Duel Jacquier-Laforge/Gattaz sur la 9e circonscription : la Parisienne MoDem contre le provincial LR

sep article



EN BREF – D’un côté, la « parisienne », candidate La République en marche imposée par le Modem. De l’autre, le provincial, investi par Les Républicains. Sur la 9e circonscription de l’Isère, si le chemin semble tout tracé pour Élodie Jacquier-Laforge, qui devrait sans surprise s’assoir dans le fauteuil de député, la vague macroniste laisse les candidats recalés du premier tour dubitatifs. Bonnet-blanc et blanc-bonnet ?

 

 

Elodie Jacquier-Laforge, candidate La République en marche sur la 9e circonscription.

Élodie Jacquier-Laforge, can­di­date La République en marche sur la 9e cir­cons­crip­tion. © Patricia Cerinsek

S’il y a un point sur lequel les deux can­di­dats qua­li­fiés pour le second tour des légis­la­tives sur la 9e cir­cons­crip­tion de l’Isère sont bien d’ac­cord, c’est de recon­naître que leur “sacre” est somme toute très rela­tif au regard des chiffres de l’abs­ten­tion (50,49 %).

 

Sur cette cir­cons­crip­tion, qui couvre les can­tons de Pont-en-Royans, Rives, Saint-Marcellin, Tullins, Vinay et Voiron, Élodie Jacquier-Laforge, la can­di­date de La République en marche sous l’é­ti­quette Modem, ne devrait tou­te­fois guère être inquié­tée, avec 39 % des voix au pre­mier tour.

 

Avec plus de vingt points d’a­vance sur Bruno Gattaz, le can­di­dat Les Républicains, on voit mal ce qui pour­rait faire pen­cher la balance dans l’autre sens. La cir­cons­crip­tion s’ap­prête ainsi à tour­ner une page, après vingt années pas­sées à gauche. D’autant que, der­rière, les autres can­di­dats arri­vés dans un mou­choir de poche ne se pressent pas au por­tillon pour affi­cher un quel­conque sou­tien.

 

 

« Deux nuances de droite » ?

 

 

Comme sur la 1re, la 5e et la 7e cir­cons­crip­tions, EELV n’y voit pas plus que « deux nuances de droite ». Le parti éco­lo­giste ne donne d’ailleurs offi­ciel­le­ment pas de consignes de vote. Pas plus que le parti socia­liste qui, comme EELV, sou­te­nait le can­di­dat arrivé en troi­sième posi­tion, Patrick Cholat. Quant au parti com­mu­niste, il appelle lui tout sim­ple­ment à voter blanc ou nul, ren­voyant dos à dos les deux can­di­dats « por­teurs d’une poli­tique éco­no­mique et sociale ultra-libé­rale ».

 

La gauche, qui a échoué à se ras­sem­bler, a‑t-elle loupé le coche sur cette 9e cir­cons­crip­tion ? Si l’on s’en tient à un simple cal­cul mathé­ma­tique, oui. En addi­tion­nant les voix du can­di­dat écolo (13,74 %) à celle de la can­di­date de La France insou­mise (13,24 %), la gauche avait une place au second tour. Une vision somme toute plu­tôt sim­pliste et sur­tout très poli­tique.

 

Bruno Gattaz, candidat LR-UDI sur la 9e circonscription de l'Isère

Bruno Gattaz, can­di­dat LR-UDI sur la 9e cir­cons­crip­tion de l’Isère. DR

« Le ras­sem­ble­ment, c’est autour des pro­jets de société et non à des fins élec­to­rales court-ter­mistes », sou­ligne l’in­sou­mise Marie-Pierre Micoud. Le mou­ve­ment de Jean-Luc Mélenchon n’a jamais aussi bien porté son nom.

 

Bref, pas ques­tion de tran­si­ger. Ni d’ailleurs d’ap­pe­ler à voter pour l’un ou l’autre des deux can­di­dats en lice pour ce second tour. « Élodie Jacquier-Laforge et Bruno Gattaz, c’est bon­net-blanc et blanc-bon­net », résume Marie-Pierre Micoud.

 

Le can­di­dat de la droite répu­bli­caine, adjoint au maire de Voiron et méde­cin à l’hô­pi­tal, a beau jouer la carte de la proxi­mité, stig­ma­ti­sant « le choix du pari­sia­nisme contre la pro­vince », il est peu pro­bable que l’ar­gu­ment fasse contre-poids à la vague macro­niste sur laquelle surfe Élodie Jacquier-Laforge.  Quand bien même la can­di­date impo­sée par le Modem a été para­chu­tée de la région pari­sienne… L’intéressée balaie pour sa part la cri­tique d’un revers de la main, y voyant un simple « déni­gre­ment poli­ti­cien ».

 

 

PC

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2052 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.