Fête de la musique : Grenoble donne l’autorisation de minuit

sep article



La Ville de Grenoble rappelle sur son site Internet et dans son arrêté municipal la réglementation appliquée à la Fête de la musique qui se tient mercredi 21 juin. Et fixe tout d’abord ses contraintes horaires : de 14 heures à minuit, sauf exceptions.

 

 

Ambiance barbecue et musique à La Belle Électrique. © La Belle Équipe

Ambiance bar­be­cue et musique à La Belle élec­trique. © La Belle Équipe

Tout comme Cendrillon, les musi­ciens devront s’é­clip­ser à minuit, ce soir-là. A l’ex­cep­tion tou­te­fois de l’as­so­cia­tion Welcome (parc Mistral) et de La Belle élec­trique (espla­nade Andry-Farcy), qui pour­ront pro­lon­ger la fête jus­qu’à une heure du matin.

 

Des horaires s’ap­pliquent éga­le­ment aux bars et aux buvettes tem­po­raires. Ces der­nières devront ainsi plier bagage à 23 h 30. Les com­mer­çants déten­teurs d’une licence 3 ou 4 sont quant à eux auto­ri­sés à uti­li­ser une tireuse à bière, dans le péri­mètre de leur com­merce, jus­qu’à 00 h 30. Enfin, les bars et res­tau­rants devront ren­trer leurs ter­rasses à 1 heure du matin, et fer­mer leurs éta­blis­se­ments à 2 heures.

 

 

Bouteilles en verre, pétards et feux d’artifices interdits

 

 

Pour des rai­sons de sécu­rité, la Ville pré­cise que les mani­fes­ta­tions annexes, comme les bals ou ban­quets, sont inter­dites. Interdits éga­le­ment : les appa­reils de cuis­sons, « bains d’huile et autres pro­duits liquides ou liqué­fiables ou autres pro­cé­dés pou­vant consti­tuer une gêne ou une atteinte à la sécu­rité ou à l’hy­giène ». Le trans­port de bou­teilles en verre est lui aussi pro­hibé, ainsi que les tirs de pétards ou de feux d’ar­ti­fices.

 

Fête de la musique. © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Fête de la musique. © Joël Kermabon – placegrenet.fr

 

Le mai­rie de Grenoble exige enfin que l’ins­tal­la­tion des musi­ciens par­ti­ci­pant à la fête de la musique se fasse « dans le res­pect des autres ins­tal­la­tions » et sans « cau­ser de gêne pour l’ac­ti­vité des ter­rasses, ni engen­drer de nui­sances pour les rive­rains ». Un pas­sage de 4 mètres devra res­ter libre dans chaque voie pour l’ac­cès des véhi­cules de secours, et les bouches d’in­cen­die devront res­ter déga­gées. La régle­men­ta­tion sti­pule encore qu’au­cun affi­chage sau­vage n’est auto­risé.

 

FM

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
7655 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. C’était le cas jus­qu’en 2014, tou­jours.
    C’est bien cette muni­ci­pa­lité qui l’a­vait reti­rée.
    Panique à bord et centre-ville vide…
    Cela ne chan­gera rien aux affaires en cours et au fait que cette muni­ci­pa­lité à réussi l’ex­ploit de déser­ti­fier le centre-ville et de conges­tion­ner la péri­phé­rie.

    sep article