Entre 100 et 150 islamistes radicaux en Isère, selon l’Intérieur

sep article

Entre 100 à 150 islamistes radicalisés en Isère, tel est le chiffre fourni par les statistiques du ministère de l’Intérieur révélées par le Journal du dimanche.

 

Sans sur­prise, l’is­la­misme radi­cal se concentre prin­ci­pa­le­ment dans les dépar­te­ments comp­tant les plus grandes villes de France. Avec les villes de Lyon, Marseille ou encore Lille, les dépar­te­ments du Rhône, des Bouches-du-Rhône ou du Nord comp­te­raient ainsi plus de 300 per­sonnes radi­ca­li­sées cha­cun.

 

Pour autant, l’Isère appa­raît net­te­ment plus tou­chée que des dépar­te­ments voi­sins comme la Drôme ou l’Ain, tan­dis que la Savoie et la Haute-Savoie se situe­raient dans la même four­chette d’es­ti­ma­tion.

 

Les noms des islamistes fichés S toujours confidentiels

 

À l’oc­ca­sion de la ren­trée des classes, Jean-Pierre Barbier, pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère, avait fait savoir qu’il deman­de­rait à l’État de four­nir les iden­ti­tés de ces per­sonnes, afin de pou­voir assu­rer la sécu­rité des éta­blis­se­ments et du per­son­nel du Département.

 

La demande risque de res­ter lettre morte : le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a récem­ment fait savoir qu’il refu­sait de don­ner les noms des per­sonnes fichées S aux maires en fai­sant la demande, au nom notam­ment de la confi­den­tia­lité des enquêtes.

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1824 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.