Le tribunal de commerce de Grenoble renvoie au 18 avril la décision de redressement ou de cession de Go Sport

L’ancien pro­prié­taire de Go Sport Michel Ohayon visé par des per­qui­si­tions dans une enquête pour escroquerie

L’ancien pro­prié­taire de Go Sport Michel Ohayon visé par des per­qui­si­tions dans une enquête pour escroquerie

FLASH INFO – L’homme d’af­faires Michel Ohayon, visé à Paris par une enquête pour « escro­que­rie en bande orga­ni­sée », a fait l’ob­jet de per­qui­si­tions, début février 2024. L’ancien pro­prié­taire de Go Sport est soup­çonné de détour­ne­ments com­mis au pré­ju­dice de plu­sieurs socié­tés, dont l’en­seigne spor­tive isé­roise – rache­tée par Intersport en avril 2023. Une enquête pour abus de bien social avait notam­ment été ouverte par le par­quet de Grenoble, qui s’é­tait des­saisi au pro­fit de la Juridiction natio­nale de lutte contre la cri­mi­na­lité orga­ni­sée (Junalco), en février 2023.

Moins d’un an après la reprise de Go Sport par Intersport, vali­dée par le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble, Michel Ohayon est tou­jours dans la tour­mente. Selon des infor­ma­tions de l’AFP, le bureau et le domi­cile pari­siens de l’an­cien pro­prié­taire de l’en­seigne spor­tive isé­roise ont fait l’ob­jet, début février 2024, de per­qui­si­tions menées dans le cadre d’une enquête de la Juridiction natio­nale de lutte contre la cri­mi­na­lité orga­ni­sée (Junalco).

Go Sport : des perquisitions visant l'ex-propriétaire Michel Ohayon

Michel Ohayon est sus­pecté de détour­ne­ments com­mis au pré­ju­dice de plu­sieurs de ses ex-socié­tés, dont l’en­seigne Go Sport reprise en avril 2023 par Intersport (ici le maga­sin gre­no­blois de K’Store qui, lui, a fermé). © Léa Raymond – Place Gre’net

Celle-ci a ouvert, en début d’an­née 2024, une ins­truc­tion judi­ciaire pour « escro­que­rie en bande orga­ni­sée », « blan­chi­ment aggravé » et d’autres faits repro­chés à Michel Ohayon. L’homme d’af­faires bor­de­lais est en effet soup­çonné de détour­ne­ments com­mis au pré­ju­dice de plu­sieurs de ses socié­tés : Go Sport donc, mais aussi Gap, Camaïeu et Campus Academy. Une somme de dos­siers judi­ciaires que la jus­tice a sou­haité réunir.

Des « ponc­tions » sus­pectes sur la tré­so­re­rie de Go Sport

En février 2023, les par­quets de Grenoble, Lille et Bordeaux se sont donc des­sai­sis au pro­fit de la Junalco de ces divers signa­le­ments et plaintes reçus dans les semaines et mois pré­cé­dents. À Grenoble, une enquête pré­li­mi­naire avait ainsi été ouverte ini­tia­le­ment en novembre 2022, par le par­quet, pour un pos­sible abus de bien social au pré­ju­dice de l’en­seigne d’ar­ticles sportifs.

Dans le viseur des enquê­teurs, deux « ponc­tions » sus­pectes réa­li­sées sur la tré­so­re­rie de Go Sport, le tout pour un mon­tant cumulé de plus de 50 mil­lions d’eu­ros, avait alors révélé Libération. Ceci alors que l’en­tre­prise avait béné­fi­cié de deux prêts garan­tis par l’État (PGE) de quelque 55 mil­lions d’eu­ros, afin d’af­fron­ter ses dif­fi­cul­tés finan­cières dues à la crise du Covid-19. Une affaire désor­mais entre les mains de la juri­dic­tion spé­cia­li­sée du par­quet de Paris.

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

K'store : le magasin Go Sport, Cours Berriat, à Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr
Reprise de Go Sport par Intersport : le maga­sin de K’Store, dans le centre-ville de Grenoble, a fermé ses portes

FLASH INFO - Choisie par le tribunal de commerce de Grenoble, vendredi 28 avril 2023, pour reprendre les activités de Go Sport, la société Intersport Lire plus

Le tribunal de commerce de Grenoble renvoie au 18 avril la décision de redressement ou de cession de Go Sport
Go Sport : Intersport choisi comme repre­neur par le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble, 90 % des emplois conservés

EN BREF - Le tribunal de commerce de Grenoble a choisi, ce vendredi 28 avril 2023, Intersport France pour reprendre les activités de Go Sport. Lire plus

Go Sport France, filiale du groupe grenoblois Go Sport, à son tour placée en redressement judiciaire le 1er février 2023
Go Sport : le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble dévoi­lera le nom du repre­neur le 28 avril 2023

FOCUS - Le tribunal de commerce de Grenoble a étudié, ce mardi 18 avril 2023, les différentes offres de reprise du groupe isérois Go Sport. Lire plus

Le tribunal de commerce de Grenoble renvoie au 18 avril la décision de redressement ou de cession de Go Sport
Go Sport : le pro­prié­taire HPB renonce à son plan de conti­nua­tion, le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble étu­die les offres de reprise

FOCUS - Le tribunal de commerce de Grenoble se penche, mardi 18 avril 2023, sur l'avenir de Go Sport, placé en redressement judiciaire depuis janvier. Lire plus

Après Go Sport, le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble pro­nonce le pla­ce­ment en redres­se­ment judi­ciaire de l’en­seigne Gap

EN BREF - Le sort des enseignes (encore) sous pavillon Hermione, People & Brands (HPB) continue de se décider devant le tribunal de commerce de Lire plus

Une Camaïeu Place Victor Hugo
Rachat de Camaïeu : après la fer­me­ture de deux maga­sins gre­no­blois et mar­ti­né­rois, les sala­riés dans l’expectative

  FOCUS - Depuis mai 2020, l’enseigne de prêt à porter Camaïeu est en redressement judiciaire. Le tribunal de commerce de Lille a décidé le Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !