu’il a en sa pos­ses­sion une bague à grande charge his­to­rique.

 

Après avoir décrypté quelques jours plus tard l’ins­crip­tion entou­rant le joyau – « Guigo dal­phi­nus vien­nen­sis et albo­nis comes » – , il a effec­tué de longues recherches sur la bague et sa pro­ve­nance pen­dant les années qui ont suivi.

 

Isabelle Lazier a quant à elle eu vent pour la pre­mière fois de l’exis­tence de la bague durant l’été 2016. L’agent d’accueil du musée l’in­forma qu’un cer­tain Jeffrey Cadby sou­hai­tait lui mon­trer la bague de l’a­vant-der­nier dau­phin vien­nois. Sa pre­mière réac­tion fut l’é­ton­ne­ment : com­ment était-il pos­sible d’a­voir retrouvé la bague du dau­phin Guigues VIII, alors que ces trois dynas­ties de dau­phins n’a­vaient presque rien laissé der­rière elles maté­riel­le­ment ? Quelques mois plus tard, devant l’in­sis­tance du Britannique et l’au­then­ti­cité évi­dente de la bague, ger­mait l’i­dée de cette expo­si­tion.

 

 

Une exposition basée sur le joyau, mais pas seulement

 

La pré­sen­ta­tion de ce joyau est éga­le­ment l’oc­ca­sion de décou­vrir des objets médié­vaux et une ico­no­gra­phie d’é­poque nous ren­voyant à la vie au XIVe siècle. Car l’ob­jec­tif n’était pas d’ex­po­ser la bague comme un bel objet d’art, mais bien comme un témoin de l’his­toire de Guigues VIII et du Dauphiné. L’exposition revient donc d’a­bord sur l’expérience pari­sienne du dau­phin et se concentre sur son retour dans le Dauphiné alors en guerre avec la Savoie.

 

Arbre chro­no­lo­gique, col­lec­tion d’i­co­no­gra­phie du XIVe siècle et d’ob­jets d’é­poques… En paral­lèle de l’ex­po­si­tion, plu­sieurs ani­ma­tions fes­tives seront pro­po­sées le samedi 28 juillet et le dimanche 21 octobre de 14 h 30 à 17 h 30. Une « plon­gée au cœur de l’é­poque médié­vale » avec au pro­gramme, démons­tra­tions de com­bats armés cho­ré­gra­phiés, ini­tia­tion au manie­ment des armes pour les enfants, ate­liers de danse médié­vale ou d’en­lu­mi­nure.

 

La mystérieuse bague du dauphin Guigues VIII © Emilan Tutot - Place Gre'net

La mys­té­rieuse bague du dau­phin Guigues VIII © Emilan Tutot – Place Gre’net

Cette expo­si­tion marque-t-elle la fin de l’his­toire ? Pas sûr, à en croire Isabelle Lazier, la conser­va­trice en chef du patri­moine.

 

« L’étape sui­vante serait de trou­ver un his­to­rien médié­viste qui fasse une thèse sur Guigues VIII et qu’il trouve des docu­ments prou­vant de manière impa­rable l’au­then­ti­cité de la bague. Car les his­to­riens médié­vistes ne croient que ce qu’ils voient. »

 

De fait, à ce jour, les his­to­riens médié­vistes n’ont trouvé aucune trace de pos­ses­sion de cette bague. Mais pas de doute pour Isabelle Lazier : « Je suis tout à fait per­sua­dée que nous avons bien ici l’authentique bague du dau­phin Guigues VIII ! »

 

Emilan Tutot

 

 

Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
2653 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.