Rassemblement des Coquelicots à Grenoble et dans une vingtaine de communes iséroises

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO — Dans le cadre de l’appel contre les pesticides de synthèse « Nous voulons des coquelicots », de nouveaux rassemblements sont organisés partout en France le vendredi 7 décembre. À Grenoble, rendez-vous est donné rue Félix-Poulat à 17 h 30, mais une vingtaine de communes iséroises sont également concernées.

 

 

Les “Coquelicots” appellent à un nou­veau ras­sem­ble­ment par­tout en France le ven­dredi 7 décembre. Le mou­ve­ment de rejet des pes­ti­cides de syn­thèse, dont l’ap­pel a été signé par plus de 400 000 inter­nautes, compte une fois encore se faire entendre. Et cla­mer son indi­gna­tion face à la dis­pa­ri­tion ou la raré­fac­tion de nom­breuses espèces de végé­taux et d’a­ni­maux dans les cam­pagnes. Son cri ? « Rendez-nous nos coque­li­cots ! Rendez-nous la beauté du monde ! »

 

Rassemblement des Coquelicots à Grenoble le 5 octobre 2018 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Rassemblement des Coquelicots à Grenoble le 5 octobre 2018. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

À Grenoble, ren­dez-vous est donné rue Félix-Poulat à 17 h 30, à l’ap­pel notam­ment de la Frapna Isère, d’Alternatiba ou des Amis de la Terre. Une ving­taine de ras­sem­ble­ments simi­laires se tien­dront en Isère, à Voiron, Bourgoin-Jallieu ou Vienne, ainsi que dans des com­munes plus modestes. Et en Savoie, les Coquelicots se donnent ren­dez-vous à Chambéry. Les points de ras­sem­ble­ment figurent par ailleurs tous sur une carte inter­ac­tive.

 

 

Un rassemblement des Coquelicots avec des Gilets jaunes ?

 

Cette nou­velle action du mou­ve­ment anti-pes­ti­cides s’ins­crit dans un contexte par­ti­cu­lier, alors que se tient en Pologne la Cop24. Une Marche pour le cli­mat est ainsi orga­ni­sée samedi 8 décembre, à Grenoble comme dans plu­sieurs villes de France… et du monde. Marche à laquelle nombre des tenants isé­rois de l’ap­pel « Nous vou­lons des coque­li­cots » annoncent d’ores et déjà par­ti­ci­per.

 

Rassemblement des Coquelicots à Grenoble le 5 octobre 2018. Les gilets jaunes n'étaient pas encore symbole de contestation. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Rassemblement des Coquelicots à Grenoble le 5 octobre 2018. Les gilets jaunes n’é­taient pas encore sym­bole de contes­ta­tion. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Doit-on éga­le­ment comp­ter sur la pré­sence des Gilets jaunes au sein des actions menées par les mili­tants éco­lo­gistes ? Sur leur page Internet, les Coquelicots leur tendent la main. « Les Coquelicots sont une adresse d’humains à d’autres humains, et à ce titre, les Gilets jaunes sont invi­tés comme cha­cun à nous rejoindre », écrivent-ils. Une posi­tion résu­mée en quelques mots : « Coquelicots et Gilets jaunes, tous pes­ti­ci­dés ».

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2177 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.