Nouvel incident à la centrale du Bugey pour cause de surpression dans le circuit de refroidissement

sep article



Dix jours après l’incendie sur la toiture d’un bâtiment de la zone nucléaire n°5 de la centrale du Bugey dans l’Ain, EDF a dû une nouvelle fois activer le plan d’urgence ce jeudi 29 juin, en fin de matinée. En cause, une surpression dans le circuit de refroidissement du réacteur n°2 .

 

 

Centrale du Bugey. DRQue s’est-il donc passé à la cen­trale de Bugey ? Une vanne du cir­cuit de contrôle de pres­sion du réac­teur s’est semble-t-il refer­mée lors de la mise à l’arrêt de celui-ci « pour main­te­nance et rechar­ge­ment en com­bus­tible », à en croire l’Autorité de sûreté du nucléaire (ASN) qui a envoyé deux agents sur place.

 

Un « dys­fonc­tion­ne­ment »  qui aurait entraîné « une sur­pres­sion dans le cir­cuit de refroi­dis­se­ment du réac­teur et l’ouverture des sou­papes de pro­tec­tion de ce cir­cuit ».

 

« L’application des pro­cé­dures pré­vues per­met d’assurer, par un cir­cuit alter­na­tif, la régu­la­tion de pres­sion et de refroi­dis­se­ment du réac­teur », a tou­te­fois pré­cisé la direc­tion de la cen­trale dans un com­mu­ni­qué qui a suivi la levée de l’a­lerte, en tout début d’a­près-midi.

 

La cen­trale nucléaire du Bugey est la deuxième plus vieille cen­trale de France après Fessenheim.

 

 

PC

 

Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
4045 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.