Agglomération grenobloise, Voironnais, Grésivaudan : les transports en commun gratuits dès ce vendredi 27 mars

sep article



 

FIL INFO – Les transports en commun de l’agglomération grenobloise, du Voironnais et du Grésivaudan sont gratuits à compter du vendredi 27 mars. Alors que les Français entrent dans leur troisième semaine de confinement, le syndicat mixte des mobilités de l’aire grenobloise adapte ainsi, une nouvelle fois, son offre à la crise sanitaire.

 

 

A compter de ce 17 mars, la circulation des bus et tram est réduite à Grenoble. Les transports en commun ne circuleront donc que de 6 à 21 heures.

Les trans­ports seront gra­tuits à Grenoble, le Voironnais et le Grésivaudan à comp­ter du 27 mars © Patricia Cerinsek

Les trans­ports en com­mun de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise seront gra­tuits à comp­ter de ce ven­dredi 27 mars. Bus et tram de la Sémitag à Grenoble seront donc en accès libre. Mais aussi les trans­ports du Pays voi­ron­nais et du Grésivaudan, la seule condi­tion étant d’être muni d’une auto­ri­sa­tion de dépla­ce­ment.

 

Après le Département de l’Isère et la Région Auvergne Rhône-Alpes, qui réservent eux la gra­tuité aux pro­fes­sion­nels de santé, le syn­di­cat mixte des mobi­li­tés de l’aire gre­no­bloise (Smmag) adapte, une nou­velle fois, son offre de trans­ports à la crise sani­taire.

 

La ques­tion de la gra­tuité n’est pas nou­velle. Elle avait été à plu­sieurs reprises évo­quée, que ce soit au sein du Smmag, l’au­to­rité orga­ni­sa­trice des trans­ports sur la région, ou de la Sémitag, la société exploi­tante à Grenoble.

 

Alors que l’on entre dans la troi­sième semaine de confi­ne­ment, elle est désor­mais mise en place, avec l’ob­jec­tif d”« aider ceux qui n’ont pas de véhicules et qui doivent obli­ga­toi­re­ment se déplacer, publics précaires, per­sonnes à mobi­lité réduite… », énu­mère le syn­di­cat dans un com­mu­ni­qué.

 

 

Un service de transport à la demande pour les soignants dès le 30 mars

 

Des mesures tari­faires ont éga­le­ment été mises en place. Les abon­nés ver­ront ainsi leur abon­ne­ment pro­longé en fonc­tion de la durée de la période de confi­ne­ment.

 

Pour les pro­fes­sion­nels de la santé, les offres spé­ci­fiques – Métrovélo, Citiz – sont main­te­nues. Et un ser­vice de trans­port à la demande va être pro­posé à comp­ter du 30 mars, avec mise à dis­po­si­tion de taxis et des minis-bus de la Sémitag, quand ceux-ci ne sont pas uti­li­sés pour les per­sonnes à mobi­lité réduite.

 

Agence Métrovélo, parvis de la gare de Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Le ser­vice Métrovélo est réservé aux pro­fes­sion­nels de santé. © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

Le tout avec une pla­te­forme télé­pho­nique joi­gnable par un numéro unique. « Ce numéro mobi­li­sera d’abord les taxis du ter­ri­toire concerné, dans le cadre d’une coopération entre le grou­pe­ment des taxis gre­no­blois et les taxis du Grésivaudan et du Voironnais », sou­ligne le Smmag.

 

Une bonne nou­velle pour les uns, moins pour les autres ? À la Sémitag, la cir­cu­la­tion res­treinte des bus et tram à Grenoble – qui repré­sente une baisse de 75 % de l’offre – s’est déjà tra­duite par du chô­mage par­tiel pour plus de la moi­tié des sala­riés. Une baisse de fré­quen­ta­tion des trans­ports en com­mun qui, d’a­près la CGT, se tra­dui­rait d’ores et déjà par un mil­lion d’eu­ros de pertes.

 

Patricia Cerinsek

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
5605 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Bonjour vous par­lez des bus et tram de la semi­tag qui sont gra­tuits. Mais qu’en est-il des lignes 14 et 15, qui sont des lignes trans­dev Dauphiné. Merci a vous.

    sep article