Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Focus Arménie 2017-2018

sep article
La plateforme Irapa propose une immersion culturelle au cœur de l'Arménie, à travers des concerts et expositions photos jusqu'au 8 décembre 2017.

IMMERSION CULTURELLE ET ARTISTIQUE AU CŒUR DE L’ARMÉNIE

 

 

La plateforme de mutualisation Irapa (Inter coopération de collectivités Rhône-Alpines pour l’Arménie) organise le mois « Focus Arménie 2017-2018 » jusqu’au 8 décembre 2017. Une immersion culturelle et artistique au cœur de ce pays du Caucase, réalisée en collaboration avec la Maison de l’Image et les associations issues de la diaspora arménienne : la Maison de la culture arménienne de Grenoble et du Dauphiné, Arménie échange et promotion et la Maison de la culture arménienne de Vienne.

 

 

Trois séries photographiques 

 

Le photographe Eric Grigorian dévoile sa série « Border Villages » à l’Ancien Musée de peinture de Grenoble jusqu’au 26 novembre. Cette exposition s’attarde sur les villages frontaliers et stratégiques pour la sécurité de l’Arménie, et sur le quotidien de leurs habitants qui maintiennent « l’équilibre territoriale du pays ».

 

Tatevik Vardanyan expose, quant à lui, sa série « On the Edge » sur la ville d’Erevan. « Un regard jeune sur l’Arménie contemporaine », annonce la programmation. Enfin, le photographe Hrant Khachatryan présente ainsi sa série « The pink tale of Leninakan » : « Entre les bâtiments détruits de Gyumri, il reste un ancien salon de coiffure rose nommé “Lux”. Ici, on ne se réfugie pas dans le passé, mais on se projette avec des perspectives pleines d’espoirs pour l’Arménie ». Un travail à découvrir jusqu’au 25 novembre à la Maison de la culture arménienne de Grenoble et du Dauphiné.

 

 

Cinéma et concerts

 

Trois courts-métrages du réalisateur arménien Artavazd Pelechian seront projetés à la cinémathèque de Grenoble, le 4 décembre. Le film Une histoire de fou (2015) de Robert Guédiguian sera quant à lui diffusé à l’Ancien Palais du Parlement, le 7 décembre prochain. Le lendemain, le film Calendar (1993) d’Atom Egoyan sera à son tour présenté à la cinémathèque.

 

Poésie et musique arméniennes seront également au rendez-vous, le 18 novembre à 11 heures à la bibliothèque Saint-Brunola, avec la compagnie de théâtre Saté-âtre. Le jeune public (à partir de 5 ans) pourra ensuite découvrir un conte arménien, à 15 h 30 à la bibliothèque des Eaux-Claires. Enfin, le quatuor à cordes Toumanian mek jouera de la musique traditionnelle lors d’une soirée intitulée « verre de l’amitié et spécialités arméniennes », le 20 novembre à la Chapelle du Musée Dauphinois (gratuit).

 

 

Pour davantage d’informations :  la programmation complète de « Focus Arménie 2017-2018 »

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
210 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.