Lutte contre toutes les discriminations

sep article

QUINZAINE CONTRE LE RACISME ET LES DISCRIMINATIONS À GRENOBLE

 

 

Organisée par la Ville de Grenoble en partenariat avec la Métropole et l’association SOS homophobie, la quinzaine contre le racisme et les discriminations a débuté le 8 mars, date de la journée de lutte pour les droits des femmes et se terminera le 21 mars, journée mondiale de lutte contre le racisme.

 

Cette année, la Quinzaine vise à mettre l’accent sur les discriminations vécues par les jeunes. La raison ? « Les jeunes sont porteurs de solutions », explique Emmanuel Carroz, adjoint à l’égalité des droits et à la vie associative, qui a présenté le programme de cette 3e édition de la quinzaine aux côté de Bernard Macret, adjoint aux solidarités internationales, et d’Élisa Martin, adjointe au parcours éducatif. « Le travail avec les jeunes fait le pari d’une culture de l’intelligence et de l’émancipation » a poursuivi cette dernière.

 

Vulnérables et fragiles, les adolescents et jeunes adultes peuvent avoir des difficultés à faire valoir leurs droits en matière de santé, de formation ou à accéder à un logement, à un travail… Mais ils sont aussi plus réceptifs aux messages et aux initiatives de lutte contre toutes les formes de discrimination.

 

 

Expositions, conférences, débats et rencontres

 

Le hall d’honneur de l’hôtel de ville accueille deux expositions jusqu’au 21 mars. « Égalité, parlons-en ! » invite avec humour à se questionner sur la diversité des formes de discrimination. Quand « Les petits papiers » donne à voir les impressions, questionnements et émotions des collégiens et lycéens recueillis suites aux animations de l’association SOS homophobie dans leurs établissements scolaires.

 

Lors d’une conférence-débat, le 13 mars à 14 heures dans le salon de l’hôtel de ville, l’avocate lyonnaise Myriam Matari partira de cas concrets comme le combat des cheminots chibanis pour montrer l’intérêt du droit dans la lutte contre les discriminations. La conseillère du défenseur des droits pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, Marisa Lai-Puaitties, présentera, quant à elle, les missions de ce dernier.

 

Le lendemain à 10 heures, à la maison des habitants du centre-ville, une rencontre-débat s’intéressera aux discriminations que les jeunes de la rue accompagnés de leurs chiens subissent. Enfin, l’accès aux droits et recours en cas de discriminations sera au centre de deux ateliers réservés aux personnes transgenres, le 14 mars au planning familial à 16 heures et le 27 mars au centre LGBTI+ de Grenoble, à partir de 20 heures.

 

Retrouvez le programme complet de l’événement.

 

commentez lire les commentaires
641 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. La rencontre du 14 mars à propos des jeunes et des chiens, est la séance du mois du Parlons-en qui existe depuis 2009.

    sep article