Le collectif Grenoble à cœur appelle au rassemblement vendredi avant le vote de CVCM

sep article

Alors que le projet Cœurs de ville, cœurs de métropole va être soumis au vote des élus métropolitains, le 3 février prochain, le collectif Grenoble à cœur appelle à un rassemblement ce jour-là à 10 h 30 devant le siège de la Métropole.

 

 

Le col­lec­tif de com­mer­çants et d’ha­bi­tants, qui s’op­pose depuis plu­sieurs semaines au pro­jet de la Métro de fer­mer cer­tains axes aux voi­tures pour les rendre pié­tons, n’en est pas à sa pre­mière action. Le 5 décembre der­nier, il avait appelé à un ras­sem­ble­ment devant l’Hôtel de ville de Grenoble.

 

« Faut il, pour être enten­dus, repré­sen­ter plus de cinq unions de quar­tiers nord et sud de Grenoble, plus de quatre syn­di­cats pro­fes­sion­nels, plus de qua­torze unions com­mer­ciales ? », inter­pelle-t-il dans un com­mu­ni­qué.

 

 

Des contre-propositions pour l’heure restées lettre morte

 

Le col­lec­tif, qui ne se dit pas contre le prin­cipe de fer­mer cer­taines artères à la cir­cu­la­tion auto­mo­bile, ne veut pas du pro­jet porté par la Métro, la ville de Grenoble et le syn­di­cat mixte des trans­ports en com­mun. Mais ses contre-pro­po­si­tions sont visi­ble­ment res­tées lettre morte et sa demande de mora­toire écar­tée par le pré­sident de la Métro qui n’en­tend pas repor­ter le pro­jet.

 

« Les artères d’un cœur bou­chées, Agutte Sembat et République-Montorge, cela se nomme un infarc­tus, appuie le col­lec­tif. C’est pour­tant ce que pré­voit le pro­jet CVCM / Grenoble, sous des appa­rences faus­se­ment attrac­tives. Rappelons qu’un pro­jet pré­voyant la « seule » fer­me­ture d’Agutte Sembat avait été écarté il y a quelques années, au vu d’une étude révé­lant des consé­quences catas­tro­phiques sur la cir­cu­la­tion dans Grenoble et l’ag­glo­mé­ra­tion. »

 

« Nous refu­sons une réa­li­sa­tion dont les consé­quences n’ont fait l’objet d’aucune étude sérieuse. Tout montre pour­tant qu’elles seront néga­tives sur la pol­lu­tion, la santé, la flui­dité des dépla­ce­ments, la vita­lité éco­no­mique ».

 

PC

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
3032 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. ah oui le col­lec­tif qui ne sait pas mesu­rer des dis­tances, ne connait pas le code de la route et consi­dère des pistes cyclables sur trot­toir ou dans une contre-allée comme un axe struc­tu­rant vélo (d’a­près ce qui est publié sur leur site inter­net)

    sep article
  2. Comment défendre des voi­tures de République à Montorge, alors qu’elles coupent une zone pié­tonne ? c’est bien la preuve que pour cer­tains la voi­ture doit res­ter la reine des dépla­ce­ments !!! sans moi.

    sep article
  3. Combien d’ar­ticles sur ce col­lec­tif sans contre argu­men­ta­tion des habi­tants et com­mer­çants ? En allant dans quelques com­merces, on peut consta­ter que l’o­pi­nion n’est pas tran­ché comme le laisse à pen­ser Grenoble à cœur.
    La par­ti­ci­pa­tion à la concer­ta­tion et les retours des habi­tants (exemple Lakanal) sont clairs sur la volonté de vou­loir chan­ger et moder­ni­ser notre cœur de métro­pole… exemple à tra­vers ce ques­tion­naire en ligne ou direc­te­ment dans la rue ! https://goo.gl/forms/f8gqRxsKERIilOoq2

    sep article