Des associations remettent à la Ville de Grenoble un Livre blanc de l’égalité des genres et des sexualités

sep article
2,50 € par mois pour prendre le bus et le tram : et si c

FIL INFO — Une vingtaine d’associations ont symboliquement remis au maire de Grenoble Éric Piolle un Livre blanc de l’égalité des genres et des sexualités. Né d’une travail de concertation entre les associatifs et la municipalité, le document contient une trentaine de propositions pour lutter contre les discriminations liées au genre et aux sexualités. Un plan d’actions suivra, qui sera dévoilé le 27 mars.

 

 

Le maire de Grenoble Éric Piolle et son adjoint à l’Égalité des droits Emmanuel Carroz viennent de se voir remettre un « Livre blanc de l’égalité des genres et des sexualités ». Dédié à la lutte contre les discriminations, ce document résulte de temps de rencontres et d’échanges entre la Ville et une vingtaine d’associations de terrain. Parmi lesquelles Femmes SDF, l’Observatoire isérois de la parité, Tempo, le Planning familial ou encore SOS Homophobie.

 

Remise du Livre blanc de l'égalité des genres et des sexualités © Association tempo - Facebook

Remise du Livre blanc de l’égalité des genres et des sexualités. © Association tempo – Facebook

 

C’est au printemps 2018 que la municipalité grenobloise a initié cette concertation. Son objectif ? « Rédiger un recueil de propositions d’actions concrètes pour lutter contre les discriminations liées au genre et aux sexualités ». Au final, le Livre blanc symboliquement remis au maire le jeudi 14 février comprend une trentaine de propositions. Il présente « plusieurs leviers d’actions et interpelle les services institutionnels […] et municipaux sur les différents objectifs à atteindre ».

 

 

Un plan d’actions dévoilé le 27 mars

 

Visuel de la Quinzaine contre le racisme et les discriminations © Ville de Grenoble

Visuel de la Quinzaine contre le racisme et les discriminations. © Ville de Grenoble

Ces objectifs concernent de nombreux domaines : l’accès au soin ou à la culture, les violences faites aux personnes, l’administration et bien d’autres encore. Pour arriver à remplir ses ambitions, le Livre Blanc appelle à la mobilisation de tous, y compris des acteurs locaux comme l’Université Grenoble Alpes, le rectorat de Grenoble ou les Transports de l’agglomération grenobloise.

 

Pour la Ville, l’enjeu est également de « de valoriser les compétences des associations qui sont au premier plan pour identifier l’émergence de nouvelles problématiques, des besoins et des manques au niveau local ». Tout en déployant « une nouvelle forme de dialogue avec la Ville ».

 

Il faudra toutefois attendre le 27 mars et la clôture de la Quinzaine contre le racisme et les discriminations pour que la municipalité dévoile le « plan d’actions » découlant de ce Livre blanc.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1017 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Les questions posées se posent et trouveront des réponses à l’échelle métropolitaine, qui est seule en mesure d’établir des partenariats pertinents et efficaces. Un sujet intercommunal pour les candidat-e-s dans les 49 communes, dans un débat public métropolitain?

    sep article
    • Personnellement , je suis pour l’égalité de salaire entre le salarié qualifié
      et le politicien qui n’est pas toujours très qualifié pour le poste qui lui est
      attribué …

      sep article