Expo Tänze au théâtre 145

sep article
Une exposition Tanze

Grenoble Voisins Voisines : la plateforme des solidarités pour faire face ensemble au coronavirus tout en restant chez soi !

 

AVEC TÄNZE, LE THÉÂTRE 145 S’OUVRE À L’ART PICTURAL

 

La compagnie Épiderme et Nicolas Hubert proposent au public de commencer l’année 2020 avec Tänze. Résidente dans les Théâtres de Grenoble, la Compagnie Épiderme a fait le choix d’ouvrir les portes des théâtres à d’autres artistes et à d’autres disciplines. Ainsi est née la collaboration avec Laurent Eisler, artiste plasticien. Jusqu’au 21 février 2020, chacun peut ainsi venir découvrir l’univers de la danse et du mouvement à travers ses œuvres picturales au Théâtre 145.

 

 

Un artiste complet

 

Diplômé en illustration de l’école Émile Cohl de Lyon en 1999, Laurent Eisler travaille désormais au sein d’un atelier collectif à Marseille. « Sa recherche plastique s’y déploie de façon multidisciplinaire, passant librement du dessin contemporain à la peinture, la sculpture, au design graphique, à la céramique ou encore à la vidéo », indiquent les organisateurs de l’exposition.

 

Tänze, une exposition du mouvement

 

L’exposition Tänze marie danse et peinture. Le goût de l’artiste « pour la danse contemporaine l’a amené à créer une série de gouaches sur les danseurs ». Ces peintures expriment une grande liberté des corps, avec des coups de pinceaux qui les dynamisent. Elles naissent du mouvement et le représentent. Ce sont des « improvisations, produites de manière spontanée, sans modèle ». Quant à la scénographie des œuvres, elle rappelle celle d’un plateau où s’expriment les danseurs.

Le Vin des Alpes à la maison : on vous écoute, on sélectionne vos bouteilles, vous êtes livré à vélo le jour même jusqu

 

Une création en plusieurs étapes 

 

L’artiste commence par esquisser ses danseurs sur la toile, avant d’y apposer la gouache qui teinte leur peau. Enfin, il les pare de couleurs vives. « Les danseurs semblent figés mais les couleurs vives et leur déséquilibre évident les rendent quelque peu mobiles. » Laurent Eisler devient alors chorégraphe, figeant à jamais les postures de ses modèles.

 

Informations pratiques :

 

Lieu : 145 cours Berriat, à Grenoble

Entrée gratuite

Exposition jusqu’au 21 février 2020

Les mardis de 12 heures à 14 heures
Samedi 1er février de 14 heures à 18 heures

Et sur rendez-vous au 04 57 04 27 82 / audrey.pays@grenoble.fr

commentez lire les commentaires
390 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.