Coronavirus : deux cas détec­tés en Isère, selon l’ARS et la préfecture

Coronavirus : deux cas détec­tés en Isère, selon l’ARS et la préfecture

FIL INFO — Après un pre­mier cas signalé samedi 7 mars, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes et la pré­fec­ture de l’Isère annoncent l’i­den­ti­fi­ca­tion d’un deuxième cas de coro­na­vi­rus Covid-19 chez une per­sonne « séjour­nant » dans le dépar­te­ment. Et rap­pellent que, dans la majo­rité des cas, le virus est bénin. Mais qu’il convient d’a­dop­ter des gestes simples afin d’é­vi­ter sa pro­pa­ga­tion pour pro­té­ger les plus fragiles.

Identifié en Auvergne-Rhône-Alpes depuis plu­sieurs jours, le coro­na­vi­rus Covid-19 fait petit à petit son appa­ri­tion en Isère. Après un pre­mier cas (une per­sonne de pas­sage) signalé samedi 7 mars, l’Agence régio­nale de santé et la pré­fec­ture de l’Isère ont annoncé lundi 9 mars qu’une per­sonne « séjour­nant dans le dépar­te­ment de l’Isère » avait été confir­mée posi­tive au virus. En l’occurrence, une sexa­gé­naire qui a été prise en charge au ser­vice de réani­ma­tion du CHU de Grenoble.

Le Centre hospitalier universitaire Grenoble Alpes © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le Centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire Grenoble Alpes. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Des inves­ti­ga­tions sont en cours afin d’i­den­ti­fier les per­sonnes ayant été « en contact étroit » avec la malade. Une fois iden­ti­fiées, les per­sonnes se ver­ront indi­quer une « conduite à tenir » : sur­veiller l’ap­pa­ri­tion de symp­tômes et, en cas d’ap­pa­ri­tion, contac­ter direc­te­ment le 15. « En l’absence d’appel de la part des auto­ri­tés sani­taires, il n’y a pas de mesure par­ti­cu­lière à prendre, mise à part appli­quer les gestes bar­rières », note l’ARS.

Limiter la cir­cu­la­tion du virus pour pro­té­ger les plus fragiles

Alors que le coro­na­vi­rus est sur toutes les lèvres, l’ARS veut évi­ter tout phé­no­mène de psy­chose col­lec­tive et rap­pelle que « pour la très grande majo­rité des per­sonnes atteintes du Covid-19, la mala­die est bénigne ». Dans 80 % des cas, selon les don­nées actuelles, les malades déve­lop­pe­ront des symp­tômes équi­va­lents à un grippe. Mais les per­sonnes fra­giles sont sus­cep­tibles de déve­lop­per une forme bien plus grave de la maladie.

Coronavirus : l'ARS et la préfecture de l'Isère annoncent un deuxième cas détecté dans le département.Le ministre de la santé Olivier Véran © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le ministre de la santé Olivier Véran. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Individuellement et col­lec­ti­ve­ment, nous pou­vons limi­ter l’impact de la mala­die très effi­ca­ce­ment en pro­té­geant acti­ve­ment les plus fra­giles d’entre nous et les per­sonnes âgées », écrit l’Agence. Ceci en évi­tant de rendre visite aux per­sonnes atteintes des symp­tômes ou malades. De la même manière, les malades ne doivent pas rendre visite à des per­sonnes hos­pi­ta­li­sées, y com­pris en maternité.

Les recom­man­da­tions pour évi­ter la cir­cu­la­tion du virus res­tent les mêmes : se laver régu­liè­re­ment les mains, tous­ser ou éter­nuer dans son coude, se mou­cher avec un mou­choir à usage unique et évi­ter de ser­rer la main ou de faire la bise. Quant aux per­sonnes de retour d’une « zone à risques » ou d’un « foyer d’in­fec­tion », elles sont fer­me­ment invi­tées à contac­ter le 15 direc­te­ment en cas d’ap­pa­ri­tion de symptômes.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Un second Chatipi, refuge pour chats errants, prochainement implanté rue Anatole-France à Grenoble
Un second Chatipi, refuge pour chats errants, pro­chai­ne­ment ins­tallé rue Anatole-France à Grenoble

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce l'installation prochaine d'un second "Chatipi" sur son territoire, après celui mis en place en décembre 2022 quai Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Mehdi Boulenouane, ex-figure du nar­co­tra­fic dans le quar­tier Mistral, exé­cuté par balles en Seine-Saint-Denis

FLASH INFO - Mehdi Boulenouane, ex-caïd du trafic de stupéfiants dans le quartier Mistral, a été abattu par balles, jeudi 16 mai 2024, en fin Lire plus

Yassine Lakhnech (encore) réélu à la présidence de l'UGA, ses opposants pointent du doigt des failles démocratiques
Yassine Lakhnech (encore) réélu à la pré­si­dence de l’UGA : ses oppo­sants dénoncent des failles démocratiques

FOCUS - Alors que sa réélection en janvier 2024 avait été annulée par le tribunal administratif, Yassine Lakhnech a été ré-réélu président de l'UGA par Lire plus

Le Mois des fiertés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa traditionnelle Marche des fiertés samedi 1er juin
Le Mois des fier­tés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa tra­di­tion­nelle Marche des fier­tés samedi 1er juin

FLASH INFO - Le Mois des fiertés de Grenoble, porté par l'association Grenoble Fiertés, prend son envol jeudi 16 mai et se poursuivra jusqu'au dimanche Lire plus

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

La piétonnisation du centre-ville historique de Grenoble (re)fait débat au conseil municipal
La pié­ton­ni­sa­tion du centre-ville his­to­rique de Grenoble (re)fait débat au conseil municipal

FOCUS - La piétonnisation des places et rues du centre-ville historique de Grenoble a fait l'objet de débats au sein du conseil municipal de Grenoble Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !