Le maire sortant Guy Genet rempile pour un nouveau mandat pour trois voix

sep article

Notre indépendance c

Guy Genet, maire sor­tant de Vif, réélu pour trois voix.

FLASH INFO - Coup de théâtre à Vif. Le maire sor­tant, le divers-droite Guy Genet, conserve son fau­teuil de maire au terme d’un second tour de scru­tin pour le moins serré. Trois voix (940 contre 937) séparent en effet sa liste de celle conduite par Karine Maurinaux.

 

Le pre­mier tour ne lais­sait guère augu­rer tel résul­tat. Avec 40,6 % des voix, la liste (sans éti­quette) conduite par cette nou­velle venue sur la scène élec­to­rale locale, connue pour avoir révélé en 2016 le scan­dale de l’eau, sem­blait s’être taillée un bou­le­vard. Au soir du 15 mars, elle cara­co­lait douze points devant ses pour­sui­vants, Guy Genet d’a­bord, la can­di­date de la gauche éco­lo­giste Marie-Anne Parrot ensuite.

 

Retournement pour ce second tour ? L’irruption dans la cam­pagne, épin­glé à quelques jours du scru­tin, de la publi­cité faite autour de la remise d’un chèque par Karine Maurinaux aux éco­liers, avait mis une par­tie de la classe poli­tique en émoi. Mais pas seule­ment. Un col­lec­tif de citoyens était monté au cré­neau.

 

Bilan ? 34,7 % des voix pour Guy Genet, 34,6 % pour Karine Maurinaux et 30,5 % pour Marie-Anne Parrot. Vainqueur haut la main ? L’abstention avec 58,2 % des voix.

 

 

commentez lire les commentaires
1644 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.