L’Institut des métiers et des techniques (IMT) fait peau neuve

sep article



L’Institut des métiers et techniques (IMT), qui forme les jeunes en alternance, a inauguré ce vendredi 21 novembre de nouveaux locaux, avec un invité d’honneur. François Rebsamen. L’occasion pour le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social de découvrir les nouveaux bâtiments dédiés au pôle développement durable et énergies renouvelables.

 

 

 

Le nouveau bâtiment de l'Institut des métiers et des techniques IMT Grenoble © CCI de l'Isère

Le nou­veau bâti­ment de l’Institut des métiers et des tech­niques. © CCI de l’Isère

Un bâti­ment de 2 750 m², deux ate­liers de plus de 1 000 m²… Les étu­diants de l’Institut des Métiers et des Techniques de Grenoble ne seront pas à l’é­troit dans leurs nou­veaux locaux. Sans comp­ter la réno­va­tion com­plète de la tour d’hé­ber­ge­ment qui per­met­tra, d’ici la fin des tra­vaux en 2015, d’aug­men­ter la capa­cité d’ac­cueil de 94 à 134 lits.

 

Au final, pas moins de 20 mil­lions d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ments ont été enga­gés depuis 2010 pour mener à bien ces tra­vaux. La Caisse des dépôts a par­ti­cipé au finan­ce­ment, pour le compte de l’État, dans le cadre de l’action Investir pour la for­ma­tion en alter­nance du pro­gramme d’investissements d’avenir. Mais aussi la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie (CCI) de Grenoble, avec la région Rhône-Alpes

 

De quoi expli­quer la pré­sence à l’i­nau­gu­ra­tion, ce ven­dredi 21 novembre, de François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation pro­fes­sion­nelle et du Dialogue social, accom­pa­gné notam­ment de Jean Vaylet, pré­sident de la CCI Isère, Jean-Jack Queyranne, pré­sident du Conseil régio­nal et Eric Piolle, maire de Grenoble.

« Ces nou­veaux locaux per­met­tront de restruc­tu­rer l’offre de for­ma­tion exis­tante, mais aussi de la déve­lop­per, pour atteindre un objec­tif d’accueil de 3 000 alter­nants en 2017 », s’est féli­cité François Rebsamen.

 

 

 

Développer l’alternance

 

 

Apprentis cuisinier à l'Institut des métiers et des techniques de Grenoble IMT © CCI de l'Isère

L’alimentation : des métiers en ten­sion. © CCI de l’Isère

Avec ces nou­veaux bâti­ments et cette exten­sion, l’IMT entend ainsi être en mesure de répondre aux exi­gences du mar­ché, en pro­po­sant aux entre­prises du per­son­nel qua­li­fié, notam­ment dans les sec­teurs en ten­sion, comme l’a­li­men­ta­tion, et dans les filières mon­tantes comme les éner­gies renou­ve­lables. Principale cible dans ce domaine : le déve­lop­pe­ment de véhi­cules fonc­tion­nant à l’élec­tri­cité et l’ins­tal­la­tion de bornes dédiées, en par­te­na­riat avec Schneider Electric.

 

Premier centre de for­ma­tion en alter­nance du dépar­te­ment et second à l’é­chelle régio­nale, l’IMT forme plus de la moi­tié des alter­nants de la région Rhône-Alpes et pro­pose des diplômes allant du CAP au Bac + 3. Soit pas moins de 2 500 alter­nants en appren­tis­sage et en contrat de pro­fes­sion­na­li­sa­tion.

 

 

Jessica Loiodice

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
4106 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Je m’ap­pelle bou­bou camara je suis un 2ème annéeen main­te­nance indus­triel à le CSET de nouak­chott

    sep article