La venue du prédicateur musulman Hassan Iquioussen à Échirolles inquiète et divise

sep article
93 € par an pour louer un vélo : et si c

FOCUS – La venue d’Hassan Iquioussen à Échirolles dans le cadre du projet de construction de la mosquée de Teisseire inquiète des élus et associations. Le prédicateur, membre des Musulmans de France, qui avait proféré des propos racistes et antisémites il y a quelques années, s’est-il rangé ? Le préfet met en garde. Faux procès répond l’association des musulmans unis, organisatrice de l’évènement.

 

 

La venue à Echirolles le 17 février 2019 d'Hassan Iquioussen inquiète certains élus et associations. Le prédicateur, qui avait proféré des propos racistes et antisémites, fait partie des prêcheurs radicaux parmi les plus populaires, notamment sur le web.

La venue à Echirolles le 17 février d’Hassan Iquioussen inquiète certains élus et associations. Faux procès ?

L’intervention, ce 17 février à Échirolles*, du prédicateur Hassan Iquioussen dans le cadre d’une conférence sur le thème « Mosquée du 21e siècle » fait des remous. Plusieurs élus et associations s’inquiètent de la venue dans cette commune de la banlieue sud de Grenoble d’une des personnalités parmi les plus suivies par la communauté musulmane.

 

Hassan Iquioussen n’est pas un inconnu. Il est une star du web où il diffuse ses prêches. Ses vidéos postées sur YouTube comptent plusieurs millions de vues. Mais il est aussi membre des Musulmans de France, l’ex-Union des organisations islamiques en France (UOIF), proches des Frères musulmans. Et s’est fait connaître pour avoir proféré publiquement, au début des années 2000, des propos racistes et antisémites. Plus tard, en 2011 et 2012, on l’a vu également aux côtés de l’idéologue d’extrême droite Alain Soral.

 

 

Une mise en garde du préfet de l’Isère

 

Ce n’est pas la première fois que le prêcheur conservateur vient dans l’agglomération, notamment à la mosquée d’Échirolles. Le sujet est-il plus sensible aujourd’hui ? Le préfet de l’Isère a, le 5 février dernier, ordonné la fermeture pour six mois de la mosquée Al-Kwathar à Grenoble, en raison des prêches radicaux de son imam. Et, mardi 12 février, le tribunal doit rendre sa décision quant au sort de l’école musulmane Philippe-Grenier.

 

Pour autant, pas question d’interdire la conférence organisée par l’association des musulmans unis, comme le réclamait le représentant élu du Rassemblement national à Échirolles, Alexis Jolly, dans un courrier adressé le 6 février au préfet.

 

Le projet de mosquée qui serait construite à Teisseire. © AMU

Le projet de mosquée qui serait construite à Teisseire. © AMU

 

Le représentant de l’État met seulement en garde. « Les incitations à la haine raciale ou à la discrimination sont intolérables et ne doivent pas être laissées sans sanction, souligne-t-il dans un communiqué. De ce fait, toute infraction fera l’objet d’un signalement au procureur de la République selon les termes de l’article 40 du code de procédure pénale. Le préfet de l’Isère incite également les maires et élus à appliquer cette procédure le cas échéant.»

 

 

« Un faux procès » juge l’association

 

L’association des musulmans unis organisatrice de la conférence se refuse à être associée aux prises de position d’Hassan Iquioussen. « Nous réaffirmons notre désapprobation totale et complète [envers] toutes formes d’antisémitisme, notre association œuvrant de manière active depuis des années à entretenir un dialogue inter-religieux nourri, prospère et sincère », souligne-t-elle dans un courrier qu’elle nous a fait parvenir en réaction à notre premier article . « À ce sujet, nous recevons très régulièrement le rabbin Nissim Sultan et des représentants du diocèse de Grenoble au sein de notre mosquée. »

 

Hassan Iquioussen, star du web où il diffuse ses prêches vus par des milliers d'internautes

Hassan Iquioussen, star du web où il diffuse ses prêches vus par des milliers d’internautes (capture d’écran vidéo Hassan Iquioussen)

 

Pour la secrétaire de l’association, il s’agit là d’un faux procès. « Hassan Iquioussen s’est, depuis, excusé pour ses propos. » La page est-elle tournée ? « Hassan Iquioussen a aujourd’hui un discours en totale adéquation avec les valeurs de notre association, plaide Mélissa Bernabeu. Celles de la tolérance, de l’ouverture aux autres et non d’incitation à la haine et à la violence ! »

 

Une histoire ancienne ? L’association dit, elle, vouloir aller de l’avant. Et notamment pouvoir financer son projet de la mosquée de Teisseire dont le permis de construire a été délivré en décembre dernier.

 

« Hassan Iquioussen est bien connu, notamment auprès des jeunes. La conférence est un outil pour pouvoir financer notre projet. C’est un moyen pour pouvoir récolter des fonds et s’assurer par là même de leur provenance. » À l’heure actuelle, l’association a collecté 800 000 euros de dons sur les 2 à 3 millions que devrait coûter la future mosquée.

 

Patricia Cerinsek

 

 

* La conférence est organisée à 13 h 30 à la salle l’Évènement Ciel à Échirolles. Ouverte à tous.

 

commentez lire les commentaires
1946 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Peut on, sans être vilipendé, s’interroger sur la valeur du mea culpa de cet islamiste alors que l’islam autorise le mensonge qui lui est profitable ?

    sep article
  2. Par ailleurs, récolter des dons en liquide ne permet pas de connaître leur provenance.

    sep article
  3. Un faux procès juge l’association?
    Donc pas de mosquée à Teisseire.

    Non seulement de Monsieur est un frère musulman virulent (on le surnommait le « Tariq Ramadan du pauvre »), non seulement il a tenu des propos inacceptables, mais en plus comme tous les prédicateurs (a) il n’a aucune formation théologique à proprement parler et somme toute relativement inculte en la matière (il n’a aucune autorité religieuse, ce n’est pas un moujtahid, même pas encore un Faqî. Il n’a aucun droit d’ijtihad et est, parce que membre d’une firqa exlut de l’ijtihad) (b) sa fortune personnelle interroge bcp de monde.

    Faux procès?
    https://groupedanalysemetropolitain.com/2019/01/21/antisemitisme-comme-quoi-il-ne-faut-pas-construire-de-mosquee-a-teisseire/
    Quitte à inviter des gens pour des conférences, autant inviter des vrais savants.

    sep article