Une Journée du matrimoine à Grenoble pour mettre en lumière le rôle des femmes dans la Révolution française

Grenoble : une Journée du matri­moine pour mettre en lumière le rôle des femmes dans la Révolution française

Grenoble : une Journée du matri­moine pour mettre en lumière le rôle des femmes dans la Révolution française

FLASH INFO – La Ville de Grenoble accueille une « Journée du matri­moine cultu­rel » ven­dredi 14 juin 2024 à l’au­di­to­rium du Musée de Grenoble, sur le thème : « Femmes, matri­moine et Révolution ». Une jour­née d’é­tude orga­ni­sée en par­te­na­riat avec la Commission inter­na­tio­nale d’his­toire de la Révolution fran­çaise, visant à mettre en lumière l’ap­port des femmes durant cette période « et plus lar­ge­ment dans l’his­toire ».

Pour mieux illus­trer la néces­sité de célé­brer cette Journée du matri­moine, la Ville de Grenoble évoque le tableau d’Alexandre Debelle repré­sen­tant la Journée des Tuiles, visible au Musée de la Révolution fran­çaise de Vizille. « Des femmes armées de bâtons font face aux troupes de la monar­chie. Les femmes ont en effet par­ti­cipé acti­ve­ment aux mani­fes­ta­tions, aux pro­tes­ta­tions et aux actes de résis­tance, mais leur contri­bu­tion recon­nue au 19e siècle, reste, depuis le 20e siècle, peu docu­men­tée », explique-t-elle.

Illustration ? « La fon­taine des Trois Ordres, place Notre-Dame, est le seul monu­ment gre­no­blois qui célèbre la Révolution fran­çaise en met­tant en scène trois per­son­nages… mas­cu­lins ! », note la muni­ci­pa­lité. Et d’in­sis­ter : « Pourtant, les femmes ont eu une action déci­sive – mais sou­vent mécon­nue – dans cet évé­ne­ment his­to­rique majeur ». C’est pour­quoi la tenue du col­loque sera aussi l’oc­ca­sion de dévoi­ler une plaque ren­dant hom­mage aux actrices de la Journée des Tuiles, à 12 h 30 sur le par­vis des Droits de l’Homme.

La représentation de la Journée des Tuiles par Alexandre Debelle montre la participation des femmes à l'événement. La Journée du matrimoine entend rappeler leur rôle dans la Révolution française.

La repré­sen­ta­tion de la Journée des Tuiles par Alexandre Debelle montre la par­ti­ci­pa­tion des femmes à l’é­vé­ne­ment. La Journée du matri­moine entend rap­pe­ler leur rôle dans la Révolution française.

Quid de la jour­née d’é­tude pro­pre­ment dite ? Le pro­gramme du matin com­prend six confé­rences : « Les femmes révo­lu­tion­naires entre métro­pole et colo­nie » (par Christy Pichichero), « Un pan­théon pour les femmes ? Débat lit­té­raire pen­dant la Révolution fran­çaise » (par Olivier Ritz), « Femmes, révo­lu­tions et matri­moine : iden­ti­fier les sources aux Archives natio­nales » (par Edith Pino), « La veuve Giroud à Grenoble au XVIIIe siècle : le rôle des femmes dans l’imprimerie sous l’Ancien régime » (par Amélie Houdou et Aurélien Lignereux), et « Quand la parole des femmes pauvres construit le chan­ge­ment de société » (par Brigitte Dionnet).

L’après-midi, six ren­dez-vous sont éga­le­ment au pro­gramme : « Femmes radi­cales en Révolution : quel cor­pus ? » (par Erica Mannucci), « La jour­née des Tuiles du 7 juin 1788 : révo­lu­tion matri­mo­niale ou matri­moine révo­lu­tion­naire ? » (par Jean-Loup Kastler-Vassilievitch), « Les femmes dans les his­toires de villes de la fin du XVIIIe : un matri­moine his­to­rio­gra­phique » (par Clarisse Coulomb), « L’usage d’un mot peut-il faire adve­nir la chose ? Le matri­moine en ques­tion » (par Michèle Riot-Sarcey), « Femmes, matri­moine et révo­lu­tion : une approche muséo­gra­phique » (par Sébastien Gokalp) et « Femmes, matri­moine et révo­lu­tion une approche cultu­relle » (par Pierre Sema).

Colloque éga­le­ment retrans­mis en ligne. Informations pra­tiques et ins­crip­tions sur le site dédiée.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Visite du matrimoine grenoblois avec Osez le féminisme 38
À la décou­verte du matri­moine gre­no­blois avec Osez le fémi­nisme 38 et l’Observatoire Isérois de la Parité

FOCUS - Parmi la foule de propositions des Journées du patrimoine, on trouvait, ce dimanche 17 septembre, une découverte du matrimoine grenoblois, imaginée par Osez Lire plus

Grenoble première ville au monde en matière de qualité de vie, selon une étude du cabinet Oxford Economics
Dian-Fossey, Andrée Chedid… Cinq nou­veaux noms de femmes pour bap­ti­ser des voies ou des lieux de Grenoble

FOCUS - La Ville de Grenoble a officiellement adopté cinq noms de femmes pour désigner des nouveaux lieux de son territoire, à l'occasion du conseil Lire plus

Disparition de Marie-Françoise Proust-Baudry, présidente de l'Observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes
Disparition de Marie-Françoise Proust-Baudry, pré­si­dente de l’Observatoire isé­rois de la parité entre les femmes et les hommes

FLASH INFO - L'Observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes (OIP) pleure sa présidente. Marie-Françoise Proust-Baudry s'est en effet éteinte à Lire plus

La salle de spectacle La Source, avenue Lénine, à Fontaine. © Léa Raymond - placegrenet.fr
Musique, théâtre, spec­tacles jeune public : plein de bonnes choses à venir à la Source de Fontaine

FOCUS - À deux pas du tram A, la Source – à Fontaine – est l'une des belles salles de l'agglomération grenobloise. Son année 2023 Lire plus

L'association grenobloise Solidarité Femmes Miléna annonce changer de nom pour devenir Pluri-elles
L’association gre­no­bloise Solidarité femmes Miléna change de nom pour deve­nir Pluri-elles

FLASH INFO - L'association grenobloise Solidarité femmes Miléna, établissement de la Fondation Georges-Boissel, a annonce jeudi 28 mars 2024 changer de nom pour devenir Pluri-elles. Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !