Mois du graphisme

sep article
La Pologne et la « polonité » sont à l'honneur de la nouvelle édition du Mois du graphisme dans plusieurs lieux culturels de l'agglomération grenobloise.

MOIS DU GRAPHISME : POLOGNE, UNE RÉVOLUTION GRAPHIQUE

 

Après le Japon en 2017, c’est à la Pologne que le Mois du graphisme consacre sa nouvelle édition. Une « grande référence du design graphique et de l’affiche » présentée dans plusieurs lieux culturels de l’agglomération grenobloise et sur plusieurs thématiques jusqu’à la fin du mois de décembre, voire de janvier 2019 (et au-delà) selon les rendez-vous.

 

« Comme à son habitude, le Mois du graphisme abordera diverses thématiques sans prétendre à l’exhaustivité, mais suffisamment fouillées pour faire toucher des yeux une créativité artistique hors du commun et donner à réfléchir sur la liberté de création », écrit Michel Bouvet, commissaire de l’exposition. Entre clandestinité durant la Seconde guerre mondiale et tutelle soviétique ensuite, l’art du graphisme en Pologne dut en effet composer avec bien des contraintes.

 

Dérision et vitalité de la « polonité »

 

Malgré ces contraintes, la Pologne a développé un esprit de dérision, « une arme face à l’absurde de la situation politique, révélant ainsi une vitalité à toute épreuve ». Dans le même temps, la promotion des événements culturels, plus libre dans son approche, est devenue le lieu d’expression des grands créateurs. En s’émancipant du modèle Bauhaus allemand – via le cubisme, le surréalisme et des inspirations françaises – ces artistes ont ainsi affirmé une véritable « polonité ».

 

Le Mois du graphisme entend faire découvrir aux visiteurs des différentes expositions ces générations successives de créateurs, mais aussi « la vitalité du graphisme d’aujourd’hui en Pologne ». Et ce depuis des affiches de cinéma aux visuels de concerts de jazz, en passant par un hommage à Henryk Tomaszewski ou l’univers graphique du cirque.

 

 

LES EXPOSITIONS AU PROGRAMME

 

 

L’Affiche polonaise 1952-2018, une révolution graphique

Au Centre de graphisme d’Échirolles jusqu’au 31 mars 2019

 

« Merci Henryk », hommage à Henryk Tomaszewski 

Les Moulins de Villancourt (Pont-de-Claix) jusqu’au 31 janvier 2019

 

Pologne, le cinéma à l’affiche

La Rampe (Échirolles) jusqu’au 31 janvier 2019

 

Cinémas

Cinémas Pathé Échirolles et Chavant, jusqu’au 21 décembre 2018

 

Pouvoir et passion, l’affiche de théâtre et d’opéra

Le Belvédère (Saint-Martin-d’Uriage) jusqu’au 23 décembre 2018

 

En Scène

Centre Socioculturel Émile Romanet (Varces-Allières-et-Risset )

Jusqu’au 31 janvier 2019

 

Jazz

Centre culturel Montrigaud (Seyssins) jusqu’au 31 janvier 2019

 

Cyrk

Maison des habitants Village Sud (Échirolles) jusqu’au 31 janvier 2019

 

commentez lire les commentaires
227 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.