Ouverture exceptionnelle cours Berriat

sep article

Notre indépendance c

OUVERTURE EXCEPTIONNELLE, COURS BERRIAT À GRENOBLE

 

 

Redonner de la vie aux (nom­breuses) bou­tiques fer­mées du cours Berriat à Grenoble ? C’est l’ob­jec­tif que s’est fixé la com­pa­gnie de danse contem­po­raine Scalène autour d’une « Ouverture excep­tion­nelle » du ven­dredi 11 au samedi 19 octobre. Musique, danse, lec­ture, ate­liers et autres « expé­riences visuelles » ou per­for­mances… Les nom­breux par­te­naires de l’o­pé­ra­tion inves­tissent le cours durant dix jours, « le temps d’une paren­thèse artis­tique ».

 

« Une ville res­pire, se trans­forme, se redes­sine per­pé­tuel­le­ment. Les gens vont et viennent, ça pousse ici, ça change là », écrit la com­pa­gnie. Et parce que les com­merces sont témoins de ces évo­lu­tions, Ouverture excep­tion­nelle met en valeur les lieux clos de Berriat tout en se rêvant « pos­sible accé­lé­ra­teur de ces trans­for­ma­tions » : « Donner à (re)vivre des espaces aujourd’hui déser­tés, c’est entre-aper­ce­voir le rêve de les voir, demain, rou­vrir leurs portes pour de bon », évoque-t-elle.

 

 

Des imaginaires multiples tout au long du cours Berriat

 

Du 95 au 162 cours Berriat, nombre d’é­vé­ne­ments s’or­ga­nisent tout au long du ren­dez-vous. Avec des « bou­tiques » éphé­mères et artis­tiques ouvertes pour l’oc­ca­sion : une « bou­tique danse » (mais pas que) au 131 – 133, une « bou­tique texte et musique » au 123, une « bou­tique du bazar » au 111, une « bou­tique images sonores » au 162… Sans oublier le Théâtre au 145 cours Berriat, qui “prête” son hall pour la pré­sen­ta­tion du guide mul­ti­mé­dia Raconte-moi Berriat Saint-Bruno, les ven­dredi 18 et samedi 19 octobre.

 

Exemples de temps forts à retrou­ver sur le cours ? Des concerts d’Antoine Strippoli (en acous­tique ou en élec­trique) les 11 et 12 octobre au 131 – 133, un ate­lier de chants tra­di­tion­nels per­sans le 12 octobre au 123 (sur réser­va­tion), un spec­tacle « concert des­siné » Le Voyage de Rézé le 18 octobre au 150, une séance de light­pain­ting le 19 octobre au 162… Les pro­po­si­tions ne manquent pas, fortes de la ving­taine de com­pa­gnies, artistes et asso­cia­tions par­ti­ci­pantes.

 

Outre les ren­dez-vous pro­gram­més, les habi­tants du cours et les visi­teurs sont invi­tés à décou­vrir des œuvres ins­tal­lées sur les vitrines ou à l’in­té­rieur des maga­sins. Des des­sins de Ben Bert et Emdé aux pho­to­gra­phies signées Xtoo Prod ou Marc Laugeois, en pas­sant par les illus­tra­tions de Flore Henocque et Secco ou les sculp­tures de Dick de Déry, des ima­gi­naires de toute sorte s’ex­posent ainsi le long de Berriat !

 

 

Programme recto et verso et infor­ma­tions à retrou­ver sur le site de la Compagnie Scalène.

 

commentez lire les commentaires
1348 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Ils n’ont pas fini, bien­tôt la Chronovélo sur l’en­semble du cours ber­riat.

    sep article