Actualité

"Supprimer les fêtes religieuses du calendrier républicain", la proposition d'Éric Piolle crée la polémique

« Supprimer les fêtes reli­gieuses du calen­drier répu­bli­cain » : la pro­po­si­tion d’Éric Piolle crée la polémique

« Supprimer les fêtes reli­gieuses du calen­drier répu­bli­cain » : la pro­po­si­tion d’Éric Piolle crée la polémique

FOCUS – La pro­po­si­tion d’Éric Piolle de « sup­pri­mer les réfé­rences aux fêtes reli­gieuses dans notre calen­drier répu­bli­cain » a attiré (de nou­veau) l’at­ten­tion des médias natio­naux sur le maire EELV de la capi­tale des Alpes. Au grand dam des orga­ni­sa­tions de droite, qui dénoncent une volonté de « décons­truire notre civi­li­sa­tion ». Ceci alors que la Ville de Grenoble, en paral­lèle, affiche son sou­tien logis­tique au calen­drier inter­re­li­gieux de la région grenobloise.

Alors que les débats autour de la hausse de la taxe fon­cière ou des ventes des actions Grenoble Habitat font (tou­jours) rage dans la capi­tale des Alpes, Éric Piolle prend de la hau­teur… en pro­po­sant de réfor­mer le calen­drier répu­bli­cain. C’est à l’oc­ca­sion de la polé­mique autour d’une demande de l’Éducation natio­nale de comp­ta­bi­li­ser les enfants absents lors de la fête de l’Aïd que le maire de Grenoble s’est exprimé sur la ques­tion, le 24 mai 2023.

Le maire de Grenoble attire de nouveau l'attention nationale en proposant de supprimer les fêtes religieuses du calendrier républicain, © Agathe Bréchemier - Place Gre'net.

Le maire de Grenoble attire de nou­veau l’at­ten­tion natio­nale en pro­po­sant de sup­pri­mer les fêtes reli­gieuses du calen­drier répu­bli­cain. © Agathe Bréchemier – Place Gre’net.

Après avoir dénoncé cette démarche de l’Éducation natio­nale sur Twitter, Éric Piolle a rebondi sur son propre mes­sage pour décla­rer : « Supprimons les réfé­rences aux fêtes reli­gieuses dans notre calen­drier répu­bli­cain : décla­rons fériées les fêtes laïques qui marquent notre atta­che­ment com­mun à la République, aux révo­lu­tions, à la Commune, à l’a­bo­li­tion de l’es­cla­vage, aux droits des femmes ou des per­sonnes LGBT ».

« Rendre notre calen­drier plus pluraliste »

Ces pro­po­si­tions n’ont pas man­qué d’at­ti­rer l’at­ten­tion de la presse natio­nale, ce qui a imposé le sujet comme une pré­oc­cu­pa­tion majeure pour le maire de Grenoble. Depuis le 24 mai, tous les mes­sages pos­tés sur son compte Twitter (ret­weets excep­tés) concernent ainsi le calen­drier répu­bli­cain et les jours fériés, avec notam­ment des extraits choi­sis du pas­sage du maire de Grenoble sur l’an­tenne de BFM TV.

Éric Piolle n’y parle tou­te­fois plus de « sup­pri­mer les fêtes reli­gieuses », mais de « rendre notre calen­drier plus plu­ra­liste, avoir des jours de congés fériés au choix en fonc­tion [des] convic­tions spi­ri­tuelles ». En ajou­tant que « cela peut être laïque pour cer­tains ». L’élu rap­pelle par ailleurs que le jour de com­mé­mo­ra­tion de l’a­bo­li­tion de l’es­cla­vage, le 4 février, est un jour férié… mais uni­que­ment dans les ter­ri­toires d’outre-mer.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 64 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

4 réflexions sur « « Supprimer les fêtes reli­gieuses du calen­drier répu­bli­cain » : la pro­po­si­tion d’Éric Piolle crée la polémique »

  1. Tellement inca­pable de s’oc­cu­per des pro­blèmes de sa ville autre­ment que par la taxe, Monsieur se la joue pro­vo­ca­teur pour se faire bien voir des zin­zins extrêmes de son parti, ten­ter d’exis­ter au détri­ment de l’i­mage de sa ville, et révèle encore un peu plus sa nature d’is­lamo gau­chiste sou­mis à la cha­ria élec­to­ra­liste. Tout cela est ridicule…

    sep article
  2. sep article
  3. Les pro­gres­sistes font marche arrière toute ! Cela a été déjà ima­giné il y a 230 ans. Bientôt ils nous ven­dront les com­bats de gladiateurs.

    sep article
  4. La démarche de Mr Piolle ?
    « je fais du buzz, donc j’existe ! ».
    Pour mas­quer son inca­pa­cité à trai­ter les vrais pro­blèmes de Grenoble.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouvelle édi­tion du calen­drier inter­re­li­gieux, tou­jours avec le sou­tien de la Ville de Grenoble

EN BREF — Le Conseil interreligieux de la région grenobloise lance la nouvelle édition de son calendrier interreligieux. Un calendrier à retrouver en ligne comme Lire plus

Le Conseil interreligieux de Grenoble était présent à l'Hôtel de Ville pour présenter son calendrier 2018, mettant cette année les jeunes à l'honneur.
Des jeunes Grenoblois à l’hon­neur du calen­drier 2018 du Conseil interreligieux

FOCUS - Le Conseil interreligieux de la région grenobloise, en lien avec l'association Coexister, a présenté l'édition 2018 du calendrier interreligieux. Dans le salon d'honneur Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 57: "La condamnation d'Éric Piolle"
Chronique Place Gre’net – RCF 32 : « Religion et laï­cité à Grenoble »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Eric PIOLLE
Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, Éric Piolle fait un pas vers l’au­to­ri­sa­tion du bur­kini et dénonce le Contrat d’en­ga­ge­ment républicain

FOCUS - Dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron ce vendredi 29 avril 2022, Éric Piolle interpelle le président de la République sur les Lire plus

Pancartes des "hijabeuses" de l'Alliance citoyenne qui avaient organisé un match de football voilées devant la préfecture de l'Isère. © Joël Kermabon - Place Gre'net
“Hijabeuses” : le sou­tien d’Éric Piolle choque le PS de Grenoble et le mou­ve­ment Reconquête ! d’Éric Zemmour

EN BREF - Le mouvement Reconquête! de l'Isère et la section grenobloise du Parti socialiste ont vivement condamné le récent soutien d'Éric Piolle, maire de Lire plus

Les "hijabeuses" de l'Alliance citoyenne de Grenoble avaient organisé un match de foot devant la préfecture de l'Isère pour revendiquer le port du voile dans les compétitions sportives. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Burqini dans les pis­cines, port du voile isla­mique dans le sport : le sou­tien affi­ché d’Éric Piolle aux “hija­beuses“ sus­cite la polémique

FOCUS - La récente prise de position d'Éric Piolle, maire de Grenoble, affichant son soutien aux “hijabeuses” qui revendiquent le droit de porter le voile Lire plus

Flash Info

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

|

05/07

11h23

|

|

04/07

18h57

|

|

04/07

17h13

|

|

04/07

16h03

|

|

04/07

15h15

|

Les plus lus

Économie| Les loca­taires de l’immeuble ABC « auto­nome » sur l’écocité Presqu’île à Grenoble déchantent : « On a l’impression de s’être fait avoir »

Culture| Dix-sept groupes à l’af­fiche du Cabaret frappé 2024 au jar­din de ville de Grenoble

Politique| Élections légis­la­tives : les résul­tats du second tour en Isère sur l’en­semble des dix circonscriptions

Agenda

Je partage !