Salon de la création d’entreprise : les débuts prometteurs de deux étudiants entrepreneurs

sep article
2,50 € par mois pour prendre le bus et le tram : et si c

FOCUS – Le 6e salon de la création d’entreprise a récompensé les meilleurs projets d’entrepreneuriat, le 9 février dernier, à l’IAE de Grenoble. Au total, 26 projets présentés et plus de 150 participants. Cette année, les premier et second prix ont été décernés à deux étudiants entrepreneurs de 24 ans en master II entrepreneuriat, Alex Pittet et Widline Sadrant. 

 

 

 

Huit minutes, voilà le temps dont disposaient les 26 candidats du concours du sixième Salon de la création d’entreprise, organisé par l’IAE de Grenoble le 9 février dernier, pour présenter leurs “business plans”, sous forme libre, devant un jury d’experts de 45 membres. Composé de chefs d’entreprises, de partenaires financiers, associatifs et d’enseignants, ce dernier avait pour mission d’évaluer la viabilité et l’intérêt de chacun des projets portés par les étudiants entrepreneurs. Cette année, le premier prix revient à Alex Pittet, pour son projet Powerpeps, le second prix à Widline Sadrant pour son projet Farafin Hair.

 

 

 

PowerPeps : des nutriments sportifs sans emballage

 

 

Étudiant en Master II entrepreneuriat et étudiant-entrepreneur au Pépite oZer depuis 2015, Alex Pittet, 24 ans, a remporté le premier prix du Salon de la création d’entreprise grâce à son projet  PowerPeps, des nutriments sportifs sans emballage. Passionné de course à pied, Alex Pittet consomme, comme beaucoup de sportifs, des compléments alimentaires. « Je me suis rendu compte que beaucoup de déchets finissent sur le sol, en pleine nature », raconte-t-il.

 

Remise du premier prix à Alex Pittet (au centre). Photographie © IAE de Grenoble

Remise du 1er prix à Alex Pittet (au centre). © Grenoble IAE

C’est donc par souci de protection de l’environnement et en faveur de la réduction des déchets qu’il débute ce projet de nutriments sans emballage, il y a un an maintenant.

 

Soutenu par ses deux coachs de l’association Pépite oZer, Philippe Claveau et Loïc Steffan, Alex Pittet est actuellement en recherche de sponsors et financements : 300 000 euros sont nécessaires pour l’industrialisation de son projet.

 

Ce jeune entrepreneur prévoit de distribuer ses produits, dès le premier semestre 2018.

 

 

Le chèque de 1000 euros, remis au gagnant du concours, lui permettra de développer son projet, notamment sur les thématiques juridiques et réglementaires.

 

 

 

Widline Sadrant et son projet d’entreprise Farafin Hair

 

 

Widline Sadrant, lauréate du second prix, est également étudiante en master II entrepreneuriat à l’IAE de Grenoble. Ses cheveux crépus d’Haïtienne, parfois difficiles à entretenir, ont toujours donné du fil à retordre à cette jeune femme. C’est à partir de ce tracas quotidien que Widline développe son projet « Farafin Hair », il y a près de six mois.

 

Widline Sadrant (à gauche) et ses deux partenaires. Lauréate du second prix du 6ème salon de la création d'entreprise pour "Farafin Hair". Photographie © IAE de Grenoble.

Widline Sadrant (à droite) et ses deux collaboratrices. Lauréate du second prix du 6e Salon de la création d’entreprise pour son projet « Farafin Hair ». © IAE de Grenoble.

Farafin Hair propose de faire l’intermédiaire entre les fabricants de produits naturels et biologiques pour cheveux afro et les femmes qui cherchent des solutions pour entretenir leur coiffure.

 

À travers le système de la Marketplace (place de marché), plateforme qui rassemble des vendeurs d’un secteur particulier, Widline souhaite promouvoir les artisans indépendants. Et valoriser la coiffure afro pour « encourager les femmes à s’assumer », affirme Widline Sadrant.

 

Plus largement, la jeune Haïtienne souhaite « mettre en valeur les autres types de beauté. Que ce ne soit pas toujours la beauté “occidentale” qui soit mise sous les projecteurs », explique-t-elle.

 

Salon de la création d'entreprise à l'IAE de Grenoble, le 9 février. Photographie © IAE de Grenoble

Salon de la création d’entreprise à l’IAE de Grenoble, le 9 février. © IAE de Grenoble

 

Widline est actuellement en recherche de financements pour le lancement de Farafin Hair. Le second prix du Salon de la création d’entreprise a permis à la jeune femme de se faire connaître auprès des investisseurs et de créer un réseau de contacts important. « Le concours a été pour moi davantage un exercice scolaire, je ne m’attendais pas à recevoir un prix et que ce concours prenne tant d’ampleur », confie-t-elle. Surprise, mais aussi rassurée, Widline Sadrant bénéficie, grâce à ce prix, d’un tremplin et d’une visibilité pour le lancement de son projet.

 

 

Anaïs Mariotti

 

 

commentez lire les commentaires
2607 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.