La Région verse une aide exceptionnelle de 400 000 euros à Ecopla

sep article

La Région verse une aide exceptionnelle de 400 000 euros au fabricant de barquettes en aluminium Ecopla, afin de soutenir le projet de reprise en Scop par ses salariés.

 

Une somme qui « doit per­mettre de confor­ter le finan­ce­ment néces­saire au redé­mar­rage de l’activité et au pro­jet de reprise qui passe en audience d’appel le 5 octobre pro­chain ».

 

Confrontée à de grosses dif­fi­cul­tés finan­cières, la société Ecopla, ins­tal­lée à Saint-Vincent de Mercuze depuis 1960 et spé­cia­li­sée dans la fabri­ca­tion de bar­quettes ali­men­taires en alu­mi­nium, avait été pla­cée en liqui­da­tion judi­ciaire en mars 2016.

 

Un groupe de sala­riés lut­tant depuis plu­sieurs années pour reprendre leur entre­prise pas­sée entre les mains d’ac­tion­naires étran­gers suc­ces­sifs, a alors monté un pro­jet de Société coopé­ra­tive et par­ti­ci­pa­tive (Scop) avec le sou­tien de clients et par­te­naires finan­ciers.

 

Enjeu de la reprise en Scop : sauver 77 emplois

 

Après avoir réuni 2,3 mil­lions d’eu­ros, dont plus de 55 000 euros grâce à la pla­te­forme de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif Ulule, les sala­riés ont pu pro­po­ser une offre de reprise au tri­bu­nal de com­merce de Grenoble. Mais celui-ci a fina­le­ment retenu le 16 juin der­nier l’offre du groupe ita­lien Cuki Fresco, pro­po­sant de rache­ter le parc de machines pour 1,5 mil­lion d’eu­ros, sans les 77 sala­riés. Suite à quoi l’Union régio­nale des Scop Rhône-Alpes a lancé une péti­tion pour sou­te­nir le pro­jet de Scop qui a reçu envi­ron 3 700 signa­tures.

 

Depuis, les ex-sala­riés regrou­pés dans une asso­cia­tion, Les amis d’Ecopla, a fait appel de la déci­sion du tri­bu­nal de com­merce. L’audience est fixée au 5 octobre.

 

NB : l’ar­ticle a été modi­fié le 25 sep­tembre 2016.

 

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2531 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Aux sala­riés qui activent l’i­ni­tia­tive : bravo ! ce n’est qu’un début .…

    Vous devriez contac­ter le CiiB (voir leurs sites http://www.bourse-de-voisinage.com et http://www.ciib.fr ) qui essaie de redé­ve­lop­per en France l’Actionnariat popu­laire : il y avait 10 mil­lions d’ac­tion­naires en 1991. 8 mil­lions d’é­par­gnants sont venus entre 1982 et 1991 pour inves­tir dans les entre­prises Françaises et prin­ci­pa­le­ment les PME (un mou­ve­ment créé par Jacques Delors )
    Aujourd’hui il n’y a plus que 2 mil­lions d’ac­tion­naires en France.
    8 mil­lions d’ac­tion­naires popu­laires ont dis­paru ! !
    Le CiiB qui veut relan­cer l’ac­tion­na­riat popu­laire en France pour­rait ten­ter quelque chose pour ECOPLA. et com­plé­ter les 1300 signa­tures, la scop, ulule et les autres aides
    Contactez CiiB !
    jean et Didier Salwa

    sep article