GEG devient fournisseur d’électricité de la Tour Eiffel pour deux ans

sep article

La culture nous rassemble : 2020 année de la culture en Isère

La Société d’exploitation de la Tour Eiffel a choisi Gaz électricité de Grenoble comme fournisseur d’énergie certifiée 100 % renouvelable. Un contrat d’environ un million d’euros mais surtout un symbole fort pour la Sem.

 

 

Tour Eiffel

Tour Eiffel – DR

20 000 ampoules pour le scintillement, 336 projecteurs de 600 watts pour l’éclairage, à quoi s’ajoute la climatisation, le chauffage et les ascenseurs… La consommation électrique annuelle de la Tour Eiffel s’élève à 6,7 Gwh, soit l’équivalent d’environ mille foyers.

 

C’est donc un beau contrat que vient de signer Gaz électricité de Grenoble (GEG) avec la Société d’exploitation de la Tour Eiffel (Sete) pour la fourniture en électricité du célèbre monument. Mais ce n’est pas le premier du genre, puisque GEG est déjà, entre autres, le fournisseur de l’Opéra Garnier.

 

La société d’économie mixte grenobloise alimentera, dès le 1er janvier 2015, la Tour Eiffel en énergie certifiée 100 % renouvelable. La dame de fer quitte ainsi son fournisseur historique allemand E.ON, lui-même également promoteur des énergies vertes.

 

Ce contrat de deux ans pour une valeur d’environ un million d’euros représente surtout un symbole fort puisqu’il s’agit du monument le plus connu de l’hexagone et le plus fréquenté au monde, avec 6 740 000 visiteurs en 2013. Une sorte de revanche pour la société qui a perdu à l’automne dernier l’appel d’offre pour l’éclairage public de la Ville de Grenoble au profit de Vinci.

 

 

 

Énergies éolienne, photovoltaïque et hydraulique

 

 

Tour eiffel2Ce contrat garantit à la Société d’exploitation de la Tour Eiffel que toute l’électricité consommée sera intégralement produite et injectée sur le réseau français à partir de sources d’énergie renouvelables et propres : éoliennes, centrales photovoltaïques ou hydrauliques. Par ailleurs, GEG mettra au profit de la Sete son expertise en efficacité énergétique pendant la durée du contrat.

 

Ce choix de la Sete s’inscrit dans une démarche globale en faveur de l’environnement, engagée depuis un certain nombre d’années en matière de performance énergétique et de baisse de sa consommation d’électricité. En 2007, elle avait ainsi déjà remplacé une partie des ampoules par des LEDs, moins gourmandes en énergie.

 

Lors du récent réaménagement du premier étage de la Tour Eiffel, la Sete a aussi amélioré l’isolation des pavillons, mis en place une production d’eau chaude grâce à quatre panneaux solaires, ainsi que la récupération des eaux pluviales. Elle va également installer, début 2015, deux éoliennes à axe vertical au deuxième étage de la Tour qui devrait produire 10 000 Kwh/an d’électricité.

 

 

commentez lire les commentaires
3509 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. GEG est aussi le gestionnaire de la régie électrique d’un petit village de Maurienne, Montsapey, et le propriétaire de la centrale hydroélectrique installée dans cette commune.

    sep article