Le Centre d’art Bastille table sur plus de visibilité pour ses dix ans

sep article

FOCUS – Le Centre d’art Bastille (Cab) fêtera ses dix ans en juin. Comme pour annoncer ce prochain anniversaire, le Cab présentait sa nouvelle exposition, « Wilate’e & vanmélé.e.s », et organisait une soirée de lancement, « Yes we cab ! », le 20 février dernier. L’occasion de faire le point avec Émilie Baldini, sa directrice, sur l’avenir de ce centre d’art contemporain situé au cœur du site très fréquenté de la Bastille.

 

 

 

Le site de la Bastille voit défiler quelque 600.000 visiteurs chaque année. Sur cette somme de curieux, 16.250 franchissent les portes du Centre d’art Bastille (Cab), soit 2,7 %. Une faible proportion ? Il est certain que la plupart des promeneurs se rendent à la Bastille davantage pour la vue que pour admirer des œuvres d’art contemporain parfois absconses…

 

 

 

Manque de visibilité du Centre d’art Bastille

 

 

Émilie Baldini, directrice du Cab, en est bien consciente. « Le public du Cab est très différent de celui des autres lieux d’exposition. La majorité des visiteurs s’y rendent par hasard en découvrant l’ensemble du site. » Voilà pourquoi elle accorde tant d’importance à la médiation.

 

Émilie Baldini, directrice du Centre d'art Bastille. © Adèle Duminy - Place Gre'net

Émilie Baldini, directrice du Centre d’art Bastille. © Adèle Duminy – Place Gre’net

« Ces personnes n’ont pas forcément l’habitude d’être confrontées à l’art, et encore moins à l’art contemporain. On leur propose donc systématiquement des visites commentées pour leur livrer des clés de compréhension. »

 

Indépendamment des expositions d’art contemporain – cinq par an –, les quatre salles voûtées du Cab présentent un intérêt patrimonial et architectural certain. Encore faut-il savoir que le lieu existe ! Nichées sous la Terrasse des géologues – très prisée pour le panorama qu’elle offre –, les casemates en pierres de taille du Cab jouent à cache-cache avec le visiteur.

 

 

 

Nouvelle dynamique avec la Régie du téléphérique

 

 

Comment rendre le lieu plus visible ? En travaillant en bonne intelligence avec la Régie du téléphérique, sans doute. Émilie Baldini rappelle que le mérite de la création du Cab en 2006 revient en grande partie au directeur de la régie de l’époque, Michel Lambert, devenu par la suite directeur de l’office de tourisme de Grenoble.

 

Émilie Baldini, directrice du Centre d'art Bastille. © Adèle Duminy - Place Gre'net

Émilie Baldini. © Adèle Duminy – Place Gre’net

« À l’époque de Michel Lambert [décédé en 2013, ndlr], il y avait énormément d’animations sur le site. Mais depuis quelques années, c’était devenu assez sporadique. Depuis le 1er janvier, une nouvelle Régie du téléphérique, indépendante de l’office du tourisme, s’est formée. Nous entretenons de très bonnes relations avec cette équipe et son directeur, Jacques Pila. Une vraie dynamique se crée de nouveau », s’enthousiasme la directrice du Cab.

 

De fait, les différents concessionnaires du site de la Bastille – outre le Cab, Acrobastille, le musée des troupes de montagne, les divers snacks et restaurants – cherchent à collaborer pour créer de l’animation. La Régie du téléphérique vient d’ailleurs de présenter un programme allant dans ce sens.

 

« En ce moment, entre autres partenariats, je suis en train de m’entendre avec la nouvelle équipe de la Régie pour installer une œuvre en extérieur sur le site de la Bastille, pendant la période estivale », annonce Émilie Baldini. Une œuvre qui fera office de totem. Et permettra au Cab de sortir de ses jolies salles voûtées pour s’exposer au grand jour.

 

 

Adèle Duminy

 

 

 

Infos pratiques

 

Centre d’art Bastille (Cab)

Site sommital de la Bastille

Fort de la Bastille

Tél. : 04 76 54 40 67

contact [at] cab-grenoble.net

Ouvert du mardi au dimanche de 11 heures à 18 heures

 

Exposition « Wilate’e & vanmélé.e.s »

 

Du 20 février au 27 mars 2016

Gratuit pour les moins de 18 ans / 1 euro pour les adultes

 

 

 

commentez lire les commentaires
2510 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.