Actualité

Important incendie dans un parking souterrain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 résidents évacués

Important incen­die dans un par­king sou­ter­rain à Échirolles, avec 150 rési­dents évacués

Important incen­die dans un par­king sou­ter­rain à Échirolles, avec 150 rési­dents évacués

FOCUS – Un impor­tant incen­die s’est déclaré à Échirolles au matin du jeudi 2 février, dans un par­king sou­ter­rain en-des­sous d’un res­tau­rant Quick et d’une rési­dence étu­diante. Plusieurs heures après le sinistre, alors que la struc­ture du bâti­ment néces­site désor­mais une exper­tise, se pose la ques­tion du relo­ge­ment des résidents.

Un incen­die d’im­por­tance s’est déclaré à Échirolles jeudi 2 février 2023 aux alen­tours de 6 heures du matin. C’est dans un par­king sou­ter­rain, en-des­sous d’un res­tau­rant Quick et d’une rési­dence (majo­ri­tai­re­ment) étu­diante de neuf étages située allée du Cotentin, que le sinistre est apparu. Deux départs de feu auraient été obser­vés, sans que leur ori­gine soit à ce jour connue.

Après l'incendie survenu dans un parking souterrain à Échirolles, un périmètre de sécurité a été établi autour de l'immeuble et des restaurants sinistrés. © Agathe Bréchemier - Place Gre'net.

Après l’in­cen­die sur­venu dans un par­king sou­ter­rain à Échirolles, un péri­mètre de sécu­rité a été éta­bli autour de l’im­meuble et des res­tau­rants sinis­trés. © Agathe Bréchemier – Place Gre’net.

Également situé au rez-de-chaus­sée de l’im­meuble, le res­tau­rant Chicken a été entiè­re­ment détruit par l’in­cen­die, indiquent les ser­vices de police. Tandis que le Quick a été dégradé par les fumées. Sept véhi­cules ont été détruits, et douze sont signa­lés comme dégra­dés. Plus grave, la struc­ture du bâti­ment, au tra­vers notam­ment d’un pylône endom­magé, néces­site une exper­tise afin d’é­vi­ter tout risque.

Environ 150 loca­taires éva­cués suite à l’incendie

Environ 150 loca­taires de l’im­meuble ont dû être éva­cués durant l’in­ter­ven­tion des sapeurs-pom­piers. Ils ont été accueillis dans un Ehpad voi­sin et au gym­nase de La Butte, où la muni­ci­pa­lité a mis à dis­po­si­tion des chaises, des tables et de la nour­ri­ture. Sylvette Rochas, élue d’Échirolles en charge du CCAS, décrit des per­sonnes encore en cale­çon ou pieds nus, alors que les tem­pé­ra­tures mati­nales étaient par­ti­cu­liè­re­ment fraîches.

Si la rési­dence compte en majo­rité des étu­diants, deux couples avec un bébé fai­saient éga­le­ment par­tie des per­sonnes éva­cuées. Plusieurs heures après le sinistre, au milieu de l’a­près-midi, il n’é­tait pas encore pos­sible de savoir quand ils pour­raient réin­té­grer leurs loge­ments. Selon les infor­ma­tions recueillies sur place par Place Gre’net, l’é­chéance pour­rait se comp­ter « en jours ».

Les bénévoles de la Croix-Rouge étaient présents au gymnase de La Butte, où ont été recueillis les résidents de l'immeuble touchés par l'incendie. © Agathe Bréchemier, Place Gre'net.

Les béné­voles de la Croix-Rouge étaient pré­sents au gym­nase de La Butte, où ont été recueillis les rési­dents de l’im­meuble tou­chés par l’in­cen­die. © Agathe Bréchemier, Place Gre’net.

« Certains sont ren­trés chez eux, d’autres sont allés chez des amis », indique Sylvette Rochas. Et les autres ? La Ville d’Échirolles déplore ne pas avoir de « solu­tions pro­bantes » pour le moment. L’élue se dit par ailleurs déçue par la pré­fec­ture de l’Isère car le relo­ge­ment des per­sonnes concer­nées « n’est pas sa prio­rité », auraient indi­qué ses ser­vices. En atten­dant, un pro­to­cole d’ur­gence a été mis en place avec le Secours popu­laire et la Croix-Rouge.

Les auberges de jeu­nesse ? Celles-ci sont déjà occu­pées en grande par­tie par les réfu­giés ukrai­niens. Seules 50 places seraient dis­po­nibles. « Au pire, ils seront héber­gés avec des lits de camp dans le gym­nase, avec l’aide de la Croix-Rouge », note enfin l’é­lue. Des béné­voles de l’as­so­cia­tion sont d’ores et déjà sur place et attendent les ins­truc­tions pour savoir si des lits doivent ou non être déployés.

« Il y avait de la fumée partout »

Comment les rési­dents ont-ils vécu la situa­tion ? « J’ai entendu un boum. J’ai cru que c’é­tait mon chauf­fage élec­trique… Ensuite, la fumée est mon­tée. L’alarme incen­die n’ar­rê­tait pas de reten­tir. J’ai eu le réflexe de sor­tir. C’est dans le cou­loir que l’on a vrai­ment vu la fumée. Même dehors, là où il y avait les pom­piers, il y avait quand même de la fumée par­tout », confie une rési­dente encore éprouvée.

A l'intérieur du gymnase de La Butte, les tapis de gymnastique au sol font figure de lits de fortune. © Agathe Bréchemier - Place Gre'net

A l’in­té­rieur du gym­nase de La Butte, les tapis de gym­nas­tique au sol font figure de lits de for­tune. © Agathe Bréchemier – Place Gre’net

Stephen, autre résident, raconte le pas­sage à l’Ehpad vers 7 heures du matin, avant de prendre place au gym­nase de La Butte, deux heures plus tard. « Vers 11 heures, on nous a dit de reve­nir à la rési­dence pour cher­cher nos affaires », raconte-t-il, en saluant l’at­ten­tion por­tée à leur santé par les agents muni­ci­paux. « Ils ont été très pré­sents pour savoir si ça allait, si on res­pi­rait bien ». Au total, quatre étu­diants ont été pris en charge, sans aucune intoxi­ca­tion constatée.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Seyssinet-Pariset : violent incen­die dans une entre­prise jeudi 12 jan­vier 2023, les sala­riés évacués

FLASH INFO - Un violent incendie s'est déclaré dans une entreprise de traitement de surface, à Seyssinet-Pariset, ce jeudi 12 janvier 2023, en milieu d'après-midi. Lire plus

Grenoble : violent incen­die dans un squat, quatre bles­sés dont un enfant de 12 ans sévè­re­ment brûlé

FLASH INFO - Un violent incendie s'est déclaré ce lundi 2 janvier 2023 dans un bâtiment désaffecté squatté par des familles roms, à Grenoble. Le Lire plus

Neuf mois après son incendie, le pont de Brignoud rouvre mardi 13 décembre aux véhicules légers et aux deux-roues.
Neuf mois après son incen­die, le pont de Brignoud rouvre mardi 13 décembre aux véhi­cules légers et aux deux-roues

FLASH INFO - Pour le Département de l'Isère, c'est une "prouesse technique étant donné les délais et les contraintes". Moins de neuf mois après son Lire plus

Le centre de distribution des Restos du Coeur de Fontaine risque de ne plus être opérationnel avant des semaines, voire des mois. DR
Fontaine : après l’in­cen­die de leur centre de dis­tri­bu­tion, les Restos du cœur ont besoin d’ur­gence d’un nou­veau local

EN BREF - Un incendie vient de ravager le centre de distribution des Restos du cœur à Fontaine - le plus gros de l'Isère. Après Lire plus

Grenoble : sur­pris en train d’in­cen­dier des voi­tures, un homme asperge d’es­sence des poli­ciers et bran­dit un chalumeau

FLASH INFO - Surpris en train de mettre le feu à des véhicules, dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 novembre 2022, dans Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Explosion dans l’u­sine chi­mique d’Arkema à Jarrie : incen­die maî­trisé, pas de blessé, de pol­lu­tion ni de toxi­cité relevés

EN BREF - Une explosion s'est produite ce jeudi 10 novembre 2022 au matin dans l'usine Arkema, sur la plateforme chimique de Jarrie. Un site Lire plus

Flash Info

|

17/04

23h47

|

|

17/04

15h53

|

|

17/04

12h58

|

|

17/04

0h06

|

|

16/04

19h57

|

|

16/04

19h28

|

|

15/04

18h01

|

|

15/04

15h38

|

|

12/04

14h06

|

|

12/04

13h33

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Les stages en immer­sion d’Éric Piolle

Culture| Plus de 120 œuvres de Joan Miró à décou­vrir au Musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024

Environnement| « Plaidoyer pour les ani­maux » : une ving­taine d’as­so­cia­tions réunies à Grenoble autour de la condi­tion ani­male, vrai « sujet de société »

Agenda

Je partage !