FESTIVAL DE COMÉDIES MUSICALES

sep article
Le festival Piment à l'oreille est de retour pour sa troisième édition. Organisé par l'association Piment Scène, le festival mélange théâtre, chant et danse

Notre indépendance c

FESTIVAL PIMENT A L’OREILLE

 

 

Le fes­ti­val Piment à l’oreille revient cette année avec de nou­veaux spec­tacles de comé­dies musi­cales, du 9 au 11 juin. Des pro­fes­sion­nels et de jeunes Grenoblois pro­po­se­ront trois jours de spec­tacle à l’Amphidice, sur le cam­pus uni­ver­si­taire de Saint-Martin‑d’Hères.

 

L’association Piment Scène, à l’origine du fes­ti­val Piment à l’oreille, pro­pose à ses membres des ensei­gne­ments dans les domaines du chant, de la danse, du théâtre et d’autres arts de la scène. Créée il y a main­te­nant trente ans, l’association vise à déve­lop­per chez les jeunes leur sens artis­tique, à tra­vers diverses acti­vi­tés. C’est donc dans le cadre de cette ini­tia­tive que le fes­ti­val Piment à l’oreille mélange les genres et pro­met aux spec­ta­teurs des soi­rées hautes en cou­leurs.

 

 

Tous les genres et tous les âges

 

Le ven­dredi 9 juin, dès 20 heures, les fes­ti­vi­tés com­mencent, avec le spec­tacle « Génération Woodstock », pro­posé par la troupe Les Chœurs en bal­lade (12−20 ans). L’idée ? Un retour sur l’histoire du flo­wer power, afin de rap­pe­ler que le mou­ve­ment de 1968 était sur­tout une révo­lu­tion sociale, véhi­cu­lant des valeurs de liberté, de paix et de tolé­rance. Suivra le spec­tacle « Le Grand Hôtel Orion », donné par La Pimenterie (18−25 ans) : une enquête autour d’une mort mys­té­rieuse, le tout sur fond de musiques de grands clas­siques du cinéma musi­cal.

 

Les P’tits Piments (16 artistes de 8 à 11 ans) pro­po­se­ront quant à eux le spec­tacle Peace & Love, un hymne au paci­fisme, au retour à la terre et à l’égalité des races et des sexes. Enfin, les aZZimutés (11 musi­ciens et chan­teurs), ori­gi­naires du pla­teau du Vercors, pré­sen­te­ront leur qua­trième spec­tacle : CéCom’Ça. Un mélange de plu­sieurs chants, venus d’horizons dif­fé­rents, accom­pa­gnés par leurs ins­tru­ments. Le fes­ti­val Piment à l’oreille pro­met donc trois jours de fes­ti­vité, ouverts à tous, avec des tarifs allant de 5 à 12 euros.

 

MC

commentez lire les commentaires
1121 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.