Serveurs internet communs : Le Vélo qui marche conteste tout lien avec Alain Carignon

sep article
48 € par an pour louer un vélo : et si c

FIL INFO — Pas question pour Le Vélo qui marche de laisser dire qu’il a des liens avec Alain Carignon. Réagissant aux accusations d’un internaute qui avait relevé une similitude de serveurs entre le site du collectif et celui de la campagne de l’ancien maire de Grenoble, les adversaires du plan Chronovélo nient tout lien et annoncent changer d’hébergeur.

 

 

« Le Vélo qui marche n’est pas un “faux-nez” de l’ancien maire de Grenoble condamné pour corruption en 1996 », annonce d’emblée le collectif. Pourquoi une telle suspicion ? Parce qu’un compte Twitter, ironiquement porté par « Alain C., ex maire de Grenoble », avait révélé que le site du Vélo qui marche était hébergé sur le même serveur que le site de campagne d’Alain Carignon. « Bonnes vieilles méthodes du système Carignon », concluait le twittos.

 

Le collectif Le vélo qui marche © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Le collectif Le vélo qui marche. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

« Nous sommes d’origines et de sensibilités très variées, associés uniquement pour réfléchir à de bonnes solutions pour promouvoir le vélo en ville, dans le respect des autres usagers », écrit à présent le collectif dans un communiqué. Avant d’expliquer avoir pris le parti en septembre de créer son propre site Internet, de type WordPress, après avoir « compris que le comité de liaison des unions de quartier ne souhaitait pas héberger nos travaux sur son site web ».

 

 

Un même fournisseur de services d’hébergement

 

L’achat du nom de domaine du site et de l’espace d’hébergement a été fait auprès de la société Online, qui héberge également… le site de campagne d’Alain Carignon. D’où la similitude de serveurs. Mais le Vélo qui marche tient à signaler que l’on trouve sur ce serveur bien d’autres sites Web, tel celui d’un élevage de Skye Terrier promettant des chiens « indemnes de luxation de rotules ». Un engagement qui aurait le mérite d’égayer une campagne municipale.

 

Un même technicien pour la mise en place du site Le Vélo qui marche et celui de Grenoble le changement.

Un même technicien a mis en place le site Le Vélo qui marche et celui de Grenoble le changement.

 

Le Vélo qui marche concède toutefois que le technicien rémunéré pour créer l’infrastructure de son site est également « le support de maintenance » du site carignonien Grenoble Le Changement. Une activité « dont il ne nous a jamais informé quand nous l’avons missionné », assure le collectif. Et d’insister : « Ce technicien n’a en rien participé à l‘élaboration de ce qui est l’essentiel d’un site : ses contenus. Il nous a juste fourni un “squelette” vide que nous avons rempli à notre guise ».

 

 

Le Vélo qui marche change d’hébergeur

 

Désireux de mettre fin aux suspicions, Le Vélo qui marche annonce changer d’hébergeur : « D’ici trois jours, le temps de prendre un nouvel abonnement et de faire le transfert technique du site, nous devrions être hébergés sur le serveur d’un nouveau fournisseur », écrit-il. Non sans fustiger ses détracteurs : « Sans doute est-il plus facile pour certains d’imaginer les pires complots ou manipulations et d’éviter ainsi tout débat public raisonné de fond sur la nature des Chronovélos et leurs tracés. »

 

Bruno de Lescure, et Pierre Belli-Riz du collectif Le Vélo qui marche durant la réunion de concertation sur le plan Chronovélo du mardi 4 décembre © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Bruno de Lescure et Pierre Belli-Riz du collectif Le Vélo qui marche durant la réunion de concertation sur le plan Chronovélo du mardi 4 décembre. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Des soupçons qui perdurent ? Revenant à la charge et visiblement motivé, le compte Twitter Alain C. a épluché les propriétés des images publiées sur le site du Vélo qui marche. Pour en tirer la conclusion que l’un des membres du collectif est également membre de Grenoble à Cœur, à ses yeux (encore) proche d’Alain Carignon.

 

« Il y a beaucoup de liens bizarres dans cette histoire », écrit le twittos, bien décidé à établir des liens entre l’ancien maire de Grenoble et les adversaires du plan Chronovélo de la Métro et de la Ville de Grenoble.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2294 visites | 13 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 13
  1. JMB moi je suis un Grenoblois, et j’ai en sainte horreur les trolls comme vous aux ordres.

    sep article
    • Vous avez raison : je ne suis pas Grenoblois. J’y vis seulement depuis 1990. Et quand vous saurez que je suis petit-fils d’immigrée italienne, ça va vous filer des boutons : même pas un vrai français de souche ! Brrrrrr, je devrais être interdit de participer aux élections municipales de Grenoble, n’est-ce pas ? Voir renvoyer en Italie pendant que vous y êtes ?
      Quant aux ordres, je les reçois de qui ? Vous croyez que les gens ne savent pas réfléchir sans être à la botte de qui que ce soit ?

      Et pour terminer,, accuser quelqu’un de troll, c’est limite calomnie ça, non ? Et que disiez-vous un peu plus bas ? Non, décidément, votre cas relève bien de l’hôpital qui se fout de la charité. Mais continuez à déblatérer ici vos propos pour que tout le monde puisse admirer vos incohérences : finalement vos interventions sont le meilleur service rendu pour décrédibiliser ceux que vous souhaitez représenter et vous y arrivez très bien.

      sep article
  2. Continuez à calomnier et à écrire tout et n’importe quoi, c’est tellement cousu de fil blanc vos petites manoeuvres visant à manipuler le lecteur que vous en êtes ridicules. Vos jugements à l’emporte pièces pour discréditer ceux qui ne sont pas de votre avis auront peut être une chance avec les naïfs.

    sep article
    • Hé, ho ! Faudrait peut-être se calmer et arrêter de se la jouer à la Caliméro parce que ça en devient usant de lire toujours votre même rhétorique ? Quant à votre discours à deux balles, on peut aussi le renverser sans problème. Mais c’est vrai que quand vous critiquez, c’est la vérité absolue qui sort de votre bouche alors que chez les autres, c’est théorie du complot et autres. Vous prenez vraiment les Grenoblois et les Grenobloises pour des truffes ou quoi ?

      sep article
  3. Un acte informatique par un webmaster qui a aussi comme clients les soutiens d’Alain Carignon, et c’est Alain #Carignon lui même qui est derrière ce collectif?

     D’àprès la municipalité #Piolle et ses amis politiques et politisés invités a cette réunion du 4.12,  par le #Reseau Citoyen Grenoble qui au préalable publiait une contre affiche diffamatoire du Cluq et une #Fake news affirmant que ce collectif était contre Chronovelo, fake reprise et relayée en choeur par des politiques et des partisans de la municipalité Piolle venus en masse bourrer la salle lors de ce guet apen organisé avec l’aide du pro Piolle et membre du réseau citoyen, #Gilles Namur, manipulations afin de dézinguer le collectif #Leveloquimarche, ce #Réseau citoyen dont nombre d’élus en sont issus comme #Pascal Clouaire;  pour ses menteurs et affabulateurs chroniques, c’est donc cousu de fil blanc?

    Parfaitement ridicule si on regarde qui sont les personnes de ce collectif,  ce que savent pertinemment leurs detracteurs comme la presse.

    Les faux écolos rouges et verts de l’#Ades et leurs alliés du #Réseau citoyen ou autres blogs partisans, rois des fake news s’en donnent a coeur joie afin de discréditer tous ceux qui ne vont pas dans leurs sens.

    De vraies methodes d’extrême gauche ayant fait leurs preuves dans tous les pays totalitaires, heureusement que nous sommes dans un pays respectant les droits de l’homme car si ce n’était pas le cas, ce collectif serait depuis le début emprisonné pour je ne sais quel complot

    sep article
    • Mais tout le monde est contre vous, ce n’est pas possible ? Et vous, là, tel un chevalier qui lave plus blanc que blanc, vous vous dressez, héroïque, face à cette déferlante. C’est beau… Mon pauvre petit Caliméro !!! Là, vous me faites vraiment pitié avec vos élucubrations et votre théorie pitoyable du complot qui se termine en beauté à la limite du point Godwin.

      Mais il n’a jamais traversé votre esprit étroit qu’on pouvait se déplacer à bicyclette tout en ayant une sensibilité politique de droite ? Qu’on pouvait avoir choisi le vélo autrement que pour des raisons bassement politiques, sans être dans un collectif ou parti ou réseau politiquement engagé qu’il soit à gauche ou à droite ? A priori non, ça vous dépasse. Et ce n’est pas avec de tels arguments qui s’apparentent à la diarrhée verbale d’un tribun populiste que vous allez séduire ou ramener des gens à voter à droite.
      Si je résume votre pensée : personne à vélo = écolo / copain ou copine de Piolle / rouge. C’est un peu simpliste. Voire même simplet.

      sep article
  4. Le twittos Alain c, l’ami de personne? Elle est pas bonne celle là? Risible😁

    sep article
  5. C’est moi qui me cache derrière ce compte, et je ne suis l’ami de personne.

    J’aurais juste honte que Carignon soit élu à Grenoble, et à un point que vous n’imaginez pas.
    Je me fous qu’il ait payé sa dette, qu’il soit compétent, qu’il soit beau ou qu’il soit vieux : il nous a trop volé pour être pardonné.

    Aucun autre candidat potentiel ne me dérange.
    C’est une question morale, pas politique.
    Deal with it.

    sep article
    • Même si vous n’êtes l’ami de personne ;), je tiens à vous remercier d’avoir mis en lumière ces faits difficilement contestables sauf pour les Tartuffes.

      Mais en faisant ça, je doute que vous soyez véritablement le meilleur ami de Pierre Isère qui va encore hurler au complot. Il ne sait faire que ça, mais il le fait bien ! 😀

      sep article
  6. Qui se cache derrière le délateur twittos d’alain c? Raymond Avrillier? Un politique de l’#Ades? De #Eelv? Des #Insoumis? Du #Réseau citoyen? D’#Alternatiba? Un soutient de #Piolle, avec des méthodes reconnaissables de manipulations, c’est évident.

    sep article
    • Encore l’hôpital qui se fout de la charité… Vous n’en avez pas un peu marre, non ? C’est quand même à la portée de n’importe quelle personne un peu portée en informatique de faire un ping sur un serveur pour récupérer son adresse IP. De même pour les données contenues à l’intérieur de photos.
      Tiens, pour un peu, ce serait un complot de la municipalité Piolle qui a fait mettre le site internet du collectif sur un serveur hérbergé par l’équipe de bras cassé de Carignon et qui a trafiqué les données des photos. Je parie même que Poutine ou Trump sont derrière tout ça pour discréditer l’ensemble. C’est évident non ?

      sep article
    • On s’en fout. c’est le principe du « canard enchainé » ou d’autres médias de même style: être capable de sortir des affaires « sales » sans pour autant se griller.
      C’est très sain pour la démocratie: si l’information est vérifiée par des journalistes (histoire de ne pas publier n’importe quoi / subir la désinformation) cela permet à des personnes ayant un minimum de conscience d’alerter sans se mettre sous le feu des projecteurs.

      Concernant Monsieur Carignon il n’a pas besoin d’opposant: il y a les Grenoblois. A chaque fois qu’il a essayé de revenir est apparu comme un repoussoir. Je le dis et le répète, pas d’alcooliques derrière un bar, pas de pédophile en assistant maternel, pas d’élus corrompus au pouvoir.

      la droite peut gagner si elle se donne les moyens de construire un beau projet pour la ville et les Grenoblois. Et des talents il y en a! (ou en avait car comme un sapin tout ce qui est autour de lui « meurt »). Si cet homme est aussi intelligent qu’il le pense, il doit comprendre ceci,

      sep article