Hip-hop à Saint-Martin-d’Hères

sep article
Une hip hop don't stop festival

 

HIP-HOP DON’T STOP FESTIVAL 2020 À L’HEURE BLEUE

 

Le Hip-Hop Don’t Stop fes­ti­val, dont le suc­cès ne se dément pas, revient du 12 au 22 février 2020 à l’Heure bleue de Saint-Martin-d’Hères. Petits et grands pour­ront ainsi pro­fi­ter d’une paren­thèse musi­cale et dan­sante avec des ani­ma­tions et repré­sen­ta­tions autour des thèmes « dif­fu­sion et trans­mis­sion ».

 

 

Spectacles dansants

 

Mercredi 12 février, ouver­ture du bal avec le Pokemon Crew et les Repère(s) Repaire(s) en pre­mière par­tie. Un spec­tacle moderne et un thème d’ac­tua­lité, les réseaux sociaux, avec une cho­ré­gra­phie haute en cou­leur mêlant break­dance capoeira et danse hindu.

 

La com­pa­gnie Burnout ani­mera la soi­rée du 20 février à la Rampe avec Quintette, une paren­thèse poé­tique qui s’in­ter­roge sur le vivre-ensemble et notre rap­port au corps. « Un spec­tacle per­cu­tant et sen­sible au ser­vice d’une expé­rience à la fois visuelle, audi­tive, humaine et sen­so­rielle. »

 

Les Wanted Posse, par trois fois cham­pions du monde de break­dance, pro­po­se­ront pour leur part Dance N’ Speak Easy. Un spec­tacle à voca­tion cultu­relle et artis­tique, évo­quant l’his­toire de la pro­hi­bi­tion aux États-Unis.

 

 

La culture hip-hop, ateliers pratiques et masterclass

 

Un fes­ti­val de hip-hop ne pour­rait avoir lieu sans « bat­tle ». Le 22 février les duos de dan­seurs s’af­fron­te­ront sur des cho­ré­gra­phies spon­ta­nées et dans une ambiance fes­tive. Un jury de pro­fes­sion­nel jugera les per­for­mances, le plus impor­tant demeu­rant tou­te­fois les encou­ra­ge­ments du public.

 

Pour col­ler à la thé­ma­tique dif­fu­sion et trans­mis­sion, le Hip Hop Don’t Stop fes­ti­val pro­pose éga­le­ment des moments de décou­verte. Des ani­ma­tions qui par­ti­cipent à la pro­mo­tion de la culture hip-hop et ses « valeurs de par­tage et de soli­da­rité ».

 

L’atelier (grand) parent-enfant « danse hip-hop » se tien­dra les same­dis 15 et 22 février. Proposé par la com­pa­gnie Citadanse, il est ouvert à tous à par­tir de 6 ans. Des ate­liers avec les dan­seurs de Pokemon Crew et les Wanted Posse auront par ailleurs lieu les 15 et 22 février pour les plus grands, à par­tir de 11 ans.

 

Plus d’informations et réser­va­tion des ate­liers (gra­tuits) et des spec­tacles (entre 7 et 19 euros la place) sur le site de la ville de Saint-Martin‑d’Hères.

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
451 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.