Actualité

« Disparus de l’Isère » : nou­velles inves­ti­ga­tions sur l’af­faire Fabrice Ladoux, col­lé­gien de 12 ans violé et tué en 1989 près de Grenoble

« Disparus de l’Isère » : nou­velles inves­ti­ga­tions sur l’af­faire Fabrice Ladoux, col­lé­gien de 12 ans violé et tué en 1989 près de Grenoble

FOCUS – Trente-quatre ans après le meurtre de Fabrice Ladoux, le corps du petit Grenoblois a été exhumé, début mars 2023, dans le cadre de nou­velles inves­ti­ga­tions relan­cées par le pôle « cold cases » de Nanterre. Le jeune gar­çon de 12 ans avait été enlevé en 1989 sur le che­min du col­lège, à Grenoble, avant d’être violé et tué. Son corps avait été retrouvé à Quaix-en-Chartreuse. Fabrice Ladoux fait par­tie des « dis­pa­rus de l’Isère », dos­sier regrou­pant une dizaine d’af­faires de dis­pa­ri­tion et meurtre d’en­fants, dans les années 1980 et 1990, en Isère.

Trente-quatre ans après, l’en­quête sur l’af­faire Fabrice Ladoux, l’une des plus emblé­ma­tiques du dos­sier des « dis­pa­rus de l’Isère », va-t-elle enfin pro­gres­ser ? Le pôle natio­nal « cold cases » de Nanterre vient en tout cas de relan­cer les inves­ti­ga­tions en fai­sant notam­ment exhu­mer le corps du jeune gar­çon, a annoncé Le Parisien, mardi 14 mars 2023. Alors âgé de 12 ans, Fabrice Ladoux avait été enlevé sur le che­min du col­lège, en 1989, à Grenoble, puis violé et retrouvé mort deux jours plus tard dans le mas­sif de la Chartreuse.

Fabrice Ladoux, 12 ans, a été enlevé entre son domi­cile et le col­lège, le 13 jan­vier 1989, puis retrouvé mort deux jours plus tard à Quaix-en-Chartreuse. DR – source : ledau​phine​.com

Selon les infor­ma­tions du quo­ti­dien, confir­mées par le par­quet de Nanterre, la juge d’ins­truc­tion Sabine Khéris, coor­di­na­trice du pôle « cold cases », s’est ren­due sur les lieux la semaine pas­sée. Objectif : pro­cé­der à de nou­velles exper­tises ADN et réa­li­ser un nou­vel exa­men médi­cal du corps. Des drones ont par ailleurs sur­volé la zone où a été décou­verte la dépouille du col­lé­gien, à Quaix-en-Chartreuse, afin de réa­li­ser un mode­lage 3D de la scène de crime.

A‑t-il été agressé sous un tunnel ?

Les enquê­teurs espèrent ainsi béné­fi­cier des pro­grès scien­ti­fiques et tech­niques pour déni­cher des indices inédits dans cette affaire depuis long­temps au point mort. C’était il y a 34 ans. Le 13 jan­vier 1989, Fabrice Ladoux, élève de sixième, quitte le domi­cile fami­lial, bou­le­vard Foch, à Grenoble, pour rejoindre son col­lège des Eaux-Claires1il ne reste plus que le lycée aujourd’­hui. Un tra­jet qu’il effec­tue régu­liè­re­ment. Mais il n’ar­ri­vera jamais dans l’établissement.

Pour se rendre aux Eaux-Claires, le jeune Grenoblois emprunte un pas­sage sou­ter­rain sous la voie fer­rée, au niveau de la rue du Général-Mangin. Est-ce sous ce tun­nel qu’il a été agressé ? Aucune cer­ti­tude mais c’est l’hy­po­thèse jugée la plus cré­dible à l’é­poque, et encore aujourd’­hui. Toujours est-il que son absence en cours, l’a­près-midi, sus­cite très vite l’in­quié­tude, Fabrice Ladoux étant consi­déré comme un élève « sans pro­blème » et jamais en retard, selon les archives du Monde.

Violé, étran­glé et frappé à la tête

Ne le voyant pas ren­trer du col­lège, sa mère – il avait perdu son père 18 mois plus tôt – donne l’a­lerte et contacte la police. Les heures passent et une sourde angoisse s’empare de la famille et des proches du gar­çon. Des recherches sont lan­cées aus­si­tôt à Grenoble et aux envi­rons, d’a­bord infruc­tueuses… Jusqu’à la ter­rible décou­verte, deux jours après sa disparition.

Sans doute enlevé à proxi­mité de la rue Général-Mangin, Fabrice Ladoux se ren­dait au col­lège des Eaux-Claires (qui n’existe plus aujourd’­hui, ne reste que le lycée), rue de Dunkerque. © Google Maps

Le 15 jan­vier 1989, dans l’a­près-midi, un pro­me­neur retrouve le corps de Fabrice Ladoux dans une décharge sau­vage située dans un petit ravin, en contre­bas d’une route de mon­tagne, sur la com­mune de Quaix-en-Chartreuse, à une quin­zaine de kilo­mètres de Grenoble. D’après l’au­top­sie, le col­lé­gien a été violé, avant d’être étran­glé et frappé à la tête avec un objet contondant.

Pour seul indice, les poli­ciers et gen­darmes, co-sai­sis du dos­sier, dis­posent d’une chaus­sette de rugby, res­tée autour du cou du petit Grenoblois. Une maigre piste, qui ne mènera mal­heu­reu­se­ment nulle part. Le frag­ment d’ADN pré­levé des­sus s’a­vè­rera en effet insuf­fi­sant pour iden­ti­fier clai­re­ment le meurtrier.

Un lien pos­sible avec les autres « dis­pa­rus de l’Isère »

Les enquê­teurs ont cepen­dant immé­dia­te­ment fait le lien entre ce meurtre et d’autres affaires sem­blables. Et plus par­ti­cu­liè­re­ment trois d’entre elles : Ludovic Janvier, 6 ans, dis­paru le 17 mars 1983 à Saint-Martin‑d’Hères ; Grégory Dubrulle, 8 ans, enlevé à Grenoble, agressé et laissé pour mort le 9 juillet 1983 ; Charazed Bendouiou, 10 ans, dis­pa­rue le 8 juillet 1987 à Bourgoin-Jallieu.

Tous font par­tie de ce que l’on appelle « les dis­pa­rus de l’Isère », dési­gnant une dizaine de cas de dis­pa­ri­tion et meurtre d’en­fants, âgés de 5 à 15 ans, dans les années 1980 et 1990, en Isère. Des dos­siers qui, pour la plu­part, ont rejoint les cold cases trans­mis au pôle natio­nal dédié à ces affaires non réso­lues, créé en mars 2022 à Nanterre.

Pour le pôle « cold cases » comme pour l’a­vo­cat de la famille, le meurtre de Fabrice Ladoux consti­tue peut-être la clé des « dis­pa­rus de l’Isère ». Car c’est la seule affaire pour laquelle les enquê­teurs dis­posent à la fois d’un corps et d’ADN. Plus de trois décen­nies après, tous espèrent donc plus que jamais une avan­cée décisive.

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Le crâne d’Éric Foray, dis­paru depuis 2016, retrouvé dans le mas­sif du Vercors

EN BREF - Le crâne d'Éric Foray, disparu depuis plus de six ans, a été retrouvé récemment dans le massif du Vercors, a annoncé le Lire plus

Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

FOCUS - Trente-six ans après la disparition de Marie-Thérèse Bonfanti à Pontcharra, un crâne humain a été découvert, ce mercredi 26 octobre 2022, sur la Lire plus

Les médecins de l'Isère signent un protocole sur le signalement des violences conjugales avec les parquets de Grenoble et de Bourgoin-Jallieu
Affaire Marie-Ange Billoud : le par­quet rouvre l’en­quête, 37 ans après sa dis­pa­ri­tion à Pontcharra et deux semaines après la réso­lu­tion de l’af­faire Bonfanti

FOCUS - Deux semaines après les aveux d'Yves Chatain, mis en examen le 9 mai 2022 dans l'affaire Marie-Thérèse Bonfanti, 36 ans après la disparition Lire plus

Disparition de Marie-Thérèse Bonfanti à Pontcharra : 36 ans après, un homme arrêté et mis en exa­men pour enlè­ve­ment, séques­tra­tion et meurtre

FOCUS - Trente-six ans après la disparition de Marie-Thérèse Bonfanti à Pontcharra (Isère), un homme de 56 ans a été interpellé, puis mis en examen Lire plus

Palais de justice de Grenoble. ©Joël Kermabon- Place Gre'net
Karim Talbi poi­gnardé à Échirolles en février 2022 : son père mis en exa­men pour meurtre mais laissé libre par le juge des liber­tés et de la détention

FLASH INFO -  La police judiciaire a interpellé le 11 janvier 2023 le père de Karim Talbi, le jeune homme de 25 ans qui avait Lire plus

Nordahl Lelandais. DR (capture d'écran Facebook)
Nordahl Lelandais mis en cause par une lettre ano­nyme dans un éven­tuel nou­veau meurtre en Chartreuse, le par­quet de Grenoble ouvre une enquête

EN BREF - Le parquet de Grenoble confirme, ce jeudi 5 mai 2022, avoir ouvert une enquête suite à une lettre anonyme impliquant Nordahl Lelandais Lire plus

Flash Info

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

|

05/07

11h23

|

|

04/07

18h57

|

|

04/07

17h13

|

|

04/07

16h03

|

|

04/07

15h15

|

Les plus lus

Économie| Les loca­taires de l’immeuble ABC « auto­nome » sur l’écocité Presqu’île à Grenoble déchantent : « On a l’impression de s’être fait avoir »

Culture| Dix-sept groupes à l’af­fiche du Cabaret frappé 2024 au jar­din de ville de Grenoble

Politique| Élections légis­la­tives : les résul­tats du second tour en Isère sur l’en­semble des dix circonscriptions

Agenda

Je partage !