Ambroisie : un ménage sur quatre allergique en Rhône-Alpes

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

EN BREF – La propagation de l’ambroisie se poursuit en France et plus particulièrement en Rhône-Alpes. Le nombre de personnes allergiques a ainsi doublé en dix ans, selon l’Observatoire régional de la santé Rhône-Alpes. Un ménage sur quatre souffre désormais d’allergie au pollen d’ambroisie.

 

 

 

Répartition de l’ambroisie en Rhône-Alpes en avril 2014. © Ministère de la Santé

Répartition de l’ambroisie en Rhône-Alpes en avril 2014. © Ministère de la Santé

L’ambroisie revient sur le devant de la scène. Dix ans après une première étude, l’Observatoire régional de la santé Rhône-Alpes a publié en mars dernier, un nouvel état des lieux sur le développement de cette plante, en partenariat avec Air Rhône-Alpes et le Réseau national de surveillance aérobiologique.

 

Originaire d’Amérique du nord, cette plante sauvage et invasive diffuse, en fin d’été, un pollen particulièrement allergisant. Il provoque pour les personnes allergiques des conjonctivites, de la toux, des rhumes ou encore un asthme sévère. A noter : les plus de 45 ans représentent près de la moitié des cas.

 

 

Une progression fulgurante

 

 

Tige d'un plan d'ambroisie. © ambroisie.info

© ambroisie.info

Selon la dernière étude de l’ORS Rhône-Alpes, le pourcentage de ménages avec au moins un cas d’allergie a significativement augmenté en dix ans. Ainsi, toutes zones confondues, un ménage sur quatre souffre d’allergie (13 % de la population rhônalpine). La proportion deviendrait plus importante en zone fortement exposée (21 %).

 

La cartographie de l’ambroisie mise à jour en 2014 par le ministère de la santé montre, par ailleurs, que la plante s’étend progressivement au reste de la France. Alors qu’elle était au départ cantonnée à la seule région Rhône-Alpes, elle touche désormais 87 départements.

 

Il y a urgence à agir, selon l’association Stop ambroisie qui tire la sonnette d’alarme dans un communiqué publié le 9 avril. « Pour lutter contre l’ambroisie, il manque à ce jour une volonté politique plus marquée ainsi qu’un outil législatif » ajoute l’association.

 

 

Maïlys Medjadj

 

 

Feuille d'ambroisie. © ambroisie.info

 

A lire également sur Place Gre’net :

 

– Ambroisie : menaces sur la santé

 

– Ambroisie : alerte allergie

 

 

 

commentez lire les commentaires
2398 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.