Actualité

Exclusion des sept élus de la majo­rité de Grenoble : « Éric Piolle fait comme Emmanuel Macron, avec une forme de 49.3 »

Exclusion des sept élus de la majo­rité de Grenoble : « Éric Piolle fait comme Emmanuel Macron, avec une forme de 49.3 »

FOCUS – Après avoir annoncé, la veille, leur exclu­sion de la majo­rité gre­no­bloise, les sept élus (Anouche Agobian, Maxence Alloto, Pascal Clouaire, Laure Masson, Hakim Sabri, Barbara Schuman et Amel Zenati) qui avaient cri­ti­qué publi­que­ment la hausse de 25 % de la taxe fon­cière1ils plai­daient pour une hausse plus modé­rée, de 16 %, se sont vu reti­rer leurs délé­ga­tions ven­dredi 24 mars 2023. Un crève-cœur pour ces der­niers, qui ont vive­ment cri­ti­qué les méthodes d’Éric Piolle, ce samedi 25 mars, lors d’une confé­rence de presse. Ils ont par ailleurs confirmé qu’ils for­me­raient un nou­veau groupe au conseil muni­ci­pal. Mais sans être dans l’op­po­si­tion… Ni donc dans la majorité.

« Angoisse », « décep­tion », « tris­tesse »… Les mots employés en témoignent, c’est « le cœur serré » que les sept élus gre­no­blois sont reve­nus, ce samedi 25 mars 2023, lors d’une confé­rence de presse au Patio, à la Villeneuve, sur leur exclu­sion de la majo­rité muni­ci­pale. Annoncée deux jours aupa­ra­vant dans un com­mu­ni­qué, celle-ci a entre temps été offi­cia­li­sée puisqu’Anouche Agobian, Maxence Alloto, Pascal Clouaire, Laure Masson, Hakim Sabri, Barbara Schuman et Amel Zenati se sont vu reti­rer leurs délé­ga­tions, ven­dredi 24 mars, par arrêté du maire.

Grenoble : les sept élus exclus de la majorité chargent Éric Piolle

Anouche Agobian, Pascal Clouaire, Amel Zenati, Laure Masson, Hakim Sabri, Maxence Alloto et Barbara Schuman ont tenu une confé­rence de presse à la Villeneuve, samedi 25 mars 2023. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Raison invo­quée ? Avoir exprimé publi­que­ment leurs réserves, lors du conseil muni­ci­pal du 13 mars, sur la hausse de 25 % de la taxe fon­cière. Et ce, tout en ayant mal­gré tout voté le bud­get 2023. Mais Éric Piolle et le groupe Grenoble en com­mun en avaient visi­ble­ment fait un casus belli. En clair, le désac­cord de trop venant de sept élus qui avaient déjà voté contre l’au­to­ri­sa­tion du port du bur­kini dans les pis­cines muni­ci­pales, en mai 2022.

« On a subi des pres­sions en amont, pen­dant quinze jours »

Concernant le nou­veau règle­ment des pis­cines, il y avait eu jus­te­ment « et une parole dif­fé­ren­ciée et un vote dif­fé­ren­cié, sans pour autant arri­ver à la situa­tion actuelle », observe la conseillère muni­ci­pale Laure Masson, qui a pris la parole au nom de ses col­lègues, le 13 mars. De même, ajoute-t-elle, « sur l’aug­men­ta­tion de 25 % des impôts, on a estimé qu’on avait besoin de poser une parole dif­fé­ren­ciée » – mais pour le coup, sans aller jus­qu’au vote contre.

Grenoble : les sept élus exclus de la majorité chargent Éric Piolle

Laure Masson avait pris la parole au nom des sept élus, lors du conseil muni­ci­pal du 13 mars, et exprimé leurs réserves sur la hausse de 25 % de la taxe fon­cière. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Problème : lorsque les sept élus ont com­mencé à affi­cher leurs réti­cences sur ce dos­sier, ils se sont « heur­tés à un mur, à des pres­sions indi­vi­duelles, jouant sur l’af­fect », pour­suit l’é­lue. Maxence Alloto, désor­mais ex-adjoint aux Commerces, abonde : « On a subi des pres­sions en amont, pen­dant quinze jours. Éric Piolle nous a reçus indi­vi­duel­le­ment et nous a dit : “Si vous pre­nez la parole pen­dant le conseil, vous sor­ti­rez, vous êtes exclus”. »

« Grenoble en com­mun nous a excom­mu­niés lors d’un pro­cès politique »

Si le maire de Grenoble a fina­le­ment renoncé à son inten­tion ini­tiale d’é­vin­cer les « fron­deurs » en pleine séance, la machine s’est tout de même mise en branle rapi­de­ment après le 13 mars. Une semaine plus tard pré­ci­sé­ment, au cours de la réunion de groupe de la majo­rité, lundi 20 mars. « Grenoble en com­mun nous a excom­mu­niés lors d’un pro­cès poli­tique qui a duré moins de trois heures », s’in­digne Laure Masson.

À par­tir de là, les dés étaient jetés. Barbara Schuman, jus­qu’a­lors conseillère délé­guée aux Universités et tou­jours pré­si­dente de la Mission locale et de Grenoble Habitat, uti­lise même l’i­mage d’un Éric Piolle s’i­ma­gi­nant en « César avec Vercingétorix qui dépose ses armes à ses pieds. Mais on a refusé de lui rendre nos délé­ga­tions », affirme-t-elle. « C’était à lui de nous les enle­ver. » Ce qu’il a donc fini par faire ven­dredi 24 mars.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 70 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

3 réflexions sur « Exclusion des sept élus de la majo­rité de Grenoble : « Éric Piolle fait comme Emmanuel Macron, avec une forme de 49.3 » »

  1. Bravo à ces« dis­si­dents » qui expriment une parole libre. Éric piolle devient un ins­tru­ment des isla­mistes politiques,et c’est grave.quel affront à la répu­blique e, aux femmes d’Iran, aux femmes tuni­siennes qui ont résis­ter aux ten­ta­tives des isla­mistes pour leur enle­ver leurs droits .quelle honte,d’être aussi déma­gogue et aveugle. Et en plus autoritaire !
    Pour Grenoble,que j’aime tant.

    sep article
  2. Eric Piolle est l’a­depte du 49.3 façon « Maire »
    d’une ville dont il ne connait pas son histoire.
    À Grenoble, nous n’a­vons pas de pot !!
    Un conseil ( pas muni­ci­pal ») … qu’il retourne
    dans sa ville de Pau… Manque de pot, il y a déjà un
    Maire…

    sep article
  3. Eric Burqini-Taxes est cramé, et avec lui sa fausse façade verte qui dis­cré­dite l’écologie.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Vers un budget 2023 de la Ville de Grenoble privé des 37 millions de la vente des actions Grenoble Habitat?
Sept élus de Grenoble annoncent leur exclu­sion de la majo­rité après avoir cri­ti­qué la hausse de 25 % de la taxe foncière

EN BREF - Sept élus de la majorité municipale de Grenoble – Anouche Agobian, Maxence Alloto, Pascal Clouaire, Laure Masson, Hakim Sabri, Barbara Schuman et Lire plus

Conseil municipal du 13 mars 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Taxe fon­cière : les pro­prié­taires gre­no­blois paie­ront bien 25 % de plus, mal­gré les réti­cences de sept élus de la majorité

FOCUS - À l'occasion du vote du budget primitif 2023 de la Ville de Grenoble, le conseil municipal du 13 mars 2023 a finalement validé Lire plus

Les élus GDES de Grenoble demandent la présidence de la commission des Finances au nom des préconisations d'Anticor
Un débat d’o­rien­ta­tion bud­gé­taire 2023 de Grenoble hou­leux sur fond d’op­po­si­tion à la hausse de la taxe foncière

FOCUS - Les échanges ont été longs autour de la hausse annoncée de la taxe foncière à Grenoble, à l'occasion du débat d'orientation budgétaire durant Lire plus

Vincent Fristot, Lucille Lheureux, Éric Piolle, Antoine Back et Salima Djidel ont présenté le 27 janvier 2023 le bouclier social et climatique de la Ville de Grenoble financé par la hausse de la taxe foncière. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

FOCUS - Trois jours avant le conseil municipal du 30 janvier, la Ville de Grenoble a apporté des précisions sur le budget 2023 et la Lire plus

Les élus lors du Conseil municipal du 30 janvier 2023.
Taxe fon­cière au menu du conseil muni­ci­pal de Grenoble : une mani­fes­ta­tion et des débats en perspective

FOCUS - Proposer douze amendements au budget principal pour réduire l'impact de la hausse de 25 % de la taxe foncière de Grenoble. Tel est Lire plus

La Ville de Grenoble accueille le Printemps des services publics, ouvert aux agents et aux citoyens
Hausse de la taxe fon­cière à Grenoble : Go Citoyenneté exprime son oppo­si­tion et appelle à la concertation

EN BREF - Après avoir exprimé ses inquiétudes sur le non-renouvellement de convention pour l'association Le Plateau, Go Citoyenneté reprend la plume pour s'adresser au Lire plus

Flash Info

|

19/07

15h30

|

|

19/07

11h59

|

|

17/07

19h01

|

|

16/07

19h53

|

|

14/07

11h04

|

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

Les plus lus

Culture| Festivités du 14 juillet : feux d’ar­ti­fice, bals, concerts et ani­ma­tions dans les com­munes de la métro­pole grenobloise

Politique| Grenoble : deux ex-élus attaquent la déli­bé­ra­tion octroyant un ter­rain de la Ville à moi­tié prix pour un « pseudo-habi­tat participatif »

A écouter| La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

Agenda

Je partage !