Le Grésivaudan double la prime Air bois pour inciter au remplacement des appareils de chauffage polluants

sep article



FIL INFO — Après la Métropole, la communauté de communes du Grésivaudan a adopté le doublement de la prime Air bois, dispositif d’aide au remplacement des appareils de chauffage au bois trop polluants. L’aide peut désormais s’élever de 1 600 à 2 000 euros, selon les ressources des ménages.

 

 

Contre les appa­reils de chauf­fage trop pol­luants, la com­mu­nauté de com­munes du Grésivaudan a décidé de mon­trer de quel bois elle se chauffe. Le 16 octobre, la col­lec­ti­vité a ainsi adopté à son tour le dou­ble­ment de sa prime Air bois, qui peut désor­mais varier de 1600 à 2000 euros selon les condi­tions de res­sources. Adoptée en 2015, la prime concerne éga­le­ment les ter­ri­toires du Pays voi­ron­nais et de Grenoble-Alpes Métropole.

 

Conseil communautaire du Grésivaudan © Le Grésivaudan

Conseil com­mu­nau­taire du Grésivaudan © Le Grésivaudan

 

L’objectif de cette mesure ? « Inviter les habi­tants, notam­ment les foyers modestes, à agir sur la qua­lité de l’air en rem­pla­çant leur vieil appa­reil de chauf­fage au bois non per­for­mant et trop pol­luant », explique le Grésivaudan. Cumulée à d’autres aides, comme le dis­po­si­tif Habiter mieux agi­lité ou le Crédit d’im­pôt tran­si­tion éner­gé­tique, la prime peut par­ti­ci­per à réduire de 45 % à 75 % la fac­ture totale sur un appa­reil plus per­for­mant.

 

Objectif : 2 750 appareils remplacés d’ici 2020

 

Si se doter d’un sys­tème de chauf­fage au bois de meilleur qua­lité per­met de réduire son taux d’é­mis­sion de par­ti­cules dans l’at­mo­sphère, l’ar­gu­ment éco­no­mique peut se révé­ler tout aussi convain­cant. « Passer d’un foyer ouvert à un poêle à bois pour un même usage per­met de réduire de 50 % sa consom­ma­tion de bois », rap­pelle encore le Grésivaudan.

 

La Prime Air Bois aide les particuliers dans le renouvellement de leur appareil de chauffage au bois © Grenoble-Alpes Métropole

La Prime Air Bois aide les par­ti­cu­liers dans le renou­vel­le­ment de leur appa­reil de chauf­fage au bois © Grenoble-Alpes Métropole

 

Le chauf­fage au bois non per­for­mant repré­sente la prin­ci­pale cause de pol­lu­tion aux par­ti­cules fines. Pour lut­ter contre les fré­quents pics de pol­lu­tion sur le ter­ri­toire isé­rois, la com­mu­nauté de com­munes s’est fixé pour objec­tif le rem­pla­ce­ment de 2 750 appa­reils d’ici 2020. Tout en visant une réduc­tion de 29 % des émis­sions de par­ti­cules liées au chauf­fage, et de 18 % des émis­sions totales de par­ti­cules fines.

 

FM

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
1949 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.