Subventions de la Métro au CCIF :  » le symbole ne se substitue pas au droit  »

sep article



 

FLASH INFO – La Métropole de Grenoble ne demandera pas le remboursement des subventions qu’elle avait versées au collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), comme le réclamait le président du Crif. En tout, 7 500 euros de 2016 à 2018 avaient été octroyés dans le cadre du contrat de ville porté par la Ville de Grenoble afin de financer la tenue de permanences juridiques.

 

Le pré­sident du Crif à Grenoble récla­mait le rem­bour­se­ment des sub­ven­tions ver­sées par la Métro – DR

« Il y a un sujet de droit, c’est celui de la sécu­rité juri­dique », sou­ligne le pré­sident de la Métropole de Grenoble, en réfé­rence à une juris­pru­dence du Conseil d’Etat du 5 juillet 2010.

 

« Les actions ne peuvent pas être sujettes à rem­bour­se­ment si elles ont été menées dans les condi­tions fixées, et ce quelle que soit l’as­so­cia­tion. On est dans un Etat de droit, le sym­bole ne peut se sub­sti­tuer à une déci­sion du Conseil d’Etat ».

 

Un finan­ce­ment qui a été stoppé net en 2019. Car les actions, por­tées par un juriste de l’as­so­cia­tion – et qui avaient reçu l’a­gré­ment de la haute auto­rité de lutte contre les dis­cri­mi­na­tions et pour l’é­ga­lité pré­cise le pré­sident de la Métro – n’ont pas été recon­duites après le départ de ce béné­vole.

 

 

La dissolution du CCIF, déjà auto-dissout, actée ce 2 décembre en conseil des ministres

 

Dans le même temps, la Métro recon­nait qu’elle ne voyait pas d’un très bon œil cette asso­cia­tion. « Quand on a su en 2018 qu’il y avait des élé­ments de poten­tielles dérives, on s’est dit que l’on ne les recon­dui­rait pas ».

 

Fin de la par­tie ? Depuis, le CCIF s’est auto-dis­sout. Et a trans­féré ses acti­vi­tés et ses actifs à l’é­tran­ger. Cinq jours après, ce 2 décembre, le gou­ver­ne­ment offi­cia­li­sait en conseil des ministres la déci­sion du CCIF. Et pro­non­çait à son tour la dis­so­lu­tion de l’as­so­cia­tion.

 

PC

 

commentez lire les commentaires
1360 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. La Métro a com­mencé de finan­cer en 2016 et veut nous faire croire qu’elle n’avait pas de rai­sons de dou­ter avant 2018 ?
    Alors qu’en 2015, le CCIF orga­ni­sait des réunions réser­vées aux femmes en lien avec une mos­quée sala­fiste bien connue (fer­mée en 2019 pour apo­lo­gie du ter­ro­risme) et les frères musul­mans de l’EMF !
    https://fr-fr.facebook.com/EMF.Grenoble/photos/les-antennes-grenobloises-du-ccif-et-de-lemf-sont-heureuses-de-vous-inviter-%C3%A0-le/1025487507511508/
    Et en prime ils vou­draient main­te­nant qu’on les croit quand ils disent qu’ils n’ont pas le droit de deman­der de rem­bour­ser ? Ils nous prennent vrai­ment pour des cré­tins des alpes.

    sep article