Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

L’UGA au classement des universités les plus soucieuses de l’environnement

sep article

L’Université Grenoble Alpes (UGA) apparaît de nouveau au classement des universités faisant le plus d’efforts en matière d’empreinte carbone et de lutte contre le réchauffement climatique de l’UI Greenmetric. Avec un score lui donnant la 154e place mondiale, et le deuxième rang français.

 

 

L’Université Grenoble Alpes (UGA) parmi les plus vertes des universités du monde ? Elle apparaît en tout cas dans le classement annuel du UI Greenmetric, répertoire des établissements universitaires faisant « des efforts pour réduire leur empreinte carbone et aider le combat contre le réchauffement climatique », établi par l’Université d’Indonésie.

 

L'UGA apparaît dans le classement de l'UI Greenmetric, recensant les campus les plus soucieux de l'environnement, obtenant la deuxième place pour la France. Le Campus de Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le Campus de Grenoble © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

C’est sur la base d’un questionnaire de données soumis aux universités volontaires que le classement est réalisé, chaque candidat obtenant un score qui détermine sa position. Son objectif ? Porter l’attention sur les établissements ou campus faisant des efforts en matière d’économie d’eau ou d’énergie, de recyclage des déchets ou encore de transports écologiques, afin de donner l’exemple et mettre ces défis en avant.

 

 

L’UGA deuxième au classement par pays

 

C’est sous la dénomination Université Joseph-Fourier que l’UGA apparaît dans le classement. Ce n’est cependant pas une nouveauté : elle y figurait déjà en 2014 à la 119e place, en 2015 à la 143e, et en 2016 à la 105e. Pour cette édition 2017, c’est à la 154e place qu’elle se positionne. Mais à la deuxième place au classement par pays, juste derrière la parisienne Inseec.U. (Institut des hautes études économiques et commerciales).

 

Patrick Lévy, nouveau président de l'UGA et Lise Dumasy, nouvelle présidente de la Communauté université Grenoble Alpes © Patricia Cerinsek - Place Gre'net

Patrick Lévy, nouveau président de l’UGA et Lise Dumasy, nouvelle présidente de la Communauté université Grenoble Alpes © Patricia Cerinsek – Place Gre’net

 

L’UGA n’a pas manqué d’exprimer sa fierté, oubliant au passage sa deuxième place pour s’arroger le titre de « première université française la plus respectueuse de l’environnement ».

 

Définissant son campus et sa centaine d’hectares d’espaces verts comme un « puits carbone », elle vante encore sa « politique dynamique en terme de préservation comme de développement », débutée dans les années 90 et « couronné[e] de succès aujourd’hui ».

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
681 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Mais soucieuse des étudiants et de son personnel, il n’y a pas?
    Soucieuse d’une bonne gouvernance, on a déjà vu que ce n’était pas le cas.

    Ils commencent à nous les briser menues avec leurs classements pour tout et n’importe quoi.

    C’est quoi déjà la place de l’UGA au classement de Shanghai?

    sep article