Laurent Amadieu emporte presque Saint-Égrève avec 49,3 % des voix

sep article



 

FIL INFO – La liste de Laurent Amadieu (EELV) arrive en tête à Saint-Égrève avec 49,27 % des voix exprimées. Ses adversaires, Benjamin Coiffard et Emmanuel Roux, remportent respectivement 30,48 % et 20,23 % des suffrages.

 

Laurent Amadieu emporte presque Saint-Égrève au premier tour -Mairie Saint-Egrève © Wikipedia

Mairie de Saint-Égrève © Wikipedia

Laurent Amadieu, à la tête de sa liste divers gauche « Ensemble pour demain », domine ce pre­mier tour des muni­ci­pales à Saint-Égrève. Et arrive à un che­veu de rem­por­ter direc­te­ment la mai­rie, avec 49,27 % des votes expri­més (et 39 % de par­ti­ci­pa­tion seule­ment).

 

Le can­di­dat est sou­tenu par les trois élus du groupe d’op­po­si­tion de la muni­ci­pa­lité sor­tante, Jean-Marcel Puech, Françoise Charavin (deuxième de la liste) et Hassan Belrhali, qui est en fin de liste.

 

Benjamin Coiffard, s’est pré­senté avec la liste « Proximité Saint-Égrève », qui com­pre­nait le maire sor­tant et celle qui l’a­vait pré­cédé à cette fonc­tion. À savoir, Daniel Boisset et Catherine Kamowski, élue dépu­tée de l’Isère. Sa nomi­na­tion comme tête de liste avait fait l’ob­jet de nombre de conjec­tures, puisque c’é­tait à l’o­ri­gine Daniel Boisset qui était pres­senti pour reprendre celle-ci.

 

Ses 30,5 % peuvent appa­raître comme un rejet par les élec­teurs du bilan de la muni­ci­pa­lité sor­tante. D’autant que la par­tie, à Saint-Égrève, se joue entre acteurs poli­tiques aguer­ris.

 

En effet, le troi­sième, Emmanuel Roux, menant « Saint-Égrève avec vous, natu­rel­le­ment », est sou­tenu par le Parti socia­liste, en la per­sonne notam­ment du conseiller dépar­te­men­tal Pierre Ribeaud. Et com­prend parmi ses colis­tiers neuf autres élus de la majo­rité sor­tante.

 

 

Écologie et solidarité pour Saint-Égrève

 

Laurent Amadieu, issu d’Europe Écologie – Les Verts, défend un pro­jet « soli­daire et éco­lo­gique ». Parmi les mul­tiples pro­po­si­tions, res­sortent tout par­ti­cu­liè­re­ment l’é­co­no­mie de proxi­mité et l’é­co­no­mie cir­cu­laire. Ainsi, il sou­haite atti­rer des agri­cul­teurs sur la com­mune et main­te­nir la pro­gres­sion de la filière bois.

 

Les Saint-Égrévois n’ont donc pas sem­blé se sou­cier des craintes expri­mées par Pierre Ribeaud. Notamment la proxi­mité éven­tuelle d’une mai­rie éco­lo­giste avec Éric Piolle et la majo­rité gre­no­bloise. Celle-ci, qui pour­rait mener à la « gre­no­bli­sa­tion » crainte par maints can­di­dats de l’ag­glo­mé­ra­tion, n’a visi­ble­ment pas influencé leur choix.

 

Laure Gicquel

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2825 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.