Festival Le printemps des poètes

sep article
Printemps des poètes édition 2018 Corps et Âmes

11e ÉDITION DU PRINTEMPS DES POÈTES

 

Après une 10e édition consacrée à l’Afrique, l’Association des étudiants du Master de diffusion de la culture (AéMD) organise le Printemps des poètes, du 7 au 20 mars 2018 à Grenoble. Un festival cette année baptisé Corps et âmes, cette édition ayant pour thème national l’ardeur.

 

Au café littéraire, sur le campus universitaire, l’exposition de photographies Poèmes incandescents présente jusqu’au 23 mars un travail de “light painting” réalisé à partir des productions des ateliers d’écriture animés par la poétesse NatYot. Elle sera ensuite visible à la maison des habitants de l’Abbaye à Grenoble, du 26 au 30 mars.

 

Le slameur Arthur Ribo et son musicien Victor Belin proposeront quant à eux le 8 mars, espace Eve, un « Voyage dont vous êtes l’auteur ». Ils écriront ensemble sur scène les textes des slams ardents de ce spectacle poétique. Puis la Green Box fera rythmer les poèmes de Victor Hugo. De quoi mener le public sur un sentier humaniste et littéraire.

 

 

À la rencontre des artistes

 

Samedi 10 mars, salle Juliette Berto, la projection du film de Jean Cocteau La Belle et La Bête sera suivie d’un débat sur l’âme et le corps, les sentiments et l’opposition entre beauté et laideur dans un cadre poétisé.

 

Le 14 mars, le poète haïtien James Noël, l’universitaire réunionnais Rafael Lucas ainsi que la doctorante Inés Da Graca participeront à une table ronde sur le thème de l’ardeur dans la poésie créole au café Nicodène. Le même jour, c’est à la librairie Gibert-Joseph que James Noël rencontrera ses lecteurs.

 

Le bal rétro swing « Années folles » clôturera cette édition. Les participants pourront d’ailleurs s’initier à cette pratique avec le couple de danseurs Vinnie Kat Swing, assister à la représentation du spectacle « Drôle de swing », et pour être tout à fait dans l’ambiance enfiler des déguisements « Années folles ».
Enfin, le 20 mars, journée de la francophonie, le slameur Julien Delmaire fera résonner les corps et les âmes avec ses tableaux sonores.

 

 

L’occasion de déposer ou « cueillir » des œuvres poétiques

 

Afin de mettre un peu de poésie dans le quotidien des Grenoblois, les “Chuchoteurs de votr’âme” chuchoteront des poèmes aux voyageurs de la ligne B du tram. Quant aux poètes amateurs, ils pourront déposer leur production dans des boîtes des bibliothèques de Grenoble et certains cafés de la ville, ou encore des messages dans les urnes. Une crieuse publique les déclamera ensuite sur différentes places de la ville.

 

A partir du 7 mars et durant tout le festival, les passants pourront également déposer ou « cueillir » des œuvres poétiques littéraires sur l’Arbre à livres, place de Verdun.

 

Au programme, enfin, sur le campus, le film Corps exquis construit sur le schéma de l’œuvre littéraire Cadavre exquis. Des séquences de 15 secondes évoquant l’ardeur ou le corps et l’âme seront ainsi diffusées du 7 au 20 mars sur les écrans de l’université Grenoble-Alpes.
Les événements sont ouverts à tous et gratuits.

 

Pour d’autres informations, rendez-vous sur le site de l’événement.

 

commentez lire les commentaires
493 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.