Projections de ballets à la Bastille

sep article
Les mercredis 8 août et 15 août, la Bastille accueille la projection de ballets interprétés par l’orchestre et les danseurs de l’Opéra national de Paris.

PROJECTIONS DE BALLETS À LA BASTILLE DE GRENOBLE LES MERCREDIS 8 ET 15 AOUT

 

 

Pour la troisième année, la Ville de Grenoble, la Cinémathèque de Grenoble et La Régie du Téléphérique participent à l’opération nationale « Opéra d’été » initiée par l’Opéra national de Paris. Son objectif : « décentraliser et démocratiser l’accès à l’opéra et aux ballets ».

 

Mercredi 8 août à 21 h 30 et mercredi 15 août à 21 heures, la Bastille accueille ainsi la projection de différents ballets, interprétés par l’orchestre, les étoiles, les premiers danseurs et le corps de ballet de l’Opéra national de Paris.

 

Les projections ont lieu sur écran géant installé sur la terrasse de la salle Lesdiguières du Fort de la Bastille. Si l’événement est gratuit et sans réservation, la montée en téléphérique est aux tarifs habituels. Il est recommandé de prévoir couvertures et coussins pour plus de confort.

 

 

Mercredi 8 août – 21 h 30

 

Clear Loud, Bright Forward de Benjamin Millepied, sur une musique de Nico Muhly.

Opus 19 / The Dreamer de Jérôme Robbins, sur une musique de Serguei Prokofiev.

Thème et variations de George Balanchine, sur une musique de Piotr Ilyitch Tchaikovski.

 

La programmation du 8 août met ainsi à l’honneur deux grands chorégraphes d’origine russe, George Balanchine et Jérôme Robbins, qui ont « emmené l’école américaine et la danse en général vers des sommets rarement atteints », écrit l’Opéra national de Paris. Entre les deux, Benjamin Millepied propose une « création très contemporaine » qui « veut aussi montrer l’excellence de la technique classique et son importance pour la danse aujourd’hui ».

 

 

Mercredi 15 août – 21 heures

 

L’histoire de Manon, de Kenneth Mac Millan, sur une musique de Jules Massenet.

 

Basé sur le célèbre roman Manon Lescaut de l’Abbé Prévost et, naturellement, l’opéra Manon de Jules Massenet, le ballet de Kenneth Mac Millan créé en 1974 fut accueilli par des critiques mitigées… et une standing-ovation du public londonien à l’occasion de sa première. La représentation de 2015 projetée à la Bastille permettra de voir ou revoir les adieux à la scène d’Aurélie Dupont.

 

 

commentez lire les commentaires
600 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.