Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Soirée-débat sur l’école publique

sep article
À l'occasion de son assemblée générale, l'association La Bouture organise une soirée-débat sur l'école publique de demain, lundi 20 novembre à Grenoble.

SOIRÉE-DÉBAT SUR L’ÉCOLE PUBLIQUE DE DEMAIN AVEC L’ASSOCIATION LA BOUTURE

 

À l’occasion de son Assemblée générale, l’association grenobloise La Bouture organise une soirée débat, le lundi 20 novembre, sur le thème « Pensons ensemble l’école publique de demain ».

 

Rendez-vous est donné à 18 heures à la Maison des associations de Grenoble pour la projection du film Le Clept, une utopie concrète, en présence du réalisateur Jean-Paul Pénard. Produit en 2015, le documentaire se penche sur le Collège lycée élitaire pour tous (Clept), établissement créé en 2000 à Grenoble avec la volonté d’accueillir les “décrocheurs”.

 

La séance sera suivie d’un débat animé par Frédérique Bourgeois, directrice du Centre ressource pour le développement social urbain (CRDSU). Après des échanges plus informels autour d’un buffet, la soirée se poursuivra à 20 h 30 par l’assemblée générale de l’association, avec une présentation de son rapport d’activité 2016 et de ses comptes annuels.

 

 

La Bouture, sauvée après une grave crise financière

 

Après avoir traversé une grave crise financière en 2016, dont Place Gre’net s’était fait l’écho, l’association La Bouture a pu continuer sa mission de lutte contre le décrochage scolaire, grâce à la mobilisation d’institutions comme de citoyens.

 

« Un an plus tard, sans que l’horizon ne soit totalement limpide, une dynamique se ré-engage avec l’arrivée de nouvelles personnes au conseil d’administration, la réorganisation de l’équipe, sans oublier la mise en ligne de notre tout nouveau site internet », écrit l’association.

 

Une bonne nouvelle, quand le décrochage scolaire touche chaque année 100 000 jeunes et par répercussion leurs familles, et représente un véritable gouffre économique. « On estime que chacun de ces jeunes coûtera plus de 200 000 euros en accompagnements et dispositifs divers cumulés tout au long de leur vie », note en effet La Bouture.

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
219 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.