Actualité

La Fête du Travailleur alpin 2023 investit (de nouveau) l'Esplanade de Grenoble après le refus de la Ville de Fontaine

La Fête du Travailleur alpin 2023 inves­tit (de nou­veau) l’Esplanade de Grenoble après le refus de la Ville de Fontaine

La Fête du Travailleur alpin 2023 inves­tit (de nou­veau) l’Esplanade de Grenoble après le refus de la Ville de Fontaine

FLASH INFO – Pour la deuxième année consé­cu­tive, l’é­di­tion 2023 de la Fête du Travailleur alpin se tien­dra sur l’Esplanade de Grenoble les ven­dredi 16 et samedi 17 juin. Depuis 1983, le ren­dez-vous poli­tique et musi­cal créé par le Parti com­mu­niste de l’Isère se dérou­lait pour­tant parc La Poya à Fontaine. Il semble qu’il n’est pas près d’y revenir.

En 2022, les orga­ni­sa­teurs de la Fête met­taient en avant un manque de sou­tien de la (nou­velle) muni­ci­pa­lité fon­tai­noise. Depuis 2020 et la défaite du maire sor­tant com­mu­niste Jean-Paul Trovero, la Ville de Fontaine est en effet diri­gée par l’é­quipe muni­ci­pale de Franck Longo, élu Modem et membre de la majo­rité (de droite) du Département de l’Isère. Une équipe visi­ble­ment peu moti­vée à l’i­dée de don­ner une tri­bune à un évé­ne­ment de nature artis­tique, mais aussi politique.

« Le carac­tère par­ti­san de cet évè­ne­ment lui confère un rôle poli­tique qui ne peut être sup­porté par le contri­buable fon­tai­nois », écri­vait ainsi la Ville aux orga­ni­sa­teurs dès le mois de décembre 2020. Au pas­sage, le nou­veau maire met­tait fin à la mise à dis­po­si­tion gra­cieuse de locaux pour l”’Association des amis du Travailleur alpin. Pour autant, la direc­trice du Travailleur alpin Simone Torres affir­mait en 2022 « ne pas être fâchée avec la Ville de Fontaine ».

Le maire de Fontaine Franck Longo a refusé d'accueillir la Fête du Travailleur alpin, organisée au parc La Poya depuis 1983. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le maire de Fontaine Franck Longo a refusé d’ac­cueillir la Fête du Travailleur alpin, orga­ni­sée au parc La Poya depuis 1983. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Changement de ton, un an plus tard, alors que la muni­ci­pa­lité a clai­re­ment refusé d’ac­cueillir la Fête du TA. « C’est aujourd’hui avec une grande tris­tesse que nous vous annon­çons qu’une page se tourne, au détri­ment des Fontainoises et Fontainois », écrivent ses orga­ni­sa­teurs. Pour qui les rai­sons du refus de la Ville de Fontaine sont « dif­fi­ciles à com­prendre ». Fontaine « sera pri­vée d’un des plus impor­tants évè­ne­ments cultu­rels de l’Isère », poursuivent-ils.

« Pourtant, inter­pellé sur les réseaux sociaux par des habi­tants en juin der­nier, le maire de Fontaine avait affirmé qu’il n’était pas défa­vo­rable à pour­suivre l’accueil de cet évè­ne­ment », note encore l’Association des amis du Travailleur alpin. Une posi­tion (dont Place Gre’net n’a pas retrouvé trace) qui n’au­rait pas été sui­vie d’effet ?

Sollicitée, la Ville de Fontaine a indi­qué avoir été « sol­li­ci­tée par trois orga­ni­sa­teurs de fes­ti­val pour des mani­fes­ta­tions au parc La Poya à la même période ». Et leur avoir apporté le même refus dans les trois cas. Pour quelle rai­son ? « La muni­ci­pa­lité a décidé cette année de ren­for­cer la fête de la musique sur Fontaine et de ne pas pré­voir d’é­vè­ne­ment cultu­rel d’am­pleur au parc de la Poya en amont et en aval de cette période ».

[Article modi­fié le 15 mars 2023 à 10 heures, avec ajout de la réponse de la Ville de Fontaine]

Florent Mathieu

Auteur

2 réflexions sur « La Fête du Travailleur alpin 2023 inves­tit (de nou­veau) l’Esplanade de Grenoble après le refus de la Ville de Fontaine »

  1. Après la foire des rameaux, le fes­ti­val Magic Bus…encore un prin­temps de cau­che­mar pour les habi­tants du quar­tier de l’Esplanade. Des nui­sances sonores per­ma­nentes, la mai­rie auto­rise et mal­traite ses propres habitants

    sep article
  2. Chic ! Après le jene­sais­plus­quoi­qui­va­nous­cas­ser­le­so­reilles en mai, voici le machinqueFontaineneveutplusetquivanouscasserlesoreillesenjuin !
    Merci Éric ! Tu nous gates beau­coup en ce moment !

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Simone Torres, Bernard Ferrari, Jérémie Giono et Anouck Templé, organisateurs de la fête du travailleur alpin 2022 (c) Elias Muhlstein - Place Gre'net
Fête du Travailleur alpin 2022 : démé­na­ge­ment sous ten­sion de Fontaine à Grenoble

FOCUS - Une tradition quasi quarantenaire est rompue. Pour la première fois depuis 1983, la Fête du Travailleur alpin organisée par la fédération de l'Isère Lire plus

La Fête du Travailleur Alpin de retour à Fontaine les vendredi 10 et samedi 11 septembre
La Fête du Travailleur Alpin de retour à Fontaine les ven­dredi 10 et samedi 11 septembre

FLASH INFO — "Que le temps a été long, depuis le grand rendez-vous du 90ème anniversaire de la fête, en 2019 !". Ce cri du Lire plus

Le Travailleur alpin fête ses 90 ans. © Jules Peyron – Place Gre’net
Le Travailleur alpin fête ses 90 ans avec un numéro spé­cial anniversaire

FOCUS - Le Travailleur alpin a 90 ans ! Créé en 1929 par la Fédération iséroise du parti communiste français, le mensuel est à l'origine de Lire plus

Les Découvertes du Travailleur alpin proposent de découvrir quatre groupes, avant la sélection de deux d'entre eux pour participer au festival.
Fête du tra­vailleur alpin : évé­ne­ment musi­cal… et plus que jamais poli­tique pour les Communistes de l’Isère

FOCUS - La Fête du travail alpin fêtera l'année prochaine ses quatre-vingt-dix ans. Un âge qui n'entame en rien la dimension politique de l'événement, dont Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
La fête du Travailleur alpin dopée par quatre mois de lutte contre la loi Travail

REPORTAGE VIDÉO - La 87e fête du Travailleur alpin, organisée par le mensuel éponyme, a fait carton plein du 24 au 26 juin. Plus de Lire plus

Fête du travailleur alpin © Joel Kermabon - placegrenet.fr
Fête du tra­vailleur alpin : 86 ans de lutte festive

REPORTAGE VIDÉO - La Fête du travailleur alpin soufflait, cette année, ses 86 bougies. Trois jours durant, la vénérable vieille dame, toujours pleine d'énergie, a Lire plus

Flash Info

|

12/04

14h06

|

|

12/04

13h33

|

|

11/04

12h01

|

|

10/04

19h58

|

|

10/04

16h43

|

|

09/04

16h21

|

|

09/04

15h20

|

|

09/04

10h46

|

|

08/04

22h04

|

|

08/04

11h54

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Les stages en immer­sion d’Éric Piolle

Société| « Violeur à la trot­ti­nette » à Grenoble : le sus­pect mis en exa­men et placé en déten­tion provisoire

Culture| Plus de 120 œuvres de Joan Miró à décou­vrir au Musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024

Agenda

Je partage !