Treizième Rencontres du cinéma italien

sep article
Grenoble accueille ses treizième Rencontres du cinéma italien jusqu'au 30 novembre avec un programme riche en films et documentaires transalpins.

Notre indépendance c

RENCONTRES DU CINÉMA ITALIEN

 

 

Benvenuto ! Les Rencontres du cinéma ita­lien font leur grand retour à Grenoble pour leur trei­zième édi­tion, du 16 au 30 novembre 2019. Portées par l’as­so­cia­tion Dolce Cinema, et sou­te­nues par une plé­thore de par­te­naires depuis la Ville de Grenoble à l’Université Grenoble-Alpes en pas­sant par la Maison de l’i­mage ou la Cinémathèque, les Rencontres se veulent le ren­dez-vous de tous les amou­reux de la pel­li­cule trans­al­pine.

 

« Humour, drame, immi­gra­tion, genre, éco­no­mie, espion­nage, sou­vent entre­mê­lés, vous accom­pa­gne­ront pour deux semaines de ren­contres dans la belle langue ita­lienne », pro­met l’é­quipe de Dolce Cinema. Et que ceux qui ne pra­tiquent pas la langue de Dante se ras­surent, les sous-titres sont évi­dem­ment de mise. De quoi décou­vrir des films et docu­men­taires inédits, en avant-pre­mière, mais aussi des œuvres du patri­moine ciné­ma­to­gra­phique ita­lien.

 

 

Un film muet en ciné-concert pour conclure l’événement

 

Les Rencontres sont aussi l’oc­ca­sion d’une com­pé­ti­tion. Cinq films sont en lice cette année, dif­fu­sés du lundi 18 au ven­dredi 22 novembre à 20 h 15 (puis le len­de­main à 16 h 15) au cinéma Le Club. À retrou­ver, dans l’ordre de dif­fu­sion : Il Vegetariano de Roberto San Pietro, Mamma + Mamma de Karole Di Tommaso, La Scomparsa di mia madre de Beniamino Barrese, Butterfly de Alessandro Cassigoli et Casey Kauffman, et Fiore Gemello de Laura Luchetti.

 

Au-delà de sa com­pé­ti­tion, le pro­gramme pro­pose de nom­breuses réa­li­sa­tions, sou­vent en pré­sence des cinéastes ou scé­na­ristes. Et si les Italiens ont, depuis Cicéron, la répu­ta­tion d’être de grands par­leurs, c’est avec un film muet que se conclura l’é­vé­ne­ment : rien de moins que le pre­mier film de SF / hor­reur réa­lisé en Italie en 1921 : L’Uomo Mecanico de André Deed. Un ren­dez-vous ciné-concert à la Salle Noire le samedi 30 novembre à 20 h 30.

 

Programme, ren­sei­gne­ments et contacts à retrou­ver sur le site de l’as­so­cia­tion Dolce Cinema ou sur la page Facebook de l’é­vé­ne­ment.

 

commentez lire les commentaires
564 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.